Circus Poker v2.0


24
MAR

EPT Snowfest (4) - reçus 4 sur 4

Belgiumfest under snow (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 24 mars 2011 - 08:09

Ce qui est entrain de se passer en Autriche, à Saalbach Hinterglem peut être qualifié de moment historique.

Avant l'entame du day 4 de cet EPT Snowfest, 4 belges sont encore en course pour la victoire, et il ne reste plus que 24 joueurs.

 

Une première "alerte aux belges" avait été ressentie à l'EPT de Deauville en janvier, où 4 joueurs avaient terminé "dans l'argent", et 3 d'entre eux dans les 24 premiers. Mais à l'époque, il y avait quand même eu 33 compatriotes sur la ligne de départ sur 891 joueurs (3,7% du field).

 

 

Ici, ils n'étaient que 10 sur 483 (2,07% du field).

 

Ils sont donc toujours 4: Kevin Vandersmissen (7ème sur 24 avec 803.000 jetons), Koen De Visscher (8ème/24 avec 768.000 jetons), Philip Meulyzer (9ème/24 avec 762.000 jetons) et Pierre Neuville (18ème/24 avec 335.000 jetons).

 

Le on-line = la clé du live?

 

Excellente question, à laquelle nos 4 compatriotes semblent apporter ici une réponse définitive.

 

Si l'on s'attarde sur le classement Pocket Five actuel de notre pays (378 joueurs on-line inscrits), Koen De Visscher (JeanKeNissan) est actuellement 2ème, derrière Kenny Hallaert (SpaceyFCB), qui rappelons le, a terminé 6ème de l'EPT de Deauville en janvier dernier. Un peu plus loin dans ce classement P5, on trouve à la 5ème place, Kevin Vandersmissen (Civel), qui devance de peu Joel Benzinou (Joben19), qui a terminé à la bulle de la table finale du WPT de Marrakech en décembre dernier, et dans la seconde colonne du classement, on trouve Pierre Neuville (Zoutechamp), 16ème du classement.

 

Pour ce dernier, le classement est un peu tronqué, car il ne reprend pas les qualifications en ligne, qui je le rappelle sont un peu la marque de fabrique du doyen des joueurs belges.

 

Enfin, Philip Mulyzer (Meuli4) n'est pas en reste dans ce classement, puisqu'il se classe à la 32ème place actuellement, et vient de réaliser début mars une excellente performance sur Full Tilt, où il a remporté l'Event 1 des Mini FTOPS à 22$ de buy-in, devant 27.539 joueurs pour un gain de 68.500$.

 

Quels sont les meilleures performances belges en EPT?

 

-Pierre Neuville, 2ème à l'EPT de Villamoura (Portugal) en 2009 pour 250.000€.

-Davidi Kitai, 3ème à l'EPT de Barcelone (Espagne) en 2008 pour 455.000€.

-Daniel Dodet, 4ème à l'EPT de Baden (Autriche) en 2006 pour 110.000€.

-Kenny Hallaert, 6ème à l'EPT de Deauville (France) en 2011 pour 155.000€.

 

Avec 4 compatriotes encore en lice pour cet EPT Snowfest, dont 3 toujours au dessus de la moyenne, on peut commencer à rêver d'un premier titre sur le circuit pour notre poker national.

 

Allez les gars, on croit en vous!!


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


23
MAR

Snowfest: News Flash

Les belges déchirent tout en Autriche (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 23 mars 2011 - 21:19

Ils étaient 4 en début de journée, et ils sont toujours aussi nombreux.

Mieux que ça, 3 de nos 4 représentants encore en course à l'EPT Snowfest font partie du top 10.

Et il ne reste plus que 31 joueurs à l'heure où je vous parle.

 

Koen De Visscher a considérablement élevé son stack et fut le premier joueur du tournoi à dépasser le million de jetons.

A l'heure actuelle, il est 2ème à 31 joueurs left, avec 1.100.000 jetons.

 

Pas loin de lui, on trouve désormais Kevin Vandersmissen à la 4ème place du général, avec 825.000 jetons.

 

Toujours dans le top 10, à une belle 9ème place, on trouve notre chipleader de début de journée, Philip Meulyzer, dont le stack à 675.000 ne semble pas avoir trop évolué, ce qui ne l'empêche pas d'avoir encore 200.000 en plus que la moyenne.

 

Notre 4ème et dernier représentant, Pierre Neuville, est lui aussi toujours en course, maus assis derrière un terrible short stack à un peu plus de 10 big blinds.

Mais bon, rien de catastrophique le concernant quand on connait son habilité à manipuler un petit tapis. Il possède actuellement 93.000 et est classé 30ème sur 31 au chip count.

 

Cet EPT d'Autriche est passionnant, et si l'on s'inquiétait de ne pas voir de compatriotes participer au day 1A, il faut souligner que placer 4 belges dans le top 30 d'un EPT où ils représentaient au départ seulement un petit 2% du field, est un exploit sans précédent.


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


23
MAR

Hansen qui pleure, Gus qui rit

Le retour du grand Danois (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 23 mars 2011 - 14:27

Le poker est décidément une matière bien instable. Rappelez vous, en 2009, Gus Hansen décidait d'arrêter le poker pour une période indéterminée suite à des pertes colossales subies dans les parties de cash game "high stake" online.
A l'époque, Le pauvre Gus était considéré comme le joueur de haute limite le plus facile à battre et les tables où il s'asseyait étaient aussi prisées qu'un coin poissonneux sur les berges de l'Amblève !

 

Soucieux de reposer son poker et envisageant même de "retourner sur les bancs de l'école", The Great Dane revenait pourtant au sommet dès janvier 2010 mais ce n'était qu'une éclaircie : à la fin de l'été, ses pertes cumulées en cash game s'élevaient à 7 millions de dollars, rien que sur Full Tilt Poker !

 

Gus Hansen, une légende du poker moderne, était bel et bien en perdition, d'autant que ses rares apparitions en tournois se soldaient par de cuisantes sorties.

 

Mais le Danois a de la ressource et l'automne 2010 allait marquer le grand retour de Gus "The Great Dane" Hansen au plus haut niveau !

 

Premier coup d'éclat aux WSOPE où il décroche enfin le premier bracelet WSOP de sa carrière dans le High Roller Heads-up.
Deuxième missile lorsqu'il remporte le Poker Million IX sur Full Tilt Poker pour un million de dollars.

 

Gus est à nouveau en confiance et il revient aux tables de cash gonflé à bloc ! Et là, il écrase tout sur son passage, particulièrement depuis janvier 2011 où il affiche un compteur positif de 4 millions de dollars en moins de trois mois.

 

Deux années terriblement décevantes ont fait vaciller une légende. Le poker et son terrifiant cocktail à base de variance et de doutes a mis à genoux l'un des meilleurs joueurs du monde.

 

Qu'il s'en relève de façon aussi magistrale ne peut que réjouir ses fans (et ils sont nombreux).

 

Mais au-delà des chiffres et du vedettariat, Gus nous donne également une leçon de volonté et d'espoir qui nous aide bien lorsque tôt ou tard, nous passons nous aussi par ces périodes de "poker noir"

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


23
MAR

EPT Snowfest (3)

Meulyzer tient les rennes (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 23 mars 2011 - 10:54

La seconde journée de jeu de l'EPT Snowfest de Saalbach Hinterglem s'est plutôt bien déroulée, comme je vous le signifiais dans l'édition du soir de mon article d'hier.

 

Au final, on s'est arrêté hier aux portes de l'ITM, puisque seulement 9 joueurs restaient à éliminer avant de parvenir à l'argent.

 

Les fortunes furent diverses pour nos compatriotes. En gros cela va du pire, au meilleur en passant par de bonnes surprises.

 

Après deux jours de jeu, c'est un belge qui est chipleader du tournoi.

 

Philip Meulyzer, déjà bien classé à l'issue de la première journée a complètement pris le jeu à son compte pour terminer en tête du classement provisoire du tournoi à l'issue de la journée.

 

Il termine la journée assis derrière une montagne de 623.500 jetons.

 

De mémoire de journaliste, je pense que c'est une grande première de voir un belge aussi bien classé après deux journées d'EPT (sources à vérifier).

 

Mais ce n'est pas tout. Si l'on se trouvait satisfait avec la première place au chipcount de Meulyzer, on l'était d'autant plus de voir que trois autres de nos compatriotes étaient toujours en course à la fin de journée.

 

Ainsi, Koen De Visscher (JeanKeNissan), termine lui aussi dans le peloton de tête, à une magnifique 6ème place au général provisoire, avec 352.500 jetons.

 

Kevin Vandersmissen se classe 21ème avec 260.100 jetons et Pierre Neuville 35ème avec 175.900 jetons.

 

On se met vraiment à rêver d'argent et de performance maintenant.

 

Rêve que ne partageront pas Coralie "Nauder" Renaud, assez rapidement éliminée hier, et encore moins Jamel Maistriaux, éliminé en toute fin de journée et donc dans ce que l'on peut déjà considérer comme le bubble time.

 

Je vous posterai une news flash dans la soirée pour vous donner des nouvelles de nos représentants en Autriche.

 

Si depuis l'Autriche, vous nous lisez, bonne chance à vous, et remplissez nos rêves d'étoiles.


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


22
MAR

Lois et poker en ligne

Petit tour du monde (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 22 mars 2011 - 21:52

Grèce : les jeux en ligne légalisés.

 

Nous vous parlions du projet de loi grec dans un précédent article  et les choses n'ont pas traîné, la Grèce s'est prononcée en faveur de la légalisation des jeux en ligne. Le gouvernement prévoit de délivrer jusqu'à 50 licences à des opérateurs de jeux en ligne pour une durée de cinq ans. La Grèce récoltera ainsi de grosses recettes fiscales bienvenues lorsque l'on connaît la crise dont souffre ce pays. Aucune restriction et ce sont toutes les formes de jeux en ligne avec bien entendu le poker qui sont autorisées.

 

La taxation initialement prévue était de 6% sur le chiffre d'affaire mais le ministère des Finances a revu sa copie en ponctionnant le bénéfice brut à hauteur de 30%. Les opérateurs devront absolument être basés sur le territoire grec et l'URL devra se terminer en .gr. La loi va être examinée par l'Union Européenne qui ne manquera pas d'émettre un avis.

 

Pays-Bas : le Gouvernement revoit sa copie et envisage de délivrer des licences aux opérateurs de jeu en ligne.

 

Les jeux en ligne sont interdits pour le Pays-Bas et de nombreux Hollandais ignorent ces interdits. Tout comme pour la Grèce, ce sont des sommes colossales qui échappent au fisc batave. Une estimation a donné le chiffre exorbitant de 10 millions d'euros par an.

 

Le Gouvernement néerlandais envisage donc de légaliser le jeu en ligne prochainement.
« C'est un gros changement de politique, mais c'est un nouveau Gouvernement avec une approche plus libérale », a déclaré Jaap Oosterveer, porte-parole pour le Ministère de la Sécurité Publique et de la Justice. Pour Fredrik Teeven, Secrétaire d'Etat à la Sécurité et à la Justice, le pays devrait proposer des licences pour le poker, le bingo et les paris sportifs tout en mettant en route des moyens pour protéger les joueurs contre les risques tels que l'addiction ou la fraude.

 

Les Pays-Bas s'étaient par le passé retrouvés face à la Cour de Justice Européenne suite au dépôt d'une plainte par Betfair et Ladbrokes. Les opérateurs de jeu n'avaient cependant pas obtenu gain de cause.

 

République Dominicaine : vers la légalisation.

 

C'est le flou artistique au sujet du jeu en ligne en République Dominicaine c'est pourquoi le gouvernement a décidé de faire un pas vers la législation en délivrant à Amaya, fournisseur de solutions destinées à l'industrie du jeu en ligne, une licence exclusive pour exploiter un site de jeux en ligne comprenant le poker.

 

Un test grandeur nature en quelque sorte avant d'entrer dans une véritable législation que le Ministère des Finances justifie ainsi : « Amaya s'est vu octroyer la responsabilité de faire en sorte que ces activités illégales mais déjà existantes soient redirigées vers un site sécurisé, sûr et légal ».

 

L'argumentaire est classique : protection et sécurisation des joueurs mais aussi taxation sur les gains et les mises.
David Baazov, Président d'Amaya se félicite du choix gouvernemental et le justifie par le professionnalisme de sa société. Un bilan sera effectué fin 2011 afin de vérifier si le choix de Amaya est pertinent pour la République Dominicaine et ses joueurs.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb