Circus Poker v2.0


24
JUI

Un grand pouvoir...

...implique de grandes responsabilités... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 24 juin 2011 - 08:55

... disait l'oncle de Peter Parker plus connu sous le nom de Spiderman.

 

Il faut croire que Tobey MaGuire qui a immortalisé le super héros au cinéma n'a pas suivi l'adage.

 

Tout ce qui suit ressemble à un mauvais scénario hollywoodien et pourtant ces faits se sont déroulés récemment.

 

Tout a débuté par l'arrestation d'un directeur de fonds d'investissement, Bradley Ruderman pour escroquerie. L'homme avait monté une classique chaîne de Ponzi qui est un circuit financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements effectués par les clients, au moyen essentiellement des fonds procurés par les nouveaux entrants. Faillite frauduleuse et dix ans de prison pour notre financier véreux. Comme toujours, les liquidateurs épluchent les comptes et tentent de récupérer le maximum pour rembourser les créanciers prioritaires et les victimes. En farfouillant dans les papiers de Ruderman, ils ont découvert que celui-ci participait à des parties de poker illégales dans des hôtels de Los Angeles.

 

C'est ici que les people entrent en jeu puisque Tobey MaGuire (Spiderman) est suspecté d'être l'organisateur de ces parties auxquelles auraient participé Matt Damon (aussi bon que dans « Rounders » ?), Ben Affleck et Leonardo Di Caprio. Les enquêteurs parlent également de Nick Cassavettes et Gabe Kaplan. Une distribution qui, mieux scénarisée, permettrait de récolter quelques oscars.

 

Ruderman aussi mauvais au poker qu'en affaire y aurait laissé plusieurs millions de dollars (de ses clients) dont quelque 300.000$ sont allés dans la toile tissée par Tobey.

 

Les liquidateurs tentent donc de récupérer l'argent perdu illégalement auprès des stars.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


23
JUI

WSOP Event 35 (3)

Jason Mercier remporte son 2ème bracelet (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 23 juin 2011 - 12:13

Départ en fanfare pour ce jour 3 qui a vu sept des quinze finalistes quitter la partie en moins de deux heures.

 

Un des grands bénéficiaires de cette grande lessive a été sans conteste Jason Mercier qui a réalisé une belle opération en sortant en même temps David Uliott et Peter Jetten grâce à un tirage à la rivière.

 

Le "Grand livre des Sorties" indiquait alors :

 

15 Shawn Bennani $23,519
14 Peter Jetten $23,519
13 David "Devilfish" Ulliott $23,519
12 Daniel Fuhs $30,024
11 Chris Moorman $30,024
10 Jared Bleznick $39,413
9 Robert Fellner $53,210
8 David Callaghan $39,413
7 Greg Brooks $53,210

 

Mercier entamait donc la table finale avec le secret espoir que son 17e ITM WSOP soit aussi synonyme de second bracelet. Ce qui était chose faite à l'issue du heads-up contre Hans Winzeler qui a réussi quant à lui son sixième ITM mais qui parvient surtout à multiplier ses gains WSOP par dix !

 


1 Jason Mercier $619,575
2 Hans Winzeler $383,075
3 Steven Merrifield $239,100
4 David Chiu $156,628
5 Joe Ressler $105,967
6 Michael McDonald $73,965

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


22
JUI

WSOP Event 35 (2)

Ils ne sont plus que 15 à l'issue du day 2 (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 22 juin 2011 - 16:34

Certes, nous nous attentions à voir de l'action lors de ce deuxième jour du Pot Limit Omaha short handed mais nous étions loin d'imaginer qu'à l'issue des dix niveaux prévus, ils ne seraient plus que 15 à prétendre au bracelet de ce nouveau tournoi.

 

Au petit jeu du "je monte ma stack", c'est Gregory Brooks qui a réalisé la perf du jour puisqu'il culmine désormais à près de 1.300.000 jetons, soit 400.000 de plus que son dauphin David Chiu.

 

D'autres grands noms sont encore dans la place : David Ulliot, Michael McDonald, Peter Jetten, Jason Mercier, Chris Moorman, et Jared Bleznick

 

Rendez-vous demain avec pour le chip leader, une opportunité de réaliser la deuxième étape d'une éventuelle triple couronne (Brooks a gagné le L.A. Poker Classic). Derrière lui, Mercier et Ulliot rêveront de leur deuxième bracelet et David Chiu de sa cinquième breloque !

 

1 Gregory Brooks 1,294,000
2 David Chiu 891,000
3 Michael McDonald 827,000
5 Jason Mercier 619,000
8 David Ulliott 415,000
13 Chris Moorman 208,000
 

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


22
JUI

WSOP Event 34

Mark Schmid l'emporte (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 22 juin 2011 - 15:24

Dernier jour de cet event 34 disputé en no limit hold'em. La patience et la qualité de jeu de Mark Schmid ont eu raison d'un field composé de 3144 joueurs.

 

Grand adepte du "small balls" cher à Daniel Negreanu, Schmid est arrivé en table finale avec une avance en jetons plutôt confortable et a persisté dans sa stratégie des petits pots. Exécutée avec beaucoup de talent, cette technique lui a permis de mettre un maximum de pression sur ses adversaires par sa présence systématique dans un grand nombre de mains.

 

Evitant de se retrouver impliqué dans de trop gros pots, Schmid a pourtant fait progresser sa pile de jetons durant toute la table finale.

 

Lors du heads up final, Mark "pimpindonks" Schmid a toutefois bien failli céder le bracelet à Justin Cohen mais à deux reprises, les dernières cartes retournées ont été favorables à l'ami Mark.

 

Tout se jouera ironiquement avec deux fois la même confrontation : QQ pour Schmid contre J7 chez Cohen. Les dames étaient les alliées du Schmid qui empoche ainsi son tout premier bracelet.

 

1 Mark Schmid $488,283
2 Justin Cohen $302,031
3 Andrew Rudnik $213,747
4 Jonathan Clancy $154,722
5 Trevor Vanderveen $113,297
6 Benjamin Volpe $83,925
7 Robbie Verspui $62,873
8 Michael Souza $47,622
9 Jeremy Kottler $36,473

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


22
JUI

Un avocat tente de bluffer le fisc

Mission impossible... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 22 juin 2011 - 10:34

Un beau jour, Steven Cohen, avocat à Toronto de son état, décide de lâcher sa vie professionnelle pour tenter de vivre professionnellement de sa passion, le poker.

 

Ses revenus annuels sont de 200000 dollars et il se fixe pour objectif d'atteindre 150000 pour sa première année de poker. Une montée progressive des limites lui permettrait d'atteindre le demi million annuel de revenus. Steven ne doutait de rien ayant même lu des livres et participé à des conférences sur le sujet.
Dans un premier temps, il a joué près de huit heures par jour en ligne avant de s'attaquer au poker en live dans les casinos des chutes du Niagara et de Vegas. Comme souvent, après un bon début, le gars a du faire face à une perte de 122000 dollars. Lucide, l'ancien avocat a renoncé à son rêve de joueur professionnel.

 

L'histoire pourrait s'arrêter là mais l'année suivante, Steven doit remplir sa déclaration fiscale et en bon avocat, il tente de faire déduire ses pertes de jeu comme « dépense d'entreprise » actant de son statut de joueur professionnel durant cette année. Mais le fisc canadien ne l'a pas entendu de cette oreille et à rejeté sa déclaration pour le motif qua dans le cas de Steven Cohen, le poker était un hobby, non une profession.

 

Chacun campant sur ses positions, l'affaire s'est retrouvée devant les tribunaux de la Cour Canadienne de l'Impôt et le juge a déclaré que l'avocat ne s'était engagé dans une entreprise commerciale avec une expectative raisonnable de profit. Dans les actes, on peut même lire cet avis du juge : « Le fait que M. Cohen a perdu de l'argent chaque mois, incluant ses trois premiers mois alors qu'il jouait des parties avec de plus petits enjeux, ne suggèrent même pas une compétence supérieure pour ce niveau de jeu ». Outre ses compétences en matière de jeu, le juge a également mis en doute son « plan d'affaire » n'y trouvant aucune budgétisation ni planification adéquates. Le jugement est tombé, Monsieur Cohen n'a pas démontré qu'il avait abordé le poker d'une façon professionnelle mais plutôt … aventurière.

 

Déçu, Steven Cohen a quand même admis sa défaite du bout des lèvres.
De plus en plus de Canadiens s'adonnent au poker et nul doute que ce jugement fera jurisprudence et obligera les « vrais » joueurs professionnels à s'entourer de conseillers économiques et fiscaux.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb