Circus Poker v2.0


21
AVR

Le Génie sort de la lampe

Davidi Kitaï en table finale de l'EPT Berlin (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 21 avril 2012 - 02:08

Cette fois c'est confirmé. Après avoir hiberné un long moment (presque 10 mois), sortant juste la tête à l'occasion, pour voir le temps qu'il faisait, notre génie national, Davidi Kitaï, est bel et bien sorti de la lampe, et de retour au plus haut niveau de notre passion.

 

Après un tournoi des plus féériques, notre compatriote s'est hissé méritoirement en table finale de l'EPT de Berlin. Et mieux même, puisqu'il partira ce jour, avec le plus gros tapis de la dernière table, celle qui le sépare définitivement de la légende.

 

Avec 5.695.000 jetons, il possède un bon million d'avance sur le second en chips, l'amateur allemand Bahadir Kilickeser.

 

Ce samedi midi, c'est tout un peuple de joueurs de poker qui sera Aladin, et qui fera le voeu au génie, que pour la première fois de l'histoire, un belge inscrive son nom au palmarès d'une étape de l'European Poker Tour.

 

Et puisqu'on parle de légende, pas question de s'arrêter en si bon chemin, puisqu'en cas de victoire, Davidi deviendra le cinquième être humain de toute l'histoire de l'humanité, à se trouver coiffé de la prestigieuse "Triple Crown" (Triple Couronne).

 

Ce titre honorifique, décerné à tout joueur qui accomplit durant sa carrière le triplé magique (Une victoire EPT + Une victoire WSOP + Une victoire WPT), n'a en effet été décerné que quatre fois (à Gavin Griffin, Roland De Wolfe, Jake Cody, et Elky).

 

La lutte pour se qualifier ne fut pas de tout repos (d'où le terme "féérique" employé plus haut).

 

Voguant en eaux troubles au début de la demi-finale, c'est à 20 joueurs left, que notre compatriote, jusque-là très patient, trouva un premier spot pour se positionner, avec près d'1,8 million, sur le podium du chipcount provisoire.

 

La suite se résuma à un combat de tranchées, voyant notre numéro 1 national, prendre son mal en patience, attendant la bonne opportunité.

 

Lorsqu'il ne resta plus que 10 joueurs, il fallait bien se rendre à l'évidence, le bon moment n'était toujours pas venu, et Davidi était retombé dans le Gruppetto du chipcount. Avec à peine, 1,5 million, il stagnait à la huitième place.

 

Le spectre de sa table finale manquée au WPT National de Paris, il y a juste un mois (il avait la bulle de celle-ci), devait lui hanter l'esprit.

 

Puis, ce fût le réveil du félin somnolent. Tel un tigre, guettant sa proie, en l'espace d'une demi-heure, Kitbull se chargea à lui tout seul de clôturer la journée, éliminant tout d'abord en deux temps, et en 10ème position, le russe Vladimir Geshkenbein (le seul joueur encore en lice qui pouvait prétendre au premier doublé de l'histoire de l'EPT), puis se chargeant dans la foulée du 9ème, le qualifié PokerStars Jordi Riba Corrons.

 

7 joueurs le séparent désormais du firmament historique de notre passion.

 

Que dire de plus, si ce n'est que nous serons tous à Berlin demain par la pensée... Ah si... Bravo Génieeeeeeee!!!!!!!!!

 

La perspective de victoire de notre compatriote en ferait presqu'oublier la superbe performance réalisée par l'autre belge qualifié pour les demi-finales, le sympathique David Kahan.

 

Ce dernier termine à une honorable 21ème place, qui lui rapporte 20.000€.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


20
AVR

PokerStars entre en guerre...

Poker Table Rating est la cible (par Julien Becquart)

Catégorie : Pokerstars
Publié le : 20 avril 2012 - 12:15

Le conflit qui oppose la reine des rooms, PokerStars, à Poker Table Rating ne date pas d'hier.

 

Pour ceux qui ignorent ce qu'est Poker Table Rating, il s'agit d'un des seuls sites au monde (de qualité) qui permet à ses abonnés de consulter des données concernant les joueurs de cash game.

 

En gros, et pour faire simple, PTR est au cash game, ce que Sharkscope est aux SNG, et Official Poker Ranking aux tournois. Le site traque sur différents sites la majeures parties des "mains" qui se déroulent en cash game, les stocke dans une base de données, et permet aux abonnés de dresser rapidement un profil adverse. Un avantage indéniable pour ceux qui parviennent à interpréter les données.

 

Mais à la différence des sites qui cumulent les résultats en SNG et en tournois, PTR va plus loin (trop loin), puisqu'il permet quelque part via ses données divulguées d'interpréter la manière de jouer d'un adversaire, via la vente des hands histories.

 

Et ça... PokerStars n'apprécie pas. Lee Jones déclarait cette semaine à ce propos: "Il faut protéger les nouveaux et les faibles joueurs récréatifs, qui n'ont pas connaissance des adversaire en face d'eux. Il est également injuste que des joueurs puissent avoir des informations sur des adversaires contre lesquels ils n'ont jamais joué. PokerStars se doit de fournir à ses joueurs l'intimité qu'ils méritent et à l'industrie du poker, la protection dont il a besoin".

 

Jusqu'à présent les deux sites jouaient plutôt au chat et à la souris, en effectuant des updates de leurs softs (PokerStars pour bloquer PTR, et PTR pour contourner les blocages).

 

Mais depuis le début de cette semaine, PokerStars est officiellement entré en guerre.

 

Tout d'abord en menaçant juridiquement le fournisseur d'hébergement du site (qui obptempéra en bloquant l'accès à celui-ci). Mesure de courte durée, puisque PTR réapparaissait quelques heures plus tard, après avoir changé d'hébergeur.

 

Puis en entamant des poursuites judiciaires directes vis à vis de PTR, s'appuyant sur le fait que ce dernier violait les termes et conditions de la room (qui excluent les programmes d'assistance procurant un avantage injuste), et plus profondément par rapport à l'atteinte à la propriété intellectuelle.

 

Cette dernière action a vraisemblablement eu l'effet escompté, puisque dans la journée de mercredi, PTR fermait l'accès à sa database "PStars". En essayant de consulter le nom d'un joueur PStars sur le site, on tombe désormais sur une fenêtre expliquant de manière plutôt culotée: "Pokerstars a demandé à ce que vous ne puissiez plus voir votre profil joueur sur PokerTableRatings.com. S'il vous plait, contactez le support de Pokerstars si vous aimeriez voir votre profil et le rendre public à nouveau sur PTR" (voir photo).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


20
AVR

EPT de Berlin 2012 (4)

Initiales D.K. (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 20 avril 2012 - 09:30

Sur les 102 joueurs au départ de la troisième journée du Main Event de l'EPT de Berlin, ils ne sont plus que 24 à encore pouvoir prétendre au titre.

 

Déjà "In The Money" en abordant la journée, 5 belges se sont donnés corps et âmes pour tenter de rejoindre le wagon des demi-finales.

 

Trois d'entre-eux devront malheureusement rendre les armes dans la journée. Koen De Visscher termine ainsi 55ème pour un gain de 13.000€ (sa 7ème place payée sur le circuit EPT en à peine plus d'un an), Frédéric Hébette 66ème et Charlotte Van Brabander 69ème pour 11.000€ chacun.

 

Si trois ont passé l'arme à gauche, et que cinq étaient au départ, cela signifie en clair que deux de nos compatriotes sont toujours dans la course.

 

Davidi Kitaï se classe provisoirement à une très bonne 13ème place du classement provisoire, avec pile poil la moyenne (946.000), alors que David Kahan (photo) partira en 20ème position avec un stack réduit de 330.000 jetons (mais ça ce niveau, rien n'est jamais complètement acquis - surtout avec encore 20BB).

 

Au-delà de posséder quasiment le même prénom (à un i près), les deux joueurs partageant également les mêmes initiales, partageront également la même table au jour 4 (et mieux, seront assis côte à côte).

 

Concernant le reste du field, c'est l'anglais Marc Wright qui domine actuellement le tournoi. Il partira demain assis derrière une montagne de 2.400.000 jetons (après être même monté à plus de 3 millions durant le jour 3).

 

Ils sont par ailleurs encore trois joueurs à pouvoir viser le premier doublé EPT de l'histoire (ce qui reste assez rare). Vladimir Geshkenbein (10ème - 1.053.000) visera une seconde victoire après Snowfest 2011, Anton Wigg (11ème - 973.000), après Copenhague 2010, et Kevin MacPhee (17ème - 430.000), après...Berlin 2010.

 

Andrew Chen (3ème - 1.827.000) visera quant à lui une troisième table finale sur le circuit (après Prague en 2008 et Monaco en 2010). Et enfin, on peut signaler la présence parmi les 24 derniers de Mario Puccini (12ème - 953.000). Si ce nom ne vous dit rien, c'est parce que le joueur est surtout un monstrueux joueur on-line. Sous le pseudo de Pokerccini, l'allemand a cumulé en quatre ans plus de 3 millions de dollars de bénéfices nets en tournoi.

 

Enfin, et pour rappel, le vainqueur du tournoi repartira avec 825.000€. Les premiers éliminés du jour repartiront quant à eux avec 20.000€.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


19
AVR

EPT de Berlin 2012 (3)

Retour sur le jour 2 (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 19 avril 2012 - 09:55

Solide écrémage hier dans le Main Event de l'EPT de Berlin, où les places payées ont été atteintes en fin de journée.

 

Usuellement, la phase "bulle" de ce genre de tournoi intervient plutôt en début de jour 3. Mais le feu d'artifice a été tellement intense durant les deux premières journées de jeu, qu'il n'est finalement pas très surprenant de voir les joueurs déjà "In The Money".

 

Des 329 joueurs au départ de la journée, il n'en reste que 102.

 

Actuellement c'est l'ancien vainqueur de l'EPT de Copenhague 2010, Anton Wigg, qui détient la première place du classement provisoire en termes de jetons (695.000). Il possède une avance minime sur l'ancien champion de l'EPT Snowfest Vladimir Geshkenbein (670.500), alors que le ténor du poker online, Mario Puccini, occupe la troisième marche du podium avec 604.000 jetons.

 

Point de vue "belges", ils étaient dix au départ de la seconde journée de jeu, et ils reviendront à 5 pour tenter l'exploit.

 

En tête du chipcount national, on trouve l'incontournable Koen De Visscher, qui avec 285.000 jetons est le seul à détenir un stack supérieur à la moyenne. Derrière lui, on retrouve avec plaisir Frédéric Hébette (174.000) et Davidi Kitaï (139.500). En toute fin de journée, Davidi perd un énorme pot avec AJ contre A4 qui aurait pu le propulser vers le chiplead.

 

Enfin, derrière ce trio de tête, on trouve en mode "plutôt shorts stacks" David Kahan (92.500) et Charlotte Van Brabander (40.500).

 

Si les cinq compatriotes précités sont tous "dans l'argent", ayons une pensée pour ceux qui étaient là (Joris Fontaine, Pierre Neuville, Kevin Vandersmissen, Guy Boscart et Chris De Meulder) et qui rentreront bredouille de Berlin (point de vue Main Event bien entendu, il reste des sides events où ils peuvent briller).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
AVR

EPT Awards 2011-2012

Les votes sont ouverts (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 18 avril 2012 - 11:47

Les trophées European Poker Tour Awards ont été inventés durant la saison 6 (2009-2010). Ils récompensent les meilleures performances de la saison, et sont remis lors de la grande finale de Monaco, à l'occasion d'une soirée de gala.

 

Il y a les trophées de Joueur de l'Année, Joueur Omaha de l'Année, Joueur de Jeux Mixtes de l'Année, Joueur de Heads-Up de l'Année, Choix des joueurs de l'Award de l'Année, Meilleure Performance de l'Année, Meilleur Qualifié en Ligne , et Meilleur Pays.

 

Si la plupart de ces trophées sont remis sur base des performances, deux sont soumis aux votes (un par les joueurs, et un autre par les médias).

 

La liste des nominés pour les deux catégories semble être la même et cocorico, Pierre Neuville fait partie des 15 joueurs qui peuvent prétendre à ces deux awards. Il s'y trouve en plutôt bonne compagnie, avec des joueurs comme Jonathan Duhamel, Mickey Petersen, Luca Pagano, Nicolas Levi, Benny Spindler, Andrey Pateychuk, Mike McDonald, Olivier Busquet...

 

Il doit évidemment sa nomination à sa superbe deuxième place de Copenhague, qui a fait de lui le runner up le plus âgé de l'histoire (69 ans).

 

Pierre est également en course pour le trophée de Best Qualifier, dont il occuperait actuellement la tête (le classement publié est apparemment erroné), et qu'il a déjà remporté lors de la saison 6.

 

Si vous avez pris part à un EPT cette saison, ou à un de ses side-events, prenez quelques minutes de votre temps pour aller voter en vous rendant sur cette page.

 

Verdict à la fin du mois...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb