Circus Poker v2.0


01
FÉV

Kenny Hallaert - 3 côtés poker

Portrait de notre finaliste Deauvillois (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 01 février 2011 - 08:41

Côté cour, il porte un costume sombre, une chemise sobre et une sempiternelle cravate et arpente les tables du Casino de Namur, attentif aux actions qui s'y déroulent et toujours prêt à faciliter la communication entre les clients non francophones et le personnel ou les joueurs locaux. Boulot quotidien de Kenny Hallaert, citoyen de Flandre, dans la capitale wallonne.

 


Lors des événements pokéristiques (Namur Classics, BOPC, etc ...), Kenny Hallaert troque son rôle d'assistant discret pour endosser celui de Directeur de Tournoi.

 


C'est sa voix que vous entendez annoncer au micro, dans toutes les langues, que les blindes viennent d'augmenter ou que le dinner break aura lieu à la prochaine pause, c'est sa silhouette que vous voyez approcher lorsqu'un problème se pose à une table. Il explique, il décide, il avertit parfois ... sans grands gestes inutiles, sans élever la voix, mais avec conviction et efficacité.

 


Il connaît son affaire, et pour mieux comprendre pourquoi le poker et les joueurs n'ont plus de secrets pour lui, il faut aller côté jardin.


Côté jardin donc, Kenny ne porte plus de costume cravate mais une tenue plus décontractée, parfois assortie du logo d'un sponsor. Parfois, il chausse des lunettes noires, parfois des écouteurs et il n'est plus debout aux côtés des joueurs mais bien assis derrière une pile de jetons !
Et même si, pour des raisons déontologiques évidentes, vous le verrez peu jouer dans les casinos belges, un petit coup d'oeil à son palmares live va vous convaincre que Kenny Hallaert joueur, c'est du lourd !


- 6e de l'EPT Deauville 2011 : 155.000 €
- 37e à l'EPT Montecarlo Grand Final : 35.000 €
- 4 itm lors des WSOP 2010 et 2009 : +- 10.000 €
- Vainqueur d'un 500€ NLHE à l'ept Monte Carlo en 2009 : 23.000 €
- 6e des Master Classics 2009 à Amsterdam : 86.000 €
- une douzaine d'autres performances de niveau international un peu partout en Europe


Vous imaginez aisément qu'aligner les performances avec autant de régularité ne peut se faire qu'en pratiquant un poker moderne, agressif et sans cesse renouvelé.
Il faut non seulement maîtriser sur le bout des doigts, cotes et probabilités, mais aussi pratiquer énormément, intensivement.


Y a un truc me direz-vous ... Comment ce joueur qui ne peut pas squatter les tables des casinos belges peut-il avoir accumulé l'expérience de vieux briscards qui hantent les casinos du matin au soir tous les jours de la semaine ou presque ?


Pour répondre à cette question, il faut à nouveau se déplacer, non plus côté cour ni côté jardin, mais côté bureau virtuel !


Car, là, Docteur Kenny se transforme en Mister "SpaceyFCB" pour hanter les tournois de Pokerstars ou d'autres salles de poker virtuelles (sous d'autres pseudos).


Et là, les amis, y a du volume de jeu mais il y a aussi de la perf ! Et une fois plus c'est du très lourd !


Citons en vrac une victoire au Sunday Warm Up (109.000$), au 300K sunday guaranteed (45000$), une deuxième place au Sunday Mulligan (34000$), des tables finales dans plusieurs FTOP, dans le Sunday Brawl, j'arrête je vais manquer d'encre !


Pour tout vous dire, les gains online de SpaceyFCB toutes salles confondues dépassent désormais la barre du million de dollars ! (source pocketfive)


Si on y ajoute les quelques 450.000$ amassés en "live", nous tenons là un véritable champion national qui mérite bien un peu de chauvinisme des deux côtés de notre stupide frontière linguistique !


Pour flatter le côté people, je ne peux pas résister à vous offrir une ou deux infos dont raffolent les fans :


- sa main préférée : Qs 9s
- il est de Nevele (Flandre Occidentale)
- son fansite : http://www.kennyhallaert.net/
- sa page pocketfive : http://www.pocketfives.com/profiles/spaceyfcb/
- sa page twitter : http://twitter.com/spaceyfcb
- et facebook bien sûuuuur ! http://www.facebook.com/kenny.hallaert

 

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


01
FÉV

Lucien Cohen Remporte Deauville

Kenny Hallaert termine 6ème (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 01 février 2011 - 07:54

Kenny HALLAERT ne sera pas le premier belge à remporter une étape de l'European Poker Tour, du moins pas pour le moment.

 

Il termine en effet 6ème de la table finale qui se déroulait hier soir, et qui a vu la victoire du joueur amateur français Lucien COHEN.

 

Pour sa 6ème place, Kenny remporte la très jolie somme de 155.000€, sa meilleure performance à ce jour.

 

 

Ceci dit, il n'est pas question de bouder notre plaisir, et force est de reconnaître l'exploit de Kenny de se retrouver dans la dernière ligne droite, dans un tournoi qui a vu près de 900 joueurs (891 exactement) s'affronter pendant 6 jours de jeu.

 

Il était certainement déçu à sa sortie, mais quoi de plus normal quand on laisse 885 joueurs derrière soi, et que seulement 5 vous sépare du titre prestigieux (et du gros chèque qui va avec).

 

Néanmoins, me faisant le porte-parole des belges qui ont suivi son parcours à distance, je peux affirmer sans crainte de me tromper que le public des aficionados du poker belge, qu'il soit du nord ou du sud est très fier de l'exploit réalisé par Kenny.

 

Gageons que pour la victoire, ce n'est que partie remise.

 

Pour le reste, nous retiendrons de cet EPT que la victoire est revenue à un joueur français amateur de 47 ans (Lucien Cohen). Il a remporté cette nuit son HU contre le désormais poulidorien du poker, Martin JACOBSON, déjà runner up à Villamoura.

 

Pour sa victoire le parisien remporte la somme de 888.000€.

 

Nous retiendrons également du tournoi, qu'avec 36 participants, la Belgique s'est trouvée être la second nation la plus représentée dans cet EPT, derrière la France, intouchable. Nous avons par ailleurs réussi à placer 5 de nos représentants dans l'argent (dont trois qui parviendront au day 5 du tournoi).

 

Un bel encouragement pour l'avenir.

 

Par ailleurs, ce dernier week-end se déroulait un tournoi High Roller à 10.000€ l'inscription.

 

Le tournoi  a réunit 59 joueurs, et plein de noms prestigieux de la planète poker (Fitoussi, Elky, Albertini, Hairabedian, Barbosa, Chartier, Benzimra).

 

Il y avait surtout, le champion du monde en titre Jonathan DUHAMEL.

 

Ce dernier a fait honneur à son titre, puisqu'il a remporté ce High Roller, et les 200.000€ du vainqueur.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


01
FÉV

Ouh le vilain tricheur

Ali Tekintamgac de retour dans les magouilles (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 01 février 2011 - 07:53

Que retenez-vous de la finale du Partouche Poker Tour 2011. A cette question, deux réponses ! La magnifique et aisée victoire de l'Américaine Vanessa Selbst et l'exclusion de la table finale pour triche de l'Allemand Ali Tekintamgac. Celui-ci travaillait avec des pseudos journalistes (bloggeurs) qui à l'aide de signes, le renseignaient sur les mains adverses.

 

On le pensait reclus, cachant sa honte dans un des coins les plus reculés de la forêt noire. C'est sans compter sur l'outrecuidance du personnage qui a recommencé sa tricherie lors du Dom Classics d'Utrecht aux Pays-Bas.

 

 

Recommencer, oui mais avec une variante. Black-listé des joueurs, Tekintamgac a endossé le rôle de journaliste, calepin à la main. Cela lui a permis de roder autour de la table de … Kadir Karabulut , son complice bloggeur de Cannes, transformé pour la circonstance en joueur.

 

Pieter de Korver, joueur professionnel hollandais a reconnu les personnages et a averti la Direction du casino qui, ni une, ni deux, a exclu les deux compères qui, pour information, résidaient dans le même hôtel et travaillaient bien ensemble.

 

Karabulut se dit victime d'une cabale et compte se faire rembourser du tournoi dont il a été évincé. Peu de chance que sa démarche aboutisse. Il est plus que probable qu'il sera à son tour black-listé de tous les casinos.

 

Le crime ne profite jamais

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


31
JAN

Kenny Hallaert, roi de Deauville

Il joue la table finale du Main Event cet après-midi (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 31 janvier 2011 - 09:14

Avec 36 belges au départ de l'édition 2011 de l'EPT de Deauville, nous étions en droit d'espérer la présence d'un compatriote dans la dernière ligne droite du tournoi, en l'occurrence la table finale.

 

Depuis hier soir, c'est chose faite.

 

Kenny HALLAERT que l'on ne présente plus, tant il fait partie intégrale du paysage de nos casinos régionaux, a depuis quelques jours laissé parler tout son talent, pour devenir le quatrième belge de l'histoire à se qualifier pour la finale d'un Main Event EPT.

 

 

Après Daniel DODET, quatrième à Baden en 2006, Davidi KITAI, troisième à Barcelone en 2008, Pierre NEUVILLE second à Villamoura en 2009, Kenny Hallaert deviendra-t-il le premier belge à remporter un Main Event de l'European Poker Tour?

 

Avec le 3ème stack au départ de la finale, nous sommes réellement en droit d'espérer...

 

Depuis quelques jours, Kenny semble en effet "marcher sur l'eau", comme on dit dans le jargon, et être à tout le moins à l'épreuve des balles.

 

Discret lors des deux premières journées (il n'était même pas repris dans la liste des joueurs belges participant - il était crédité comme français par l'EPT), Kenny n'a cessé d'augmenter son stack depuis le début du day 3.

 

A Deauville on commence à se prendre au rêve et a réellement croire en nos possibilités nationales.

 

Kenny alias SpaceyFCB, n'en est pas à sa première performance.

 

En 2009, il avait atteint la table finale des Masters Classics d'Amsterdam, et avait en janvier de la même année remporter le Sunday Warm Up sur Pokerstars.

 

L'an dernier, il avait également terminé à la 35ème place de l'EPT de Monaco, victime d'un terrible bad beat sur un pot qui lui aurait adjuger le chiplead du tournoi.

 

Pour sa 10ème participation à un Main Event d'EPT, Kenny n'a jamais été aussi proche du Saint Graal.

 

Cet après-midi, ce sera tout un pays du poker qui sera derrière Kenny, bien loin des kerelles régionales occupant actuellement nos politiques.

 

En cas de victoire, nous pourrons tous plaider pour le voir devenir le premier ministre rassembleur de tous les belges (mais ça c'est une autre histoire).

 

Au nom de tous les belges, je souhaite les plus grandes chances de succès à Kenny Hallaert, pour qu'il inscrive définitivement la Belgique comme une grande nation de l'European Poker Tour.

 

EDIT: On peut également féliciter les 4 autres belges qui ont décroché l'ITM à Deauville Didier MAZAIRAC (15ème -26000€), Fried MEULDERS (23ème - 23000€), Filip VERBOVEN (95ème - 9000€) et Pierre NEUVILLE (96ème - 9000€).

 

Photo @neil Stoddart


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


31
JAN

Fifty50 - Encore Pokerstars

le nouveau format de Sit and Go de Pokerstars (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 31 janvier 2011 - 09:11

La Reine des Rooms innove à tour de bras ces temps-ci.

 

Après avoir introduit les Home Games avec semble-t-il un réel succès, Pokerstars s'attaque cette fois aux sit'n go 10 joueurs en proposant une alternative pour rendre les DON (Double Or Nothing) plus dynamiques.

 

Le principe est simple : 10 joueurs s'affrontent dans un tournoi à une table et la partie s'arrête quand il ne reste que 5 joueurs. Comme dans les DON''s donc.

 


La différence - et elle est de taille - se situe dans l'attribution des gains : là où les lauréats des "Double Or Nothing" repartent avec le double de leur buy in, les gagnants du fifty50 repartent avec leur buy in (hors rake) + une prime correspondant à la taille de leur tapis quand la partie s'arrête.
Ainsi, dans un 10$ turbo, chacun repart avec 10$ + 0.33€ par tranche de 100 jetons dans leur stack.

 

Cette nouvelle répartition change tout. Par exemple, plus question de folder les as parce qu'on est à la bulle et qu'on est devant un tapis confortable car ici, gagner les as peut nous rapporter quelques euros de plus. De même, la stratégie de protection du short stack par le big stack redevient d'actualité si elle permet au chip leader de continuer à voler des jetons pour arrondir son pactole.

 

Conséquence de ce nouveau format, le calcul icm d'une main devient problématique puisque la répartition des prix fluctue tout le temps. L'icm reste bien sûr une "ligne acceptable" mais sa précision mathématique est ici battue en brèche, du moins tant que les logiciels de calcul n'auront pas été adaptés aux fifty50.

 

Un regret cependant, les fifty50 ne sont pas pris en compte pour les classements "leaderboards" ni dans ceux de la "bataille des planètes"

 

Un format attirant toutefois pour tous ceux qui aimaient les DON's mais trouvaient que les stratégies y étaient bien trop bridées.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb