Circus Poker v2.0


25
AVR

A qui profite le black friday?

Petit tour des tables high stakes (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 25 avril 2011 - 12:43

Depuis le vendredi 15 avril 2011, la planète poker a changé de visage. En effet, je ne vous apprends rien en vous disant que les « gringos » ont quitté les rooms de poker les plus fréquentées (Pokerstars, Fulltilt Poker, Absolute Poker).
La question légitime qu'on se pose tous est de savoir : « à qui profite ce revirement de situation ? »

 

Alors que les stars de Poker After Dark made in Fulltilt Poker tel que Phil Ivey et Tom "durrrr" Dwan, sont évincés du field high stakes online, un joueur de nationalité finlandaise se distingue sur les tables de Cash-Game. Armé de sa canne à pêche dans une eau de plus en plus poissonneuse, ce shark reste tapis en eau profonde et continue à dicter ses propres règles. Ce joueur, vous l'aurez compris, il s'agit de Patrik Antonius.

 

Voici donc la liste des plus grands gagnants et perdants depuis la saisie du FBI du 15 avril dernier.

 

Les plus gros gagnants

 

En première position, nous retrouvons Patrik Antonious, qui compte plus de 1.351.388$ de bénéfices.

 

En Seconde position, on retrouve un autre grinder de high stakes qui sévit sous le pseudo de ingenious89. Jens "Ingenious89" Kyllönen est un joueur habitué des high stakes en PLO 300$/600$ agé de 21 ans. Ce spécimen Finlandais, également titulaire de la première place à l'EPT de Copenhague de 2009, a collecté pas moins de 1.048.616$. Son blog  vous fera suivre son parcours au jour le jour.

 

Enfin, loin derrière, mais tout de même en joli positif, on retrouve « DrugsOrMe », « Wreed Platzak » et « Jp kelly » avec respectivement 143.592$, 125.685$ et 125.525$ de bénéfice.

 

Les plus gros perdants

 

Et comme le poker est un jeu à somme nulle, chaque gagnant appelle un perdant. Dans la queue de peloton, les joueurs qui on subit les pertes les plus lourdes après le Black Friday sont « FinnishNightmre », « O Fortuna PLS », « gavz101 », qui accusent chacun des pertes respectives de 186.556$, 251.622$ et 254.508$. Dans ce classement, les deux lanternes rouges reviennent à Gus Hansen « The Great Dan » et skjervoy qui ont chacun perdu respectivement 671.670$ et 1.113.654$.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


24
AVR

SCOOPs 2011

Pstars ajuste les heures et les prize-money garantis (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 24 avril 2011 - 16:10

C'est dans la tourmente consécutive au Black Friday que débuteront ce 8 mai 2011 les « The PokerStars Spring Championship of Online Poker »(SCOOP).

 

Pendant quinze jours, ce sont 38 tournois qui seront déclinés en deux ou trois formats (low-med-hight) qui devraient couvrir à toutes les bourses. A noter également que chacun y trouvera son bonheur puisque toutes les formes de jeu y sont proposées.

 

L'absence des joueurs américains nous vaut deux réajustements. Le premier est une baisse de la garantie de 40% de l'ensemble du prize-money qui atteint quand même la somme de 25.000.000 de dollars. Il faut relativiser cette baisse car chez PokerStars, il n'y at que très rarement de l'overlay (argent gratuit dû au manque de joueurs par rapport à la garantie).
Le second fera le bonheur des Européens puisque les heures de départ ont été avancées de trois heures avant de coller à l'emplacement principal des engagés.

 

Le nouveau calendrier est en ligne sur la page dédiée aux SCOOP .

 

Espérons qu'à la clôture de ce Championship, nous découvrirons le nom de quelques compatriotes.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


24
AVR

The One - Table finale

Kenny Hallaert ITM (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 24 avril 2011 - 12:40

"The One" est un tournoi de prestige organisé au Monte Carlo Bay Hotel and Resort de Monaco. 221 joueurs avaient déboursé la coquette somme de 5300 € ou avaient obtenu le précieux sésame auprès de leur sponsor ou via des tournois satellites.

 

Un prize pool de plus d'un million d'euros a été constitué.

 

76 joueurs ont survécu au jour 1 et parmi les victimes, on notera la talentueuse Liv Boerree ou bien encore Raymond Domenech Ce deuxième jour sera d'ailleurs particulièrement court, ce qui semble désormais être une caractéristique du poker dit moderne.

 

Nous connaissons désormais la table finale qui se déroulera ce dimanche. Outre la forte représentation allemande (trois d'entre eux occupent le podium provisoire, leur dernier compatriote est 5e), nous noterons aussi la présence de trois français dont Manuel "Manub" Bevand.

 

A saluer aussi, la nouvelle présence en table finale de Alessio Isaia qui devra toutefois composer avec un petit tapis.

 

Alexander Debus 1.607.000
Marc Sanders 1.414.000
Julian Kabikte 1.207.000
Xavier Carruggi 661.000
Joel Dodds 580.000
Manuel Bevand 372.000
Adrian Aston 340.000
Julien Pouchain 280.000
Alessio Isaia 195.000

 

A noter la jolie place payée de notre ami Kenny Hallaert, qui termine 16ème pour 12.000€, sa paire de valets tombant sur une paire d'as.

 

Le vainqueur repartira quant-à lui avec 300.000€.

 

crédit photo @carondesign


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


23
AVR

Viva San Remo

L'EPT reprend le devant de l'actu (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 23 avril 2011 - 16:35

Dès mercredi prochain la planète poker aura les yeux tournés vers San Remo et l'avant dernière étape de cette saison 7 de l'European Poker Tour.

 

Chaque année, San Remo est l'EPT qui bat des records. L'an dernier, c'est la joueuse anglaise Liv Boeree qui était parvenue au bout de 5 jours de compétition acharnée, à venir à bout d'un field record de 1240 joueurs.

 

On ne possède pas encore les listes définitives, mais plusieurs belges sont déjà annoncés comme inscrits, et il est fort à parier que de nombreux autres se joindront à eux.

 

En tous cas, il est déjà certain que nous aurons le plaisir de suivre notre multiple qualifié Pstars (article portrait à venir) Pierre Neuville, qui aura à coeur de maintenir son rythme de croisière en rentrant une 6ème fois dans l'argent cette saison, et conforter ainsi sa seconde place à l'award du meilleur qualifié.

 

Sont également inscrits pour l'instant, Kenny Hallaert, Bart Verbanck, Koen Schiepers, Michel Fontinoy et Kevin Vandersmissen.

 

Cet EPT sera également l'occasion de revoir en action les stars mondiales du poker Jonathan Duhamel, Joe Cada, Barry Greenstein, Sandra Naujoks, Dario Minieri, Viktor Blum, Pieter De Korver, Ruben Visser, Elky, Vanessa Selbst, ou bien entendu la tenante du titre Liv Boeree.

 

Les hostilités débuteront dès mercredi avec le day 1A, et la finale est programmée le mardi 3 mai, après 5 jours de combat.

 

En plus de son gain, le vainqueur de l'événement de cette année repartira chez lui avec un bracelet design personnalisé offert par le Sponsor Bracelet officiel de l'EPT de SAN REMO, la société danoise de création de bijoux, Shamballa Jewels.

 

Shamballa Jewels a été fondé en 2004 par les frères Kornerup. Leurs bijoux exclusifs ont été portés par les plus grandes stars d'Hollywood et par de nombreux VIP dans le monde entier, tels que Jay-Z, Michael Jordan, Ashton Kutcher et bien d'autres encore. Ce bijou est plus qu'un simple ornement, et il s'adresse aux personnes qui souhaitent affirmer leur individualité et leur personnalité. Les bijoux uniques et exclusifs de Shamballa Jewels s'inspirent d'anciennes traditions du bouddhisme, telles que la méditation et le yoga. La philosophie de Shamballa Jewels est de rappeler à chacun d'entre nous les fondamentaux de la vie humaine comme l'amour, la compassion, l'empathie, l'éthique et la tolérance, et d'éveiller l'harmonie intérieure entre le corps, l'esprit et l'âme.


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


22
AVR

Profil des jeunes joueurs

par le CRIOC... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 22 avril 2011 - 22:59

Le Centre de recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) vient de publier les résultats d'une étude portant sur « Jeunes et jeux de hasard ».

 

De ce document très complet d'une trentaine de pages, nous allons particulièrement nous intéresser aux résultats concernant le poker pour de l'argent.

 

Le but de l'étude du CRIOC est d'évaluer la participation des jeunes de 10 à 17 ans à des jeux d'argent qui leurs sont, légalement, interdits. L'étude fournit ainsi aux parents, aux enseignants et aux décideurs politiques des informations sur la familiarité des jeunes avec les jeux d'argent et sur leur perception, leurs motifs et leurs comportements dans ce domaine.

 

En octobre – novembre 2010, le CRIOC a interrogé en classe plus de 2687 élèves du primaire et du secondaire, francophones et néerlandophones. Les données ont été analysées en fonction de l'âge, du genre, du type d'enseignement, de la taille du ménage, de la localisation, du groupe socioprofessionnel, de l'expérience dans les relations personnelles et de l'expérience avec le tabac, les stimulantes ou autres drogues.

 

Alors que les jeux d'argent sont interdits par la loi en dessous de 18 ans, 15% des jeunes ont déclaré avoir déjà joué.
Ils jouent en moyenne deux fois par semaine et dépensent un total moyen mensuel de 32 euros.
Les garçons jouent plus que les filles. Au plus le jeune est âgé, au plus il joue. C'est parmi les enseignements professionnels et artistiques que l'on trouve le plus de joueurs et Bruxelles dépasse la Wallonie et la Flandre.

 

Croisée avec les données de la dépendance au tabac, l'étude prouve que jouer pour de l'argent est corrélé (41%) aux comportements à risque chez le mineur.

 

Parmi les jeux de hasard étudiés, ce sont les billets à gratter qui attirent le plus le jeune public (56%) devant les jeux de loterie (44%) et le poker (42%). Il est à noter que les autres jeux de cartes recueillent 40% !

 

Le CRIOC a dressé un portrait très affiné du jeune joueur de poker :

 

- les filles (30%) jouent en moyenne moins que les garçons (47%).
- les élèves qui fréquentent l'enseignement secondaire général jouent en moyenne moins souvent (31%) que les élèves de l'enseignement professionnel (65%)
- c'est à 17 ans que l'on joue le plus au poker (75%)
- c'est dans les communes rurales wallonnes que l'on pratique le plus (78%)
- les jeunes vivant avec leur mère jouent plus au poker que la moyenne (70%)
- les jeunes qui se sentent malheureux à l'école (71%) y jouent plus souvent, tout comme les gros fumeurs (93%) et les gros utilisateurs de dopants et/ou de produits qui peuvent (potentiellement) créer une dépendance (53%)

 

A noter que l'étude montre que les casinos en ligne (12%) et les paris en ligne sur événements sportifs (12%) s'avèrent moins populaire dans cette tranche d'âge.

 

En ce qui concerne les montants joués, les filles dépensent moins par mois que les garçons (8€ pour 38€). Le montant moyen le plus important joué en un jour est de 53€ pour l'ensemble des jeunes mais de 61€ pour les garçons. Ce sont les élèves de l'enseignement professionnel qui dépensent le plus.

 

Le jeu de hasard est également lié à la culture puisque l'étude démontre qu'en campagne wallonne, on joue plus souvent au poker et aux cartes pour de l'argent alors que les ruraux flamands préfèrent le billard.

 

Le CRIOC émet quelques recommandations :

 

-à l'heure actuelle, trop de jeunes âgés de moins de 18 ans jouent à des jeux d'argent pourtant interdits par la loi, mais trop souvent offerts à la vente par une entreprise publique. La sensibilisation des vendeurs et la mise en place de sanctions sont nécessaires. Il revient aux Pouvoirs Publics de développer des contrôles stricts et des sanctions sévères pour décourager les vendeurs qui ne respectent pas la législation.
- d'autres organisateurs et fournisseurs de jeux de hasard doivent également être conscientisés au sujet de leur responsabilité afin de garantir que des jeunes de moins de 18 ans ne puissent pas participer à des jeux de hasard.
- il convient de prévenir la dépendance au jeu, même si, dans l'immédiat, le danger ne semble présent de manière importante
- la prudence doit rester de mise pour les jeux sur Internet ou à la télévision, ceux-ci incitent les consommateurs à dépenser des sommes importantes. Le seuil pour la participation en ligne est souvent très faible et incitatif pour des jeunes. D'autant plus que des jeux de hasard gratuits sur Internet coexistent et conduisent le jeune à s'orienter vers des jeux de hasard en ligne avec mise d'argent.
- les exploitants de cafés qui ferment les yeux sur les paris faits par des jeunes ou qui les encouragent, méritent d'être sanctionnés. En effet, les jeux de hasard devraient être une activité réservée seulement aux adultes.
- pour certains jeunes, l'accoutumance aux jeux de hasard n'est que la partie visible de l'iceberg. Le pédagogue, l'éducateur, les parents et l'entourage direct (fratrie, amis et amies) devraient pouvoir détecter chez des jeunes l'apparition et la dépendance des jeux de hasard dès le départ pour garantir un traitement curatif efficace.
- un des signaux peut être un manque de concentration à l'école.

 

Espérons que ces recommandations soient suivies afin que le jeu pour de l'argent reste un plaisir … entre adultes.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb