Circus Poker v2.0


08
MAR

L'apprentissage de Galfond

Ca coûte plutôt cher... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 08 mars 2011 - 14:06

Phil Galfond est un pro du cash game en hautes limites, dont le pseudo sur PokerStars est « MrSweeets28 » et celui sur Full Tilt « OMGClaiAiken ». Né en 1985 à New York, il fait partie de la génération dorée qui a fait fortune au poker online avant de confirmer en live.

 

Car si Galfond est toujours resté dans l'ombre de son compère Durr, il n'en a pas moins bâti une véritable petite fortune sur internet : 7.000.000$ de gains (en 2008). En poker live où il ne joue que très rarement, il a largement dépassé le million et son poignet s'orne désormais d'un bracelet WSOP.

 

Si je vous dis tout ça c'est pour vous préparer à ce qui va suivre !

 

Depuis août 2010, Galfond a perdu 2.000.000$ sur internet ! Si si deux millions, vous avez bien lu. Et le pire c'est que cette perte est en quelque sorte volontaire !

 

En effet, désireux d'être un joueur de poker complet, Phil s'est mis au « deuce to seven » (triple draw) et, pour que son apprentissage soit parfait, il y joue aux limites 1500$/3000$ !

 

« Je joue si gros, c'est pour apprendre » déclare-t-il sur son blog : « je n'apprends pas comme les autres, je n'aime pas revoir mes mains sur un tracker … je joue en situation et ensuite je pense à ce que j'aurais pu faire d'autre avec cette main, avec cette situation, et j'y pense tout au long de la journée, bien après la fin de la partie … Je suis prêt à payer le prix qu'il faudra mais ça va marcher encore cette fois ! »

 

L'ami de Tom « Durr » Dwan ajoute : « si je joue à des limites plus petites, je manque de concentration »

 

Voilà en tout cas une méthode d'apprentissage pour le moins onéreuse et que je ne vous conseille pas vraiment tant que vous n'aurez pas, vous aussi, accumulé une dizaine de millions de dollars de gains poker!

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
MAR

News On-line

Le dimanche de tous les records (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 07 mars 2011 - 21:42

Ce dimanche, le poker en ligne a été dominé par un seul événement, l'édition du cinquième anniversaire du « Sunday Million » de PokerStars avec un prize pool garanti de 5.000.000$. Tous les autres tournois, même le Full Tilt Poker garanti à 1.500.000 $ faisaient pâle figure face aux dizaines de milliers de joueurs attirés par des montants de gains énormes.

 

Au fur et à mesure que les heures s'écoulaient, la pression montait dans le monde du poker on line, chacun sentant qu'un événement hors norme se préparait. Deux heures avant le « shuffle up and deal », la garantie de cinq millions de dollars était déjà atteinte. Vingt minutes avant l'heure de départ, c'est le record de la quatrième édition (36.119 joueurs) qui était battu. Finalement, à la clôture des inscriptions tardives, ce ne sont pas moins de 59.128 joueurs qui rêvaient du million garanti au vainqueur en plus d'une superbe Lamborgini Gallardo. Le prize pool s'élevait à 11.825.600$ avec à la clef une jolie commission de 886.920$ pour l'organisateur. Auparavant, un seul tournoi avait fait mieux, le 5200$ (Main Event) du WCOOP de 2010 également sur PokerStars.

 

Après près de vingt heures de jeu, les finalistes étaient connus et au vu de l'ampleur des gains et de la structure, un accord fût entériné par chacun des protagonistes. Chacun repartait avec un gain à six chiffres et la finale pouvait continuer avec le titre et la Lamborgini comme enjeu.

 

Moins de deux heures après ce deal, le heads-up opposait Luke "bdbeatslayer" Vrabel à "sheepshape" avec un tapis trois fois plus important pour le premier cité. Quelques minutes plus tard, la paire de neuf de Vrabel eut raison des sept de son adversaire et lui permirent de gagner les clefs de la voiture d'une valeur de 670.000$.

 

Full Tilt Poker qui ne voulait pas être en reste et laisser toute la gloire à son concurrent a accueilli 16.362 joueurs pour générer un prize pool de 3.272.400$ soit plus du double de la garantie. Un deal a été conclu en heads-up entre BriALLIN qui empoche plus de 411.000 $ face à Pocket Plus.

 

Voici les résultats de ce tournoi exceptionnel :

 

PokerStars Sunday Million PokerStars Sunday Million
Prize Pool: 11.825.600$ Cagnotte: 11.825.600$
Participants: 59.128

 

1er: Luke “Bdbeatslayer” Vrabel - 671.093.81$ et une Lamborghini Gallardo
2ème: sheppyshape - 465.647.02$
3ème: wrzr123 - 844,209.87$
4ème: guccyka – 411.090.13$
5ème: Syndrome1977 - 799.842.09$
6ème: zeurrr – 518.402.33$
7ème: nhar818 – 441.541.06$
8ème: Jan10004 – 311.023.33$
9ème: Battmeister – 263.888.06$

 

Parmi les joueurs célèbres, nous remarquons: Justin "APerfectGent" Schwartz (63ème), Gualter Salles (84ème).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
MAR

NBC HU championship (5)

And the winner is... (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 07 mars 2011 - 11:08

Mettons fin au suspense sans plus attendre : Erik Seidel a remporté le NBC Heads Up Championship 2011 en gagnant la finale en deux manches gagnantes qui l'opposait à Chris Moneymaker.

 

Incroyable Erik Seidel ! Ce professionnel de longue date n'en finit pas de performer au plus haut niveau.

 

En effet, en empochant cette dernière victoire et les 750.000$ qui vont avec, Seidel empoche son quatrième gain à six chiffres de l'année et aussi sa troisième victoire de prestige, après celles du High Roller des Aussie Millions et du LAPC High roller.

 

Défait par Annie Duke l'an dernier, Erik a cette fois disposé de Chris Moneymaker.

 

Dans la première manche, Seidel a pris lentement l'ascendant sur son adversaire, amenant ce dernier à 13 Big Blinds. A ce moment, Seidel min raise au bouton et voit Moneymaker relancer all in. Seidel décide de coller avec A2. Bien lui en prend puisque Moneymaker ne peut produire qu'un faible T9. Le tableau offrira cependant une quinte à Chris qui revient alors bien en course.
Pas pour très longtemps toutefois car quelques minutes plus tard, les deux protagonistes sont à nouveau à tapis sur un flop J94. Cette fois Seidel a J6 et son adversaire QT pour un nouveau tirage qui cette fois ne rentrera pas, Seidel clôturant cette première manche avec un brelan de valets.

 

Le deuxième match sera plus brutal et les deux adversaires se mettent mutuellement une très grosse pression. La hauteur des blindes va encore durcir le jeu et Moneymaker va tenter un arrachage avec KT sur un flop 955. Mauvais timing pour le champion du monde qui voit son adversaire dévoiler 45 et empocher la deuxième manche et la victoire finale.

 

Seidel est désormais, selon certaines sources de référence, le joueur qui a gagné le plus d'argent de toute l'histoire du poker (quoique je me suis laissé dire que Lucky Luke … ). Quoi qu'il en soit Seidel le dit lui-même : « J'imagine que ce classement n'est que temporaire mais je suis content de mes gains pour le moment ».

 

Il ajoutera : “chaque match était particulièrement dispute mais celui qui m'a le plus mis en difficulté était Andrew Robl qui a vraiment réussi à me mettre sur le grill”

 

Mais si Robl a effectivement impressionné Erik Seidel, force est de reconnaître que nous sommes tous impressionnés par Seidel qui, au-delà d'un humour très aiguisé, a tout de même empoché la bagatelle de 4 millions de dollars en tout.

 

Certes, les buy in des tournois où il a gagné sont parfois d'une hauteur vertigineuse mais il n'en reste pas moins que ce monsieur a défait des fields de très haute qualité et marquera en tout cas l'année 2011 de son empreinte.

 

Et dire que nous ne sommes qu'en mars !

 

1st: Erik Seidel - $750,000
2nd: Chris Moneymaker - $300,000
T-3rd: Jonathan Duhamel - $125,000
T-3rd: Andrew Robl - $125,000
T-5th: Olivier Busquet - $75,000
T-5th: David Oppenheim - $75,000
T-5th: David Benyamine - $75,000
T-5th: Vanessa Selbst - $75,000
T-9th: Jason Mercier - $30,000
T-9th: Ayaz Mahmood - $30,000
T-9th: Doyle Brunson - $30,000
T-9th: Eugene Katchalov - $30,000
T-9th: James Bord - $30,000
T-9th: Michael Mizrachi - $30,000
T-9th: Phil Galfond - $30,000
T-9th: Phil Gordon - $30,000

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
MAR

Législation USA (3)

l'Iowa mieux que le New Jersey ? (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 07 mars 2011 - 10:55

Après le veto du gouverneur du New Jersey et alors que des projets de loi sont examinés en Floride et en Californie, c'est un autre état, l'Iowa qui tente de libéraliser le poker en ligne sur ses terres.

 

Bien évidemment, la proposition de loi est très controversée. Elle a cependant état examinée au sénat ce mercredi.

 

Malgré l'opposition du sénateur Jerry Behn, c'est par neuf voix contre six que le projet a été approuvé. La proposition évoque également un différend entre les éleveurs de chevaux de course et les hippodromes locaux.

 

Actuellement, les jeux en ligne sont illégaux et c'est une manne de revenus potentiels qui quitte l'état.

 

Ce projet prévoit que les habitants de l'Iowa joueraient dans un premier temps entre eux, l'inscription se faisant dans un casino réglementé par l'état, par courrier, par téléphone ou par voie électronique. Une fois l'argent versé sur un compte spécial du casino local, vous vous connectez en ligne avec un identifiant et un mot de passe. La room sera contrôlée par la Commission des jeux.

 

« Environ 150.000 habitants de l'Iowa jouent illégalement au poker en ligne, privant l'état de 30 à 35 millions de dollars en taxes de jeu chaque année » affirment les partisans du projet de loi. Ceux-ci pensent que la plupart des habitants de l'Iowa opteraient pour jouer au poker dans un cadre légal où ils peuvent être sûrs qu'ils seront en sécurité.

 

Après la réunion, le sénateur Rick Bertrand a dit qu'il a voté pour parce qu'il pense que les états sont dans une course pour mettre en place une structure de jeu en ligne légale au sein de leurs frontières afin de bloquer les recettes fiscales.

 

« Si nous ne faisons pas un mouvement maintenant, le gouvernement fédéral va faire un pas dans les prochaines années, et nous allons perdre des recettes qui iront au gouvernement fédéral » dit Bertrand. « Je pense que c'est avant-gardiste. »

 

Sen Steve Sodders, autre sénateur, a dit qu'il a voté contre parce qu'il est méfiant par rapport aux abus potentiels liés au jeu en ligne (addiction) .

 

La prochaine étape pour le projet de loi sur le jeu en ligne est un vote en séance plénière du Sénat. Il faudrait dès lors l'approbation de la Chambre de l'Iowa avant qu'il ne devienne loi.

 

L'an dernier, une proposition à la Chambre pour la légalisation du jeu en ligne a échoué de peu.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
MAR

NBC HU championship (4)

En route vers la finale (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 07 mars 2011 - 10:09

Ils étaient huit à prétendre à prétendre à la victoire dans ce tournoi particulièrement relevé.
Aucun n'avait l'intention de mordre la poussière mais quatre matches plus tard, la moitié d'entre eux ont bel et bien rendu les armes

 

Dans le groupe des rouges (coeurs-carreaux), Erik Seidel s'est défait de la dernière femme en course, Vanessa Selbst qui a cependant défendu chèrement sa peau, espérant même un exploit lorsque ses KQ gagnaient le coin filp contre les 66 d'Erik. Une paire d'as plus tard, Seidel reprenait le leadership qu'il n'allait plus quitter.

 

Dans l'autre match, Benyamine et Robl s'affrontaient longuement et, le poids des blindes aidant, les deux partaient finalement à tapis avec chacun un as en main mais le kicker supérieur de Robl lui permettait de passer dans le dernier carré.

 

Dans le groupe des noirs (trèfles-piques), Moneymaker, qui semble bien décidé à prouver au monde du poker que son niveau actuel lui permet de confirmer enfin son titre au Main Event des WSOP, affrontait

David Oppenheim. Tout s'est joué ici sur une main où les deux adversaires sont partis à tapis sur un tableau Qd 7c 3c 5c Chris dévoilait alors top pair et tirage couleur avec Qc 8s mais son adversaire montrait à son tour 5h 7h pour une double paire. Le 6c de la rivière complétait la couleur du champion du monde, lui offrant du même coup le ticket pour le tour suivant.

 

L'autre champion du monde, Jonhatan Duhamel se débarrassait pendant ce temps d'Olivier Busquet malgré un mauvais départ. Néanmoins, une première confrontation à tapis A8 contre KT allait le propulser devant. Duhamel confortait son avantage tandis que les blindes grimpaient lentement, obligeant finalement les deux adversaires à un all in preflop où le AQ de Busquet s'inclinait devant le KJ de Duhamel qui trouvait son valet à la turn.

 

Le dernier carré !

 

Moneymaker vs Duhamel : une belle bagarre entre les deux WSOP main event's winners qui se termine sur un tableau Q-J-10-6-5. Tous deux ont top pair mais le kicker trop faible de Duhamel permet à Chris Moneymaker d'atteindre la finale tant convoitée.

 

Seidel vs Robl : Incroyable Erik Seidel qui est alors sur le chemin d'une nouvelle finale dans ce NBS et qui empile les résultats à six chiffres depuis le début de l'année.

Pourtant, Robl a pris le leadership très tôt dans ce match mais Seidel reprend l'initiative après un coup qui a vu les deux joueurs à tapis sur un tableau 9c 8s 3d Ac . La main de Seidel Ad 2d est devant le Jc 9h de Robl et le 5s de la rivière n'y changera rien.

La tension monte doucement et atteint des sommets lorsque Seidel pousse son tapis sur un tableau 3h 2h 2c Tc Th . Robl hésite quelques minutes, très inquiet à l'étude du tableau, puis finalement décide de payer et cache sa main lorsque Seidel dévoile 3d 3c pour un full.

 

Seidel affrontera donc Moneymaker en finale (deux matches gagnants cette fois)
 

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb