Circus Poker v2.0


04
OCT

Jimmy les "grandes oreilles"

invente les tells auditifs... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 04 octobre 2011 - 10:50

Vous vous souvenez peut-être de Hal Lubarsk, un joueur aveugle qui se faisait "dire" ses cartes par un accompagnateur et qui est devenu le premier joueur non voyant à remporter un prix lors des WSOP.

 

Apparemment, il a fait des émules : Jimmy Logan, écossais né à Edimbourg, est un joueur qui a perdu l'essentiel de ses capacités visuelles il y a une trentaine d'années. Il ne peut plus désormais distinguer le rouge du noir et doit demander l'utilisation de cartes spéciales (avec de grosses impressions) pour pouvoir s'asseoir à une table de poker. Ce sont les autres joueurs qui lui énoncent les cartes du tableau.

 

"Je n'utilise pas de jeux en braille" plaisante Jimmy "car cela me donnerait un avantage très injuste sur mes adversaires lorsque c'est à mon tour de dealer".

 

C'est lors d'une de ces parties entre amateurs que Jimmy a obtenu une place dans un "high stake" d'une valeur de £1000.

 

Aux journalistes qui lui demandaient comment il peut jouer sans "voir" les tells de ses adversaires, Jimmy a répondu "c'est sûr, je ne peux voir si un mec sourit, tremble ou fait la grimace, mais ce que je ne vois pas je peux l'entendre : j'ai établi, avec le temps, une série de tells auditifs qui me permettent de deviner ce que mes adversaires peuvent avoir en main. Comme je ne vois pas, je suis très concentré sur ces signes et, comme vous pouvez le constater, ça marche !".

 

Les tells auditifs .... il fallait y penser.

 

Pour vous convaincre de la réalité de ces signaux (et de la difficulté à les déceler) , je vous invite, lors de votre prochaine partie, à fermer les yeux de temps en temps et d'essayer de capter ces petits bruits qui nous trahissent ! Vous verrez c'est impressionnant !

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


04
OCT

EPT de Londres (suite 3)

Retour sur le day 3 (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 04 octobre 2011 - 10:49

Il ne reste plus que 62 joueurs à Londres. Le cap de la bulle a été rapidement franchi, et malheureusement pour nos couleurs, aucun belge ne fera l'argent dans ce troisième EPT de l'année, Joris Springael étant éliminé avant l'accession aux places payées.

 

Le chipleader à l'entame du day 4 sera l'anglais James Mitchell, seul millionnaire en jetons avec un stack de 1.071.500.

 

A noter les présences pour le day 4 de Basile Yaiche (756.500), Benny Spindler (570.000), Juan Manuel Pastor (475.000), Marvin Rettenmaier (365.500), Sebastian Blom (337.500), Roberto Romanello (293.500), Ana Marquez (175.500), Humberto Brenes (163.000), Salvatore Bonavena (133.500), Nicolas Cardyn (62.000), Joao Barbosa (46.000).

 

Parmi les joueurs qui sont entrés dans l'argent on peut noter les présences de Sebastian Ruthenberg (76ème - 9000 £), Doyle Brunson (77ème - 9000 £) et Jeff Sarwer (95ème - 7500 £).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


03
OCT

EPT de Londres (suite 2)

retour sur le day 2 (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 03 octobre 2011 - 11:21

411 joueurs au départ de la journée, dont 8 belges (plusieurs ont un tapis intéressant). 159 joueurs qualifiés pour le day 3, dont ... 1 belge (ultra short stack).

 

Puisque c'est à la mode, je crois que l'on peut clairement parler de Black Sunday pour le poker belge. Alors que l'ensemble des deux days 1 laissait présager un excellent tournoi pour nos couleurs (8 qualifiés pour 10 participants au départ), le day 2 a tout simplement été meurtrier pour celles-ci.

 

Exit donc les frères De Meulder, Koen De Visscher, "Shaso", Kevin Vandersmissen et autre Pierre Neuville. Ce dernier exprime d'ailleurs assez bien sa frustration sur son blog, dans un texte revenant sur son jour "sans".

 

" Pour être joueur de poker, il faut avoir, comme un boxeur, le don de savoir encaisser les pires séries de coups brutaux.... Au revoir Main Event, je vais mettre de la glace sur mes hématomes".

 

Un seul et unique belge sera donc au départ du day 3, en la personne de Joris Springael. La médaille de bronze du BOPC 2009 aura fort à faire pour permettre à notre pays de ne pas rentrer complètement bredouille de l'EPT de Londres. Avec 104 joueurs payés sur les 159 encore en course, le résident de Leuven, titulaire d'un stack de 13 Big Blinds,  devra "aller au charbon" dès le début de la journée s'il veut se tailler une place au soleil.

 

D'un point de vue international, le tournoi est ultra dominé par le joueur allemand Benny Spindler, chipleader incontesté avec 469.800 jetons. Le français spécialiste du jeu en HU, Basile Yaiche, n'est pas en reste avec un tapis de 403.600 jetons.

 

A noter également les qualifications de Marvin Rettenmaier (301.300), Roberto Romanello (224.100), Juan Manual Pastor (217.300), Doyle Brunson (202.400), Jose "Nacho" Barbero (177.600), Sebastian Ruthenberg (169.900), Nicolas Cardyn (162.900), Humberto Brenes (151.500), James Akenhead (136.800), Jake Cody (125.200), Joao Barbosa (104.700), Jason Mercier (88.300), Nicolas Chouity (76.200), Ana Marquez (75.600), Salvatore Bonavena (73.500), Eric Haik (48.300), Sorel Mizzi (26.900), Freddy Deeb (26.700) et Stephen Chidwick (24.400).

 

Le tournoi reprendra à des blinds 1000-2000 Ante 300, et la moyenne est actuellement à un peu plus de 130.000.

 

Une table particulièrement intéressante à suivre sera celle accueillant le chipleader Benny Spindler, l'ancien November 9 James Akenhead et le vétéran néo joueur EPT Doyle Brunson (qui s'en tire plutôt pas mal pour sa première participation).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


02
OCT

EPT de Londres (suite 1)

Retour sur le day 1B (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 02 octobre 2011 - 12:28

411 joueurs avaient rejoint la capitale britannique pour ce day 1B de l'EPT London.

 

Au total, ce sont donc 691 joueurs en provenance de 52 pays qui ont pris part à la compétition. Un nombre largement inférieur à celui de l'an dernier (848), qui s'explique à la fois par le déménagement des WSOP Europe à Cannes, et aussi par l'aspect chargé du calendrier.

 

Sur les 411 joueurs du day 1B, 255 se sont qualifiés pour le day 2 qui débutera aujourd'hui, portant le nombre de joueurs encore en course à 417.

 

Il y aura 104 joueurs payés, et le vainqueur repartira avec 750.000£ (875.000€).

 

Hier je vous avais relaté un sans-faute de nos compatriotes au day 1A, mais cet élément statistique a entretemps été revu à la baisse. Un cinquième belge, en la personne de Miguel Use, le vainqueur de l'Event 1 des WCOOP, avait aussi participé à la journée d'hier et ne s'était malheureusement pas qualifié.

 

Bon 80%, ça reste très bien... D'autant plus que nos autres compatriotes engagés au day 1B ont également réalisé le même tir groupé... Avec un nouveau 4/5, le nombre de joueurs belges présents au day 2 de cet EPT vient de passer à 8.

 

Se sont donc qualifiés hier, Matthias De Meulder (103.400), Koen De Visscher (73.200), Shahriar "Shaso" Soltaninassab (38.200) et Christophe De Meulder (23.100). Le seul à ne pas avoir rejoint le day 2 est Marc Daubach.

 

Une belle performance de groupe quoi qu'il arrive par la suite.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


01
OCT

1er EPT pour...Doyle Brunson

Le vétéran est aussi un néophyte du circuit EPT (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 01 octobre 2011 - 11:57

10 bracelets WSOP, un titre WPT, 6 millions de gains pour sa carrière, on ne peut pas dire que Doyle Brunson soit à proprement parler un néophyte du poker. Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, Texas Dolly livre à Londres le premier European Poker Tour de sa vie.

 

"J'étais en chemin pour le WSOPE de Cannes et un vieil ami que je connais depuis plus de trente ans m'a invité à venir passer quelques jours à Londres ..." explique le "Godfather" du poker "Non, je n'ai jamais vraiment boudé le circuit EPT, ce sont simplement les circonstances et l'éloignement de ces tournois qui ont fait que je ne m'y suis jamais inscrit".

 

A 78 ans, le petit monde du poker s'attendait à ce que Brunson lève le pied, mais le vétéran des tables ne semble pas de cet avis : "Tant que je serai en état de voyager, je continuerai à jouer" affirme-t-il.

 

A noter que Doyle Brunson est un des rares joueurs à pouvoir prétendre accéder à la "Triple Crown" lors de ce tournoi et, connaissant l'esprit de compétition de Texas Dolly, soyez sûrs qu'il y pense !

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb