Circus Poker v2.0


08
DÉC

WPT Five Diamond (1)

On joue aussi à Las Vegas (par Julien Becquart)

Catégorie : WPT
Publié le : 08 décembre 2011 - 10:16

Ces derniers jours, l'actualité mondiale du poker était plutôt concentrée sur Prague. Avec son triple festival organisé en dix jours, il faut bien reconnaître que la capitale de la République Tchèque avait de solides arguments pour occuper la "Une" de l'actu.

 

Histoire de rétablir un peu l'équilibre américano-européen, ce sera désormais également vers Las Vegas et le célèbre Bellagio que nos regards se tourneront lors des prochains jours.

 

C'est en effet ce mardi 6 décembre qu'a débuté le très prisé "WPT Five Diamond" à 10.300$ de buy-in.

 

Un total de 365 participants a participé à la première journée. A l'arrivée de celle-ci, il ne restait déjà plus que 284 rescapés.

 

Ce tournoi possédant la particularité d'accepter les inscriptions tardives jusqu'au troisième niveau du jour 2, 48 joueurs se sont ajoutés hier à la liste de participants pour porter le total final à 413 (un peu moins bien que l'an dernier - 438 joueurs avaient joué le tournoi en 2010).

 

De nombreuses stars sont bien entendu présentes dans l'optique de succéder à Antonio Esfandiari au palmarès de ce prestigieux tournoi.

 

A l'issue du jour 1, c'était Vanessa Selbst qui dominait les débats. A la fin du jour 2, 149 joueurs restaient en course sur les 413 du départ.

 

Parmi ceux-ci, Scott Clements, Antonio Esfandiari, Allen Cunningham, Dwyte Pilgrim, William Reynolds, Vanessa Selbst, Annette Obrestad, David Pham, Shaun Deeb, David Singer, Amir Lehavot, Eric Baldwin, David Williams, Andrew Lichtenberger, Matt Giannetti, Eli Elezra, Phil Hellmuth, Doyle Brunson, Erik Seidel, ou encore Jason Mercier.

 

A l'instar de l'EPT de Prague, ce tournoi trouvera son terme ce samedi 10 décembre.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 1 commentaire pour cette news


08
DÉC

Le Big One devient un Event WSOP

22 est le chiffre clé (par Julien Becquart)

Catégorie : WSOP
Publié le : 08 décembre 2011 - 09:51

Le pouvoir organisateur des World Series Of Poker a annoncé cette semaine, que le Big One Drop sera comptabilisé comme un événement à part entière des WSOP 2012.

 

Pour rappel, ce tournoi au buy-in astronomique d'un million de dollars, se déroulera du 1er au 3 juillet 2012.

 

Initiative du grand boss du Cirque du Soleil Guy Laliberté, la manifestation prendra également le label de charité, puisque 11% des buy-ins seront reversés à une association caritative.

 

Selon le PO des WSOP, 22 joueurs ont d'ores et déjà confirmé leur participation à ce tournoi sans précédent. Un chiffre clé pour l'organisation, car depuis 1976 et la victoire de Doyle Brunson au Main Event des WSOP, 22 est le nombre planché de participants pour qu'un événement attribue un bracelet WSOP.

 

Font partie de ces confirmations: Guy Laliberté (obvious), Patrik Antonius, Daniel Negreanu, Johnny Chan, Gus Hansen, Tom Dwan, Tony G, Jonathan Duhamel, Elky, Andy Beal, Phil Hellmuth, et Bobby Baldwin.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


08
DÉC

EPT de Prague (3)

Retour sur le jour 2 (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 08 décembre 2011 - 08:55

407 joueurs au départ de la journée. 136 à l'arrivée. 104 seront payés.

 

4 belges au départ de la journée. 2 compatriotes à l'arrivée. 2 seront payés (c'est moi qui vous le dit).

 

Le jour 2 de cet EPT de Prague 2011 a été particulièrement meurtrier, voyant deux tiers du field encore en course, éliminés après seulement 6 niveaux et 7H30 de jeu effectif.

 

Les places payées devraient être atteintes assez vite aujourd'hui, puisque seulement 32 participants restent à éliminer pour le passage de la bulle.

 

Nos deux derniers représentants en course sont Filip Verboven (153.300 - 52ème/136 au chipcount provisoire - photo prise par Pokernews lors du day 1A *) et Thomas Mercier (91.700 - 93ème/136 au chipcount provisoire). La moyenne est à 159.265, et les blinds reprendront au level 15, 1500-3000 (Antes 400). Donc des positions relativement acceptables et confortables pour nos deux derniers joueurs "noir-jaune-rouge".

 

Le reste du field est outrageusement dominé par le joueur russe Garri Tevosov, qui trône au-dessus d'un stack de 764.000 jetons. Ensuite, parmi les joueurs "notables" encore en course, on trouve: Kent Lundmark 323.900, Rupert Elder 313.700, Jude Ainsworth 313.000, Chris Moorman 281.000, Liv Boeree 193.600, Vitaly Lunkin 138.200, Ilan Boujenah 103.400, Juan Manuel Pastor 96.200, Dag Palovic 87.500, Nicolas Levi 77.000, Johnny Lodden 74.500, Michael Watson 63.500, Marcel Bjerkmann 54.700 et Dominik Nitsche 39.300.

 

(*) Sans doute un side-bet perdu...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
DÉC

EPT de Prague (2)

Retour sur le day 1B (par Julien Becquart)

Catégorie : EPT
Publié le : 07 décembre 2011 - 10:22

488 joueurs ont constitué le field du day 1B de l'EPT de Prague, portant le total final des participants à 722.

 

Ce tournoi devient donc dans la foulée, le plus gros tournoi jamais organisé en République Tchèque, et offrira un prize money record de 3,5 million d'euros.

 

Le vainqueur rentrera chez lui avec un joli chèque de 775.000€, et 104 joueurs au total seront "In The Money".

 

274 joueurs sur les 488 sont parvenus à se qualifier, rejoignant ainsi les 133 du day 1A. Au total 407 joueurs seront sur la ligne de départ au jour 2.

 

Parmi les 488 joueurs d'hier, on a pu noter la présence de 14 compatriotes, portant le total de belges présents dans le tournoi à 17 (un joli score).

 

Si la participation effective de nos couleurs a été satisfaisante, on ne peut malheureusement pas en dire autant des résultats. En effet, seuls trois de quatorze joueurs présents hier ont réussi à rejoindre le jour 2.

 

Se sont ainsi qualifiés Fabian Gentile (74.600), Thomas Mercier (74.400) et Bart Moens (33.700). Ces trois joueurs rejoignent donc Filip Verboven déjà qualifié la veille.

 

Malheureusement, Muday Izak, Gaetano Dell´Aera, Kevin Vandersmissen, Salvatore Crapanzano, Farid Chati, Koen De Visscher, Jean-Marie Vandeborne, Driss Bouchoiri, Olivier Da Silva, Joris Springael et Pierre Neuville ont tous été éliminés durant la journée.

 

Concernant le dernier cité (Pierre Neuville), il se sera vite consolé en s'inscrivant de justesse au 2100€ (1000+1000+100) turbo Bounty, dont il termine 14ème et donc ITM pour 3000€ (assortis de 4 bounties à 1000€).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
DÉC

Cérémonie de l'As d'Or 2011

La Flandre rafle tout (par Julien Becquart)

Catégorie : Nos Casinos
Publié le : 07 décembre 2011 - 09:22

En marge du tournoi deepstack de Spa remporté par notre ami Bernard De Breyne, s'est évidemment déroulée la 3ème cérémonie de l'As d'Or.

 

Si je ne vous en ai pas parlé avant, c'est que je n'avais pas encore reçu les photos.

 

Bien entendu, à travers les différents médias présents, vous connaissez déjà tous les résultats. Mais bon, je trouvais néanmoins sympa de revenir sur ceux-ci une dernière fois, ainsi que sur le déroulement de la cérémonie.

 

Les plus

 

A la différence des deux premières années, où le public se chargeait d'élire les lauréats, c'est un jury "d'experts" qui s'est chargé cette année de la tâche, histoire d'éviter les votes liés au "copinage".

 

Une initiative que je salue, même si la composition de ce jury n'a pas été rendue publique (ce qui aurait certainement contribué à sa crédibilité).

 

Ensuite, et avant de passer aux résultats en tant que tels, je tiens également à mettre en avant l'excellente organisation spadoise pour la cérémonie. Un repas simple et de qualité, apprécié de tous, une décoration à la hauteur de l'événement, une ingénierie du son exceptionnelle, et une double présentation de la cérémonie franco-néerlandaise claire et limpide.

 

Les lauréats

 

Après ces saluts d'introduction, place aux résultats. Trois trophées majeurs ont été décernés cette année.

 

Celui du meilleur joueur live a atterrit pour la seconde année consécutive dans l'escarcelle de Kevin Vandersmissen. Plus gros gagnant en termes financiers, et malgré un second semestre en demi-teinte, Kevin reste un beau vainqueur, même si l'absence à la soirée des autres prétendants au titre (Davidi Kitaï, Kenny Hallaert et Koen De Visscher) a probablement joué en sa faveur.

 

Celui du meilleur joueur on-line a récompensé pour la première fois un de nos pros Pokerstars, en la personne de Matthias De Meulder. Même observation par rapport à cette élection. Si Matthias ne fait certainement pas tache au palmarès, tant son année personnelle fut grandiose, les absences conjuguées de Kenny Hallaert et Koen De Visscher ont probablement pesé dans la balance.

 

Enfin, le trophée de la révélation de l'année a été attribué à Philip Meulyzer. Une belle récompense qui honore un joueur amateur qui a littéralement explosé en 2011, réalisant deux tables finales d'événements majeurs (EPT et WSOP), et s'en sortant pas trop mal on-line.

 

Les moins

 

Si l'organisation logistique par le Casino de Spa était à mes yeux parfaite, il transpirait dans la salle un sentiment bizarre que je me dois de rapporter dans mes news et sans langue de bois.

 

Tout d'abord, et sans remettre en cause la composition du jury, puisque je ne la connais pas, j'ai été surpris de la lecture des fiches de présentation de chaque candidat. Ces dernières étaient quasiment toutes eronnées. Alors soit le jury les a rédigé lui-même, et c'est bien inquiétant... Soit il s'est appuyé sur ces fiches rédigées par quelqu'un d'autre, et il n'avait pas les bons outils en main pour effectuer le meilleur choix... Soit il n'y a pas de relation entre ces fiches et le principe d'élection, auquel cas, je maintiens que connaître la composition des électeurs aurait été sympa.

 

Ensuite, et c'est de nouveau une impression ressentie par les personnes présentes, l'apparente volonté de décerner les trophées à des joueurs "présents". Personnellement, si le choix a réellement été dicté par ce paramètre, je trouve ça dommage pour la crédibilité des trophées. Evidemment, ici les favoris se tenaient dans des mouchoirs de poche, mais au cas où un joueur se détachait vraiment, et n'était pas là, il faudrait revoir cette politique de toute urgence (si et seulement si ce paramètre rentrait en ligne de compte, ce que je ne sais pas). D'ailleurs, si les paramètres de pré-sélection Hendon Mob et Pocket 5 sont désormais connus (un grand plus par rapport aux deux premières années), ceux qui conduisent la réflexion du jury ne le sont toujours pas. Est-ce l'argent gagné, le prestige des performances, la régularité, la capacité à communiquer avec le public, la présence ou pas à la soirée,...?

 

Et enfin, le choix de la date, en plein milieu du calendrier classique des tournois internationaux, ne me semble pas judicieux (l'absence des principaux candidats aux titres est sans aucun doute une lacune à combler).

 

Conclusion

 

La troisième cérémonie de l'As d'Or a vécu. Elle honore de beaux vainqueurs, s'améliore en termes d'organisation d'année en année, et a sans nulle contestation possible de beaux jours devant elle.

 

Créditphoto @Freddy Hauglustaine

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb