Circus Poker v2.0


10
MAR

S.C.O.O.P. 2011

La fête du printemps selon Pstars (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 10 mars 2011 - 22:45

Spring Championship of Online Poker; telle est la signification de cet acronyme inventé par la Reine des Rooms

 

Et quand Poker Stars décide de sortir sa collection de printemps, ça fait toujours sensation du côté des joueurs en ligne.

 

38 tournois entre le 8 et le 22 mai et un prix total garanti de 45 millions de dollars, c'est sûr que ça va intéresser du monde. D'ailleurs, en 2010, la cagnotte avait allègrement dépassé les 60 millions.

 

Ce qui est particulièrement attractif avec les gros championnats de la room online, c'est que chacun des événements se subdivise en trois tournois : la cour des grands (buy in de fumeurs de havanes), la cour des futur grands (ou ex petits) dont le droit d'entrée est de 10% de son grand frère et la cour des petits budgets qui divise encore le prix par 10 environs. Il y en a donc pour toutes les bourses !

 

Il y aura bien sûr des satellites qualificatifs et ceux-ci commenceront dès le 14 mars.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site officiel des SCOOPS.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


09
MAR

L.A. Big Event 2

Ramdin de la tête et des épaules (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 09 mars 2011 - 18:34

Au Bicycle Casino de Los Angeles, le jour 2 du “Big Event” a été particulièrement meurtrier !

 

En effet, la mode actuelle consistant en une prise de risque maximum dès les premiers jours des tournois a fait pas moins de 40 victimes dans le premier niveau de ce day2. Et les choses n'allaient pas s'arrêter là puisque des 221 joueurs sur la ligne de départ, seulement 70 reviendront pour le jour 3.

 

Parmi les sortants notables on égrainera les noms de Tom McEvoy, Scott Clements, Arnaud Mattern, Kathy Liebert, Thor Hansen, Shannon Shorr, Barry Greenstein.

 

Pour Victor Ramdin par contre, c'était une journée en or puisqu'il termine la journée avec plus d'un million de jetons, soit deux fois plus que son plus proche poursuivant. Débutant les hostilités avec 81.000 jetons, Ramdin a connu un incroyable rush, éliminant une flopée d'adversaires.

 

A noter parmi les célébrités, la cinquième place actuelle de Daniel Negreanu (360.800 jetons)

 

Les premières places payées sont désormais à portée des survivants

 

Le top 10 actuel :

 

Victor Ramdin — 1,050,000
Jamie Kaplan — 505,000
Chris DeMaci — 465,000
Tyler Cornell — 410,000
Daniel Negreanu — 360,700
David Paredes — 278,000
Pat Pezzin — 270,000
Ryan Hughes — 265,000
Shawn Busse — 245,000
David Peters — 240,000

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


09
MAR

Sunday Million: qui gagne...perd

Il n'aurait même pas 18 ans... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 09 mars 2011 - 10:24

Souvenez-vous, en 2003, Chris Moneymaker avait créé la légende en remportant les 2.500.000$ du championnat du monde pour une mise de départ de 39$.

 

A l'occasion du récent Sunday Million fêtant le cinquième anniversaire, nous avons pu croire que l'histoire bégayait.

 

Zeurrr, un joueur néerlandais se hisse en table finale. Sur son forum favori PokerCity.nl , il commente en direct sous le pseudo de Jiminho3, ses sensations et annonce qu'il vient de remporter 528.204,33$ « na een $2 satelite » après le deal à neuf. C'est sous le même pseudo qu'il reçoit de nombreux messages de félicitations sur son tweeter.

 

Durant ce deal, Zeurrr s'était déjà distingué par sa propension à exiger plus que le deal proposé. Il avait dans un premier temps tenté de recevoir 650.000$ puis 600.000$ avant de se plier à la proposition de la room et des autres joueurs.
La presse néerlandaise a eu vent qu'un compatriote venait de remporter un demi million de dollars au poker en ligne et les journalistes souhaitent rencontrer le prodige.

 

Et c'est ici que l'histoire bascule, l'envoyé spécial du « Algemeen Dagblad » veut entrer en contact avec Jimmy Jonker mais il se retrouve face à un homme de 47 ans, Jos Jonker, le père du jeune joueur qui prétend mordicus être le finaliste hollandais du Sunday Million. Faits étranges, la page Tweeter du jeune Jimmy Jonker a changé de propriétaire au profit de son père qui interrogé par le journaliste est bien incapable de raconter le long tournoi. Est-il seulement capable de jouer au poker ?

 

La raison ? Jimmy n'a que 17 ans et les Jonker se sont probablement rendu compte que le règlement de PokerStars interdisait aux mineurs de jouer. La famille Jonker a donc tenté une ultime manoeuvre d'usurpation afin de recevoir le pactole. Le jeune Jimmy dont la courbe sharkscope annonce une perte de cinq dollars n'avait jamais été confronté à un retrait sur PokerStars. Retrait qu'il lui aurait été refusé vu son âge.

 

Passer de 2$ à 518.402$ et retomber à zéro en 24 heures, voilà qui est loin d'être commun et qui déclenche une fameuse polémique aux Pays-Bas.

 

A l'heure où nous vous écrivons, ce ne sont pas moins de huit pages qui alimentent le sujet sur le forum favori de Jimmy.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


08
MAR

L'apprentissage de Galfond

Ca coûte plutôt cher... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 08 mars 2011 - 14:06

Phil Galfond est un pro du cash game en hautes limites, dont le pseudo sur PokerStars est « MrSweeets28 » et celui sur Full Tilt « OMGClaiAiken ». Né en 1985 à New York, il fait partie de la génération dorée qui a fait fortune au poker online avant de confirmer en live.

 

Car si Galfond est toujours resté dans l'ombre de son compère Durr, il n'en a pas moins bâti une véritable petite fortune sur internet : 7.000.000$ de gains (en 2008). En poker live où il ne joue que très rarement, il a largement dépassé le million et son poignet s'orne désormais d'un bracelet WSOP.

 

Si je vous dis tout ça c'est pour vous préparer à ce qui va suivre !

 

Depuis août 2010, Galfond a perdu 2.000.000$ sur internet ! Si si deux millions, vous avez bien lu. Et le pire c'est que cette perte est en quelque sorte volontaire !

 

En effet, désireux d'être un joueur de poker complet, Phil s'est mis au « deuce to seven » (triple draw) et, pour que son apprentissage soit parfait, il y joue aux limites 1500$/3000$ !

 

« Je joue si gros, c'est pour apprendre » déclare-t-il sur son blog : « je n'apprends pas comme les autres, je n'aime pas revoir mes mains sur un tracker … je joue en situation et ensuite je pense à ce que j'aurais pu faire d'autre avec cette main, avec cette situation, et j'y pense tout au long de la journée, bien après la fin de la partie … Je suis prêt à payer le prix qu'il faudra mais ça va marcher encore cette fois ! »

 

L'ami de Tom « Durr » Dwan ajoute : « si je joue à des limites plus petites, je manque de concentration »

 

Voilà en tout cas une méthode d'apprentissage pour le moins onéreuse et que je ne vous conseille pas vraiment tant que vous n'aurez pas, vous aussi, accumulé une dizaine de millions de dollars de gains poker!

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
MAR

News On-line

Le dimanche de tous les records (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 07 mars 2011 - 21:42

Ce dimanche, le poker en ligne a été dominé par un seul événement, l'édition du cinquième anniversaire du « Sunday Million » de PokerStars avec un prize pool garanti de 5.000.000$. Tous les autres tournois, même le Full Tilt Poker garanti à 1.500.000 $ faisaient pâle figure face aux dizaines de milliers de joueurs attirés par des montants de gains énormes.

 

Au fur et à mesure que les heures s'écoulaient, la pression montait dans le monde du poker on line, chacun sentant qu'un événement hors norme se préparait. Deux heures avant le « shuffle up and deal », la garantie de cinq millions de dollars était déjà atteinte. Vingt minutes avant l'heure de départ, c'est le record de la quatrième édition (36.119 joueurs) qui était battu. Finalement, à la clôture des inscriptions tardives, ce ne sont pas moins de 59.128 joueurs qui rêvaient du million garanti au vainqueur en plus d'une superbe Lamborgini Gallardo. Le prize pool s'élevait à 11.825.600$ avec à la clef une jolie commission de 886.920$ pour l'organisateur. Auparavant, un seul tournoi avait fait mieux, le 5200$ (Main Event) du WCOOP de 2010 également sur PokerStars.

 

Après près de vingt heures de jeu, les finalistes étaient connus et au vu de l'ampleur des gains et de la structure, un accord fût entériné par chacun des protagonistes. Chacun repartait avec un gain à six chiffres et la finale pouvait continuer avec le titre et la Lamborgini comme enjeu.

 

Moins de deux heures après ce deal, le heads-up opposait Luke "bdbeatslayer" Vrabel à "sheepshape" avec un tapis trois fois plus important pour le premier cité. Quelques minutes plus tard, la paire de neuf de Vrabel eut raison des sept de son adversaire et lui permirent de gagner les clefs de la voiture d'une valeur de 670.000$.

 

Full Tilt Poker qui ne voulait pas être en reste et laisser toute la gloire à son concurrent a accueilli 16.362 joueurs pour générer un prize pool de 3.272.400$ soit plus du double de la garantie. Un deal a été conclu en heads-up entre BriALLIN qui empoche plus de 411.000 $ face à Pocket Plus.

 

Voici les résultats de ce tournoi exceptionnel :

 

PokerStars Sunday Million PokerStars Sunday Million
Prize Pool: 11.825.600$ Cagnotte: 11.825.600$
Participants: 59.128

 

1er: Luke “Bdbeatslayer” Vrabel - 671.093.81$ et une Lamborghini Gallardo
2ème: sheppyshape - 465.647.02$
3ème: wrzr123 - 844,209.87$
4ème: guccyka – 411.090.13$
5ème: Syndrome1977 - 799.842.09$
6ème: zeurrr – 518.402.33$
7ème: nhar818 – 441.541.06$
8ème: Jan10004 – 311.023.33$
9ème: Battmeister – 263.888.06$

 

Parmi les joueurs célèbres, nous remarquons: Justin "APerfectGent" Schwartz (63ème), Gualter Salles (84ème).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb