Circus Poker v2.0


19
AVR

La bonne lecture de l'infirmier

Il sauve la vie d'un autre joueur (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 19 avril 2011 - 14:20

Lorsque Mister X entre au Smokey Bones (Bar & Fire, Grill) de Kennesaw (Georgie), il compte passer une excellente soirée en participant au tournoi de poker. Il est loin d'imaginer la chance qu'il aura cette nuit-là. Il n'a pas gagné le tournoi ni remporté un quelconque jackpot mais bien une seconde vie.

 

Dans la salle, partageant la même passion, Rich Costello, un infirmier de 55ans qui exerce au WellStar Home Health, une société de soins à domicile. Observateur, Rich Costello s'inquiète de l'absence prolongée d'un joueur. Instinct professionnel ? Rich décide de partir à la recherche de l'inconnu et le trouve, hébété, assis à une autre table, la tête enfouie dans les mains.

 

Le métier reprend le dessus et Rich Costello devant cet homme transpirait et se plaignant de maux de tête récupère son tensiomètre dans sa voiture et prend les signes vitaux. La tension artérielle est anormalement élevée et Rich fait appel aux secours (le 911). Il fournit un premier rapport qui permet au service d'urgence de l'hôpital WellStar Kennestone de se préparer à le traiter dans les meilleures conditions. Moins d'une heure après son arrivée, l'inconnu a bénéficié d'une opération pour traiter ce qui s'est avéré un anévrisme.

 

Susan Logan, directrice de Rich Costello affirme que sans son infirmier, l'homme serait décédé.
Nominé pour un prix récompensant son professionnalisme, Rich Costello est resté modeste : « J'avais vu ce genre de choses avant. J'ai, par le passé, travaillé dans une unité de soins intensifs. »

 

Un mois après l'incident, Costello retourne au grill pour un nouveau tournoi et retrouve son inconnu visiblement en meilleure forme. « Il était énergique, fou de joie. J'étais juste content qu'il se sente bien et soit vivant »a déclaré Costello qui ne travaillant pas à Kennestone ignorait le suivi du patient

 

L'inconnu a pris la carte du restaurant et a proposé à Costello de commander ce qu'il voulait mais ce dernier a décliné, déclamant en bon Américain : « C'est le croisement des vies. Je pense que Dieu met parfois les bonnes personnes au bon endroit ».

 

L'histoire ne dit pas si Dieu a permis à Rich Costello de remporter le tournoi.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


19
AVR

Boire ou jouer?

Les américains ont choisi (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 19 avril 2011 - 14:12

Le « Research Institute on Addictions (RIA) » vient de publier dans sa revue “Journal of Gambling Studies” une étude qui remet en question la littérature passée sur les addictions.

 

BUFFALO, NY - Le jeu compulsif est beaucoup plus commun chez les adultes américains que la dépendance à l'alcool même si l'alcoolisme retient beaucoup plus l'attention.

 

Dans les résultats publiés ce mois-ci dans le « Journal of Gambling Studies », John W. Welte , investigateur principal de l'étude et expert national sur l'alcool et la pathologie du jeu, a conclu qu'il existe une contradiction nette entre ses recherches et une grande partie de la littérature sur le sujet. D'autres recherches appuient l'idée que le jeu compulsif est plus fréquent chez les adolescents que chez les adultes. Le jeu compulsif a souvent été décrite comme rare chez l'adulte. Même le Conseil national sur le jeu compulsif le décrit comme «rare mais traitable."
Welte et ses collègues ont étudié les résultats de deux études nationales sur le jeu et l'alcool. La première concerne des jeunes âgés de 14-21 et la seconde des adultes de 18 et plus - d'identifier les modes de jeu des États-Unis et les habitudes de consommation d'alcool. Ils ont constaté que le jeu , bien plus commun que la consommation d'alcool, est très présent durant l'adolescence pour atteindre son plus haut niveau dans la tranche 20 - 30 puis chuter chez les plus de 70 ans.

 

Lors de ces études, le panel était interrogé sur la fréquence de la consommation de boissons alcoolisées (quantité et type de boisson) ainsi que sur la fréquence de jeu et les types de jeu comme les tombolas, les jeux de cartes, les jeux de casino, les paris sportifs, les courses de chiens ou de chevaux, la participation aux loteries et jeux d'adresse.

 

Selon l'étude, l'addiction au jeu est plus présente chez les hommes (28%) que chez les femmes (13%). Les hommes sont très actifs dès l'adolescence alors que les femmes s'y mettent plus tard.
Les problèmes liés au jeu sont également plus fréquent chez les personnes au statut socioéconomique plus bas. Welte avait dès 2004 spéculé que les classes défavorisées ne verraient plus le jeu comme une récréation mais bien comme un moyen de gagner de l'argent.

 

Ses résultats seront exploités par les autorités en santé mentale pour affiner leurs campagnes de prévention.

 

Le jeu doit rester un plaisir.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


19
AVR

Un livre au ROI de 250

A vendre (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 19 avril 2011 - 14:04

La plupart des joueurs voient les livres de poker comme des investissements pour le futur. Les connaissances ainsi acquises augurent de gains futurs qui rembourseront les frais d'achat.

 

Le livre que nous vous proposons à l'achat aujourd'hui a quelque chose de différent puisqu'il date de 1865 et est en vente sur le célèbre site d'enchères eBay.

 

Il s'agit de la toute première et rarissime édition publiée à New-York de « How gamblers win » de Gerritt M. Evans. Vous pouvez l'acheter directement pour la somme de 6950$ soit un peu plus de 4800€.

 

« Cet exposé complet et scientifique de la manière de jouer » de 84 pages est essentiellement consacré au poker mais il aborde d'autres jeux tels que le seven up, l' euchre, le vingt-un (en français dans le texte) or twenty-one, le whist, etc, etc.

 

A l'époque, cet ouvrage coûtait 2$ ce qui correspondrait à 28$ actuels. Un ROI (retour sur investissement) de 25000% en quelque sorte.

 

Si vous voulez enchérir, c'est par ici

 

Quant à l'euchre, il s'agit du premier jeu où le joker est apparu selon jeuxdepoker. Net

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
AVR

Portrait robot arjelique

Le joueur français (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 18 avril 2011 - 20:59

Chaque trimestre, l'ARJEL , l'Autorité (française) de Régulation des Jeux En Ligne, publie un rapport d'activité.

 

Celui consacré au premier trimestre 2011 est assez alarmiste en ce qui concerne les paris sportifs puisque une baisse de 26,5% a été enregistrée dans ce domaine alors que les autres formes de jeu en ligne sont restées stables.

 

Au-delà de la variance saisonnière des paris sportifs (pas d'événement majeur lors de ce trimestre), les spécialistes pointent du doigt le taux de retour bien inférieur aux offres du .com. De quoi refroidir Monsieur Jean Dupont dont la culture n'est pas imprégnée du jeu comme son voisin Mister John Smith.

 

Le bilan est accompagné de nombreuses statistiques qui permettent de dresser le profil du joueur de poker en France.

 

Trois millions et demi de comptes ont été ouverts sur les sites de jeu (paris sportifs, paris hippiques et jeux de cercle) depuis la mise en place de la légalisation.

 

Depuis l'ouverture du marché, ce sont les jeux de cercle qui drainent le plus d'argent avec un montant cumulé de 5526 millions d'euros de mises en cash-game et 683 millions d'euros de mises en tournois loin devant les paris sportifs avec 595 millions d'euros et les paris hippiques avec 693 millions d'euros de mises.

 

Lors du premier trimestre de 2011, l'activité des tournois a progressé de 4% alors que celle du cash game est stable.
Parmi les trois activités régulées, ce sont les paris sportifs qui attirent le plus de Français de moins de 25 ans (41%). Au poker, un joueur sur quatre n'a pas cet âge. De l'autre côté de la pyramide des âges, un seul pourcent de joueurs de poker a plus de 65 ans. La proportion femme/ homme est de un pour dix et les joueuses sont plus âgées.

 

Au niveau des mises trimestrielles, elles sont de l'ordre de 100 euros pour les amateurs de tournois et de 300 euros pour les joueurs de cash game.

 

Des chiffres qui ne doivent probablement pas être éloignés du profil de nos compatriotes.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
AVR

PLO - future star de la Télé?

Du Pot Limit Omaha sur Poker After Dark (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 18 avril 2011 - 13:52

Depuis cette semaine, la célèbre émission « Poker after dark » de la NBC innove en proposant le Pot Limit Omaha à ses spectateurs.

 

Le teasing de l'émission est explicite : « Les plus gros pots au poker sont construits lorsque les professionnels jouent au Pot Limit Omaha. Dans le show de cette semaine, nous mettons le Texas Hold'em de côté pour la première fois dans « Poker after dark » et demandons à six joueurs du top mondial de montrer leurs compétences en Pot Limit Omaha. Les légendes du poker Phil ivey, Tom « durrrr » Dwan et patrick Antonius seront rejoints par des joueurs pro aguerris tels que Brian Hastings, Brandon Adams ou encore Phil « OMGClayAiken » Galfond. Chaque joueur apporte 100.000$ de cave sur la table avec l'espoir de remporter un gros pactole. Fans la formule du Pot Limit Omaha, les nuts au flop peuvent rapidement se transformer en main sans valeur à la rivière et une montagne de jetons peut rapidement diminuer et prendre l'aspect d'une taupinière ! »

 

Les blindes sont fixées à 300/600$.

 

Petit rappel des règles : au lieu de recevoir deux cartes comme au Hold'em, chaque joueur reçoit quatre cartes avant le flop. Le reste de la main se déroule normalement avec un flop, une turn et une river. Cependant, chaque joueur doit obligatoirement utiliser deux cartes de sa main et trois cartes parmi les cartes communes. Pot Limit signifie tout simplement que les mises ne peuvent dépasser la valeur du pot.

 

Ce n'est pas la première fois que le Omaha est annoncé comme le jeu du futur par son aspect dynamique. Il est probable que la télévision contribuera à sa popularité comme le prétend Phil Ivey : « Le PLO est génial pour la télévision car il a énormément d'action. Contrairement au No-limit Hold'em, on voit beaucoup plus souvent le flop, le turn et la river au PLO donc si les gens sont capables de suivre cela sera beaucoup plus amusant à regarder ».

 

A noter que tout a été fait pour faciliter la lecture des téléspectateurs puisque le réalisateur a introduit un jeu à quatre couleurs, option largement utilisée en ligne qui permet de ne pas rater les tirages de couleur.

 

Vous pouvez visionner l'émission ICI

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb