Circus Poker v2.0


21
JUI

Nouveau livre

Ceux qui gagnent au poker sont diff€r€nts (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 21 juillet 2011 - 07:32

Nouvellement paru aux Éditions Fantaisium, cet ouvrage de plus de 300 pages fera de vous un prédateur sur les tables de poker.

 

Ni risquophile, ni risquophobe, le cerveau lavé par Alan N. Schoonmaker vous permettra de devenir un "Poker Winner", un "Gagnant".

 

Pour ce faire, il vous faudra agir de manière tranchée, vous concentrer sur la domination et minimiser la chance mais surtout être impitoyable:

 

"Le poker est également un jeu de prédateur. Tous les prédateurs qui réussissent suivent une règle simple: attaquer la proie la plus faible et la plus vulnérable. Vous gagnez la majorité de votre argent, non en étant plus malin que les meilleurs joueurs, mais en tirant partie des plus faibles. C'est l'exact opposé des valeurs que l'on vous a enseignées: Sois honnête. bats-toi à la loyale. Prends t'en à quelqu'un de ta taille. Sois charitable avec les faibles."

 

Le livre est constitué de six parties elles-mêmes divisées en chapitres:

 

- Introduction
- Les gagnants maîtrisent leur concentration
- Les gagnants maîtrisent leur processus de pensée
- Les gagnants maîtrisent les informations qu'ils transmettent
- Les gagnants maîtrisent leurs réactions aux émotions
- Les gagnants agissent de façon tranchée

 

En annexe, vous trouverez les résultats du quizz proposé en introduction qui permet de mesurer si vous vous comportez comme un gagnant ou un perdant.

 

De ses réflexions, l'auteur propose 91 lois de gagnants toutes aussi importantes. Au hasard, citons:

 

- Demandez-vous constamment: Suis-je focalisé sur les résultats à long terme ou sur des satisfactions à court terme?
- Focalisez-vous sur les autres personnes, pas sur vous-même.
- Admettez que vous surestimez certaines de vos capacités et autres mérites.
- Créez l'image qui vous donne le plus grand avantage dans cette situation, pas celle qui vous met le plus à l'aise.

 

Je vous laisse découvrir les autres.

 

Pour terminer, un morceau choisi sur les sempiternelles histoires de bad-beats:

 

" Les histoires de bad-beats font partie des façons les plus courantes et les plus stupides de laisser échapper des informations. Les Gagnants en racontent rarement alors que d'innombrables perdants nous étouffent avec elles. Lorsque vous racontez une histoire de bad-beat, vous n'y gagnez rien, mais cela peut vous nuire d'une ou plusieurs manières:
- Vous révélez aux gens la façon dont vous pensez et jouez. (.../...)
- Vous révélez aux gens la façon dont une autre personne pense et joue. (.../...)
- Vous donnez l'image de quelqu'un de faible et qui s'apitoie sur son propre sort. (.../...)"

 

Bonne lecture.

 

Ceux qui gagnent au poker sont diff€r€nts
Prenez l'avantage mental par Alan N.Schoonmaker.
Titre original: Poker Winners are Different
Traduction: Ayesha Carmody
ISBN: 978-2-917425-26-8
Editions Fantaisium
Format: 17 x 17 cm
320 pages
Prix public: 15 euros

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


21
JUI

WaSOP 2011 - Golden Palace

Première sortie pour la nouvelle team (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 21 juillet 2011 - 01:35

Golden Palace est la troisième salle de poker online, après Pokerstars et Partouche, à avoir décroché la licence désormais indispensable pour proposer du poker online aux joueurs résidant en Belgique. Membre du réseau Ongame, Golden Palace permet donc aux internautes du plat pays de jouer légalement sur ce réseau.

 

L'équipe de Golden Palace a mis les bouchées doubles pour séduire le public belge, tout d'abord en leur réservant un tournoi 3$ rebuy chaque lundi, puis en organisant un bounty sympathique sur la tête d'un Gosselien répondant au pseudo de TitiPoker, bounty qui qualifiera son preneur (ou le volatile si personne ne le sort !), pour l'Event à 210 € des très prochains WASOP.

 

Mais le grand coup médiatique de la jeune room au nom doré consistera sans doute dans la constitution de sa team senior belge qui fera sa première sortie à l'occasion des Wallonie Series of Poker qui auront lieu au Casino de Namur en cette fin du mois de juillet.

 

Le choix de GP s'est porté sur des compétiteurs solides, au talent reconnu et finalement très représentatifs du poker belge actuel, voyez plutôt :

 

Muriel "Mugo" Gomez-Aragon est de l'avis de nombreux spécialistes, la joueuse de poker la plus douée de notre Royaume.
Elle est aussi et surtout la détentrice du trophée Wasop Main Event dont elle a gagné la première édition haut la main. Sa page Hendon Mob indique dix drapeaux obtenus essentiellement en Belgique mais aussi au Pasino de Saint Amand et à Dublin où elle a gagné un side event des mini WSOP en novembre dernier.
Son jeu se caractérise surtout par une grande présence à table. Ceux qui parlent des femmes comme du sexe dit "faible" risquent bien de se casser les dents face à Mugo ! Elle n'a pas froid aux yeux et pratique un jeu agressif et opportuniste.

 

 

Stéphane "Stefal" Allard est une véritable institution dans la blogosphère poker où ses qualités d'écriture l'ont rendu célèbre.
Célèbre mais aussi et surtout très apprécié tant des autres bloggers que des lecteurs tant ce Tournaisien de 52 ans sait faire l'unanimité quant à sa sympathie et sa grande humanité.
Redoutable joueur de poker, Stefal a su moderniser en permanence son jeu pour devenir un joueur online de référence. Coïncidence, son terrain de jeu de prédilection est justement le réseau ongame et ses "fields" à taille humaine où Stéphane a accumulé la bagatelle de 14 gains supérieurs à 1000$ et ce pour des mises n'excédant que très rarement les 54$.
Véritable chasseur de packages live, Stéphane a pas mal voyagé en France, en Irlande, au Maroc ou dans les pays baltes et si ses expériences en "jeu live" ne l'ont pas encore vu réaliser une performance de premier plan, cela n'est sans doute qu'une question de temps car outre son partenariat avec GoldenPalace, il participera aussi au main event du Partouche Poker Tour et même au main event des WSOP 2012, excusez du peu !

 

 

Jean-Patrick "JPHX" Hanquet est quant à lui un habitué des clubs de poker du pays. Vainqueur de la saison 2 de la Liège Poker Ligue, il hante aussi les classement de la Ligue Poker Wallonie ou le HSOP.
Jean-Patrick a également obtenu quelques jolis résultats lors de tournois à buy in démocratique au Casino de Namur ou au Pasino de Saint-Amand où il compte d'ailleurs une victoire dans un 100€ freezout.
JPHX a également un potentiel sympathie qui n'a rien à envier à son potentiel joueur et représente lui aussi, une frange non négligeable du poker amateur belge qui se reconnaîtra dans son profil.

 

Les trois recrues de Golden Palace devraient en principe sévir dans les grands tournois belges, au plus grand bonheur de la communauté poker belge qui apprécie particulièrement, si l'on en croit les forums, qu'une Room Online choisisse de leur donner leur chance !

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


20
JUI

WSOP Main Event (fin)

Le pouvoir des Neuf! (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 20 juillet 2011 - 07:31

Neuf places pour les Hommes Mortels destinés au Dieu Novembre

 

Un seul sera le seigneur des WSOP

 

Dans le Pays de Vegas où s'étendent les Ombres sous les yeux des joueurs.

 

Un vainqueur pour les gouverner tous pour toute une année.

 

Un Bracelet en Novembre pour le Seigneur Sombre du Poker !

 

Pardon de plagier ainsi Tolkien mais ce Main Event nous rend tous poètes.

 

6865 joueurs ont déboursé les 10000$ et neuf d'entre eux sont virtuellement (quasi) millionnaires en dollars. Ils vont en faire des rêves d'ici novembre quand sera enfin disputée la finale !

 

Parmi eux, un certain Phil Collins dont le fan club a chanté à tue-tête les succès de son homonyme à chaque pot gagné ...

 

Parmi eux Ben Lamb, véritable extra terrestre de ces WSOP 2011 et qui a gagné un bracelet, terminé 2e d'un autre event et participé à la table finale du 50000$ championship.

 

Parmi eux encore, Matt Gianetti (chip leader à la fin du jour 7), Pius Heinz (dont c'est la deuxième table finale de ces WSOP) , Anton Makievskyi, Eoghan O'Dea (3e des Aussies Millions en début d'année), Samuel Holden, Martin Stazko et le seul à dépasser la trentaine : Badih Bouhahra

 

Un tchèque (chip leader), un irlandais, un allemand, un ukrainien, ... nous vivrons une finale réellement internationale en novembre prochain.

 

Rendez-vous en novembre pour savoir qui sera le Seigneur de Vegas !

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


19
JUI

Le secret de Phil Hellmuth?

Serait-ce sa capacité à folder? (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 19 juillet 2011 - 20:22

Egaré dans un poker pratiqué par de jeunes matheux issus de l'école online, l'enfant terrible du poker restera sans doute une figure marquante de ces WSOP 2011.

 

Certes, il a échoué dans la conquête d'un douzième bracelet (douzième !! vous vous rendez compte ?) mais se hisser en heads up deux fois sur le même festival laisse à penser que Hellmuth n'a vraiment rien d'un has been.

 

Pourtant, son style de jeu est très loin des standards actuels. Il n'est pas rare de voir Hellmuth jouer contre les maths ou même de refuser l'idée même qu'il puisse être commis au pot : il peut en effet relancer avec un tapis de moins de dix blindes puis se coucher sur une sur relance adverse.

 

Et souvent, il a raison.

 

Poker Brat a une expression pour ça : "i can dodge bullets baby !" (je peux éviter les balles) une phrase qu'il a lancée vers sa compagne alors qu'il venait de déjouer un gros piège lors d'une table télévisée.

 

Deux exemples pour illustrer notre propos.

 

Dans le main event jour 3, il ouvre à 5400 (il garde 25K de tapis) et se fait 3bet par le joueur immédiatement à sa gauche. Hellmuth a les valets ... il couche sa main et son adversaire montre les dames.

 

Plus tard, c'est Kevin Howe qui rate sa cible : Howe ouvre à 5500 en milieu de parole et Hellmuth colle depuis la grosse blinde. Check call (7500) sur le flop Kc 6d 2h  puis check fold sur la turn qui est un 9s. Hellmuth était pourtant très engagé dans ce coup et possédait Ks Qd (top paire) mais là encore, son adversaire lui donne raison en montrant les as.

 

J'ignore combien de joueurs dits "modernes" auraient survécu à ce genre de rencontre et j'ignore aussi si Hellmuth sais lire les visages ou les pensées de ses adversaires mais il faut bien reconnaître que, aussi détestable qu'il puisse être parfois aux tables, Phil Hellmuth reste capable d'épater tout amateur de beau poker qui se respecte !

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
JUI

Le Global Poker Index

Nouveau classement mondial (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 18 juillet 2011 - 10:10

Le football, le cyclisme, le tennis, le golf, le snooker et bien d'autres sports possèdent leur classement (ranking) mondial. Et ce ne fût pas toujours chose simple. Au tennis par exemple, il a fallu plusieurs versions pour peaufiner le ranking actuel.

 

Au niveau du poker, il existe bien certains classements dont le plus célèbre est le Hendon Mob mais ceux-ci ne répondent pas aux attentes pour répondre à cette simple question : « Quels sont les meilleurs joueurs de tournois de poker live aujourd'hui dans le monde ? ».

 

Depuis peu, Annie Duke, célèbre joueuse professionnelle, Eric Faulkner, CIO de la « Federated Sports and Gaming » et Don Schlesinger, expert en … blackjack ont développé le « Global Poker Index » (GPI, en français, l'index global du poker.

 

Ce classement hebdomadaire est publié sur www.GlobalPokerIndex.com . Outre de pouvoir classer les joueurs en fonction de leurs performances, ce classement pourra permettre d'établir des tableaux (comme au tennis par exemple) dans les tournois de heads-up afin d'éviter aux cadors de se rencontrer prématurément dans la compétition.

 

Le classement référencie les 300 meilleurs joueurs du monde en fonction de leurs places ITM (in the money, dans l'argent) lors de des tournois d'un buy-in supérieur à 1500$ des 36 derniers mois. Le tournoi doit répondre à certains critères clairement définis dans les règles de ce nouveau ranking.

 

Pour faire simple, des points sont attribués en fonction du buy-in de l'événement, du nombre de joueurs, de la place (avec une notion inédite de facteur de variation qui tient compte du nombre d'adversaires battus) mais aussi d'un facteur de vieillissement de la performance. La période de 36 mois est ainsi divisée en six périodes de six mois pour lesquelles seuls les trois meilleurs scores entrent en ligne de compte. La performance perd de sa valeur en prenant de l'âge.

 

Le système applique également un système de percentile afin que des événements avec des champs de joueurs trop larges ou des buy-in trop importants n'influent pas outrancièrement le ranking.

 

Voici donc le classement arrêté au 11 juillet 2011.

 

1) Jason Mercier 2459.89
2) Bertrand Grospellier 2446.83
3) Eugene Katchalov 2350.38
4) Samuel Stein 2157.85
5) Fabrice Soulier 2133.87
6) Sorel Mizzi 2097.41
7) Thomas Marchese 2023.70
8) Tobias Reinkemeier 2017.54
9) John Juanda 2013.63
10) Vanessa Selbst 2011.05

 

Jason Mercier prend la première place au détriment d'Eugène Katchalov. Mercier a fait 5 ITM dont deux tables finales et un bracelet lors des WSOP.

 

L'effet des WSOP 2011 se fait ressentir bien évidemment mais le classement s'étalant sur 36 mois, un joueur comme Phil Hellmuth se classe 29ème, pénalisé par sa longue « traversée du désert ».A noter la présence de deux Français dans ce classement ainsi que d'une joueuse Vanessa Selbst.

 

Dans la version actuelle du site, il est à regretter que la nationalité des joueurs ne soit pas précisée. Il manque également un moteur de recherches ainsi que la possibilité de cliquer sur chaque joueur afin de prendre connaissance des performances retenues dans le classement.

 

A noter que le site présente cependant les 5 joueurs à suivre et Hellmuth par exemple y figure pour le classement de cette semaine.

 

Côté belge, notons la très belle 49ème place de Pierre Neuville avec 1590,91 points. A la 130ème place, nous trouvons Kevin Vandersmissen avec 1313,24 points. Davidi Kitaï, lui, se contente d'une 189ème place synonyme de 1187,15 points juste devant Kenny Hallaert , 200ème avec 1179,49 points.

 

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l'évolution de ce classement que ce soit au niveau mondial ou belge.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb