Circus Poker v2.0


28
JAN

EPT de Deauville (day 2)

Une hécatombe nationale (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 28 janvier 2011 - 10:37

Avec 23 compatriotes en lice pour ce day 2, nos yeux et nos espoirs étaient il est vrai en début de journée, remplis d'étoiles.

 

Il a néanmoins fallu rapidement déchanter, avec les éliminations qui tombaient aussi régulièrement que le field se dépeuplait.

 

Mais bon, rien de catastrophique non plus. Il reste des belges en course, et pour notre poker national, c'est bien le plus important.

 

 

 

Au total, sur les 501 joueurs encore en course en début de journée, seuls 205 ont franchi le cap du day 2.

 

Et sur 23 belges présents, 7 reviendront au day 3, aujourd'hui.

 

On s'approche de l'ITM, puisque 128 seront dans l'argent.

 

Les joueurs belges encore en course sont: Filip Verboven 158.800, Fried Meulders 124.000, Daniel Dodet 92.900, Didier Mazairac 90.700, Pierre Neuville 67.100, Julien Thimister Colson 61.000, Matthias De Meulder 54.400.

 

Pour ceux qui aiment les chiffres, il est désormais acquis que la Belgique, avec 35 participants a été la seconde nation la plus représentée dans cet EPT, derrière la France, intouchable, avec 491 joueurs sur les 891 présents (+de 55% du field).

 

La troisième des 45 nations représentées, est le Royaume Uni avec 32 joueurs.

 

Quoi qu'il arrive désormais, la Belgique aura marqué les chiffres de cet EPT de Deauville 2011. En espérant de tout coeur, que ce ne sera pas un coup dans l'eau et que notre pays s'inscrira définitivement comme une grande nation de l'European poker Tour (en étant toujours bien représentée, en en remportant un, et pourquoi pas à moyen terme, en en organisant un).

 

Bonne chance à nos compatriotes encore en lice. Faites nous rêver.

 

EDIT: Un joueur belge supplémentaire est encore là et bien là. Il avait été crédité dans les listings comme joueur français... Il s'agit de Kenny HALLAERT, qui est crédité pour ce day 2 de 186.600 jetons. donc 8 belges, et 36 participants au total.

 

Du côté des autres, on note encore la présence dans le field des joueurs suivants: David Sonelin 438.900, Fabrice Soulier 390.700, Shander De Vries 212.900, Praz Bansi 202.600, Kristoffer Thorsson 175.300, Ludovic Lacay 166.600, Guillaume De La Gorce 165.700, Bertrand "ElkY" Grospellier 143.700, Ilan Boubli 132.000, Remy Biechel 128.500, Christophe Benzimra 118.500, Thomas Bichon 110.000, Antoine Amourette 95.400, Isabelle Mercier 90.700, Bruno Fitoussi 74.100, ou encore Nicolas Dervaux 56.100
 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


28
JAN

Aussie Millions (Table finale)

Du beau linge dans les survivants (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 28 janvier 2011 - 10:06

Ils étaient donc 18 à en découdre ce vendredi au Crown Casino de Melbourne.

 

 

Pour en arriver là, les joueurs présents n'avaient pas hésité à mouiller leur maillot, c'est le moins qu'on puisse dire !
A croire que les tables de Chris Moorman, de Patrick Antonius, de Mark Vos et autres étaient destinées à créer des pots monstrueux.

 

 

 

Bref, pas de temps morts et toute une kyrielle de "all in" suivis de "call" qui ont atteint leur point culminant vers la fin de la journée où le field est passé de 32 à 25 joueurs en quelques dizaines de minutes.

 

Parmi les compétiteurs encore en lice, Dorfman a fait très grosse impression, jouant un nombre invraisemblable de mains. Face à lui, Vos, Mizzi, Antonius (qui joue peu de tournois mais performe très souvent à l'Aussie) ne sont pas en reste et ne demandent qu'à en découdre !

 

Je ne sais pas si c'est le fait de jouer le sprint final en shorthanded (l'Aussie se joue avec des tables de 8 joueurs mais on passe à 6 joueurs par table jusqu'à la table finale) mais pour ceux qui aiment l'action, c'est la fête !

 

Le premier sortant sera le très sympathique Mark Vos dont le brelan mourra face à un tirage couleur qui rentre avant d'agoniser avec son AKo qui capitule face au trio de 8 de son adversaire.

 

Vient ensuite un véritable coup de mistral qui élimine 4 joueurs en 5 minutes : Tobias Reinkemeier, Cliff Lee, Manny Stavropolous et Tyler Bonkowski prennent la porte de sortie.

 

Le rythme des éliminations est infernal et très rapidement, David Minz sort sur un vol manqué face à Mizzi, puis c'est au tour de Shane Sigsbee de partir dans le rail !
Randy "nanoko" Lew tombe ensuite face à Moorman et ... nous sommes déjà à la bulle !

 

Celle-ci éclate quelques minutes plus tard avec la confrontation suivante :

 

Michael Ryan ouvre et est collé par Mizzi au bouton et James Keys à la big blind.


Flop As 8s 3h
 

Ryan ouvre à 85000 et est collé par le seul Mizzi


Turn :  8h


Ryan dégaine à nouveau pour 135000 mais cette fois, Sorel Mizzi envoie son tapis (135000), collé par Ryan

 

Mizzi: 3d 3c
Ryan:  Ad Ks

 

Mizzi est à une carte du bonheur mais un 8d viendra contrefaire son full.

 

Chipcount de la table finale :

Chris Moorman 2210000
Patrik Antonius 2200000
David Gorr 1950000
James Keys 1940000
Samad Razavi 1800000
Michael Ryan 1600000
Randy Dorfman 1600000
Jeff Rossiter 1470000

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


27
JAN

Raymond Domenech folde et passe

Bruits de couloirs à deauville (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 27 janvier 2011 - 12:42

21h30, la nuit est tombée sur la cité balnéaire normande. Le cliquetis des jetons s'estompe dans l'immense salle du Centre International de Deauville. Après seulement huit niveaux, la première journée de l'EPT se termine avec 250 survivants. Parmi eux, Raymond Domenech, l'ancien entraîneur de l'équipe de France de football, arbore un sourire plus grand que la cage de Hugo Lloris.

 

Serait-il chipleader? Non, l'homme glisse 12.000 misérables jetons dans le sac en plastique qu'il scelle avec un regard malicieux alors que 30.000 chips constituaient le stack de départ.

 

 

La journée a été particulièrement terne. Aucune nouvelle spéciale sur les différents sites qui couvrent l'EPT lorsque dans la nuit, une rumeur au sujet de l'homme le moins aimé de France court, s'enfle et s'empare d'internet. . Que s'est-il passé, Raymond se serait pris un one outer? Son tapis aurait fait le yo-yo après une succession de coups géniaux et minables? Que nenni! La rumeur qui est corroborée par de nombreux témoins, veut que Domenech n'ait pas joué une seule main de la journée.

 

Sacré Raymond!

 

Essayons de déceler les pistes justifiant ce fold à répétition.

 

La méconnaissance des règles.


Raymond ne connait tout simplement pas les règles. Il ignorerait même comment miser. Les mauvaises langues parlent même d'une méconnaissance de la hiérarchie des mains mais ce sont des mauvaises langues!
Probabilité: 0.5/10

 

La peur de quitter le tournoi


Raymond est traumatisé par la sortie prématurée de l'équipe de France lors du dernier championnat du monde. Après avoir fait les gros titres de la presse foot, il ne veut pas que CardPlayer titre: "Domenech, du foot au poker, rien n'a changé". Il ne souhaite absolument pas revivre ça et se protège en foldant toutes ses mains.
Probabilité: 5/10

 

Le désert de cartes


Raymond a collectionné les 72, 84, J3 des heures durant. La veille, il a dévoré "Kill Elky - Gagnez rapidement en tounrois". N'ayant ni paire, ni monstre, il a suivi la stratégie de Rodman, Nelson et Heston à la lettre, le PoF (Push or Fold) mais ce fût fold.
Probabilité: 2/10

 

La stratégie
 

Raymond innove. "Grand stratège au football" selon lui-même, il va révolutionner le poker avec une nouvelle méthode qui consiste à ne jouer aucune main durant le premier jour. En fait, ses adversaires n'y ont vu que du feu mais il profite de ces moments pour méditer et emmagasiner des énergies positives. C'est avec les chakras gonflés comme les mollets de Florent Malouda qu'il attaquera le day 2
Probabilité: 5/10.

 

La publicité
 

Raymond est un maître es-publicité. Sa dernière apparition dans un spot d'une poker room a fait le buzz sur la toile. Conseillé par Frank Tapiro pour dynamiser son image et adepte du slogan d'Andy Warhol: "N'importe quelle publicité est une bonne publicité", il sait pertinemment que cette attitude lors du premier jour d'un événement d'une telle ampleur fera parler de lui. Et il aime que l'on parle de lui.
Probabilité: 7/10

 

Le side bet


Ou pari parallèle. Raymond est un malin. Probablement a-t-il parié avec un ami une somme conséquente et son sourire témoignait de sa victoire. L'objet du pari peut être double: ne jouer aucune main ou simplement passer le day1 . La profondeur du tapis est-elle qu'un joueur fantôme passe le day2 dans les EPT. CQFD.
Probabilité: 9/10

 

Sacré Raymond!

Que nous prépare-t-il pour sa sortie? En 2008, le soir de l'élimination des bleus, il avait demandé Estelle Denis en mariage devant les caméras.

 

Attendons-nous donc à tout (et à n'importe quoi)!


 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


27
JAN

EPT de Deauville (day 1B)

retour sur la journée (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 27 janvier 2011 - 10:14

Cet EPT de Deauville est vraiment un lieu privilégié de jeu pour les joueurs de notre pays.

 

Avec un total de 21 joueurs présents au day 1A, et de nouveau 11 joueurs présents au day1B, nos compatriotes auront été cette année un total de 32 à prendre part au Main Event de cet EPT normand.

 

Le plus beau dans l'histoire, c'est que plus de deux tiers de nos compatriotes ont réussi à se qualifier pour la seconde journée du tournoi qui se déroulerai aujourd'hui.

 

 

 

22 belges au day 2 d'un EPT... Waw... Que dire de plus?

 

Oui, il s'agit d'un tournoi de proximité, oui, le tournoi est plus attirant parce qu'ici on peut parler français... Oui, oui, oui.

 

Je crois personnellement par contre, que ces paramètres facilitateurs n'expliquent pas tout.

 

En effet, notre poker a depuis 3 ans énormément gagné en maturité. Les joueurs ont progressé, et se déplacer pour jouer un tournoi international, histoire de toucher le rêve d'un peu plus prêt, est désormais de moins en moins insurmontable.

 

Personnellement, j'ai rêvé de voir un belge lundi prochain, soulever le trophée du vainqueur... Suis je utopiste? Pas tant que ça.

 

Les 22 joueurs belges qualifiés pour le day 2 sont tous des joueurs respectables et respectés. Il y a des pros tels les frères De Meulder, Daviti Kitai, Pierre Neuville, ou encore Joel Benzinou... Et il y a aussi, une série de personne qui en veulent et qui désormais se donnent les moyens de réaliser l'impensable, soit en se qualifiant, soit en réussissant suffisamment de performances ailleurs pour se permettre le one-shot qui peut se transformer en nirvana... Dans cette seconde catégorie, citons Michel Fajga, Julien Thimister, Manu Murgia, ou encore Mustafa Capan, tous encore en course dans le tournoi.

 

Pour le reste du tournoi, avec seulement 8 niveaux joués au day 1, il reste encore 501 joueurs en course pour soulever le trophée (les belges représentent plus de 4% de ce nombre) sur les 891 joueurs au départ.

 

Au total, il y aura 128 joueurs payé pour un total de plus de 4,2 millions d'euros de prize money.

 

Du côté des side events et du cash game, on continue à moissonner et l'autre colonie de belge présente en force (celle qui ne joue pas le Main Event: Zekhnini, Halleux, Rian, Aldenhoff, Lescot, etc), continue à se distinguer. Après Oguz Cenk lundi, c'est Noel Gaens (un de nos deux qualifiés Circus) qui a dealé la première place dans le 440€ turbo pour plus de 12000€ de gains.

 

Le chip count des belges présents au day 2

 

Gary Hasson 70.500
Filip Verboten 68.200
Fajga Michel 67.100
Joel Hannan Benzinou 49.200
Colm O Brien 48.200
Pierre Neuville 45.800
Didier Mazairac 45.600
Fabian Gentile 45.200
Fried Meulders 45.000
Daniel Dodet 43.100
Christophe De Meulder 40.400
Matthias De Meulder 39.800
Julien Thimister Colson 39.700
Yves Kupfermuntz 39.600
Davidi Kitai 34.600
Kevin Giordani 30.800
Nicolas Robert 26.600
Koen De Visscher 20.500
Capan Mustafa 18.700
Samir Beldjoudi 16.100
Patrice Van De Voorde 14.200
Emmanuel Murgia 11.400
 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


26
JAN

Aussie Millions

On entre dans le vif du sujet (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 26 janvier 2011 - 18:00

Au Crown Casino de Melbourne, 90 joueurs ont quitté les tables épuisés sans doute, mais heureux d'être toujours dans la course d'un des plus beaux tournois du monde l'Aussie Millions.

 

 

En jetant un oeil aux 263 joueurs présents au début de la journée, nous n'avons pu nous empêcher de remarquer que Antonius et Ivey étaient tous deux dans le top 15, ce qui augurait peut-être d'une table finale de légende !
L'un des deux a néanmoins été forcé de céder à l'autre l'essentiel de sa stack lors du dernier niveau de la journée :

 

 

- Patrik Antonius ouvre en milieu de position et Phil Ivey défend sa big blind.
- Flop : Qc 9s 7s Check d'Ivey Antonius envoie 15000
- Ivey raise (check raise donc !) à 50000 et après réflexion, Antonius envoie ce qui lui reste (200k environs)

 

Ivey colle (il couvre Antonius de 15000 jetons environs)

Antonius: Ts 8s

Ivey: As Qs

 

Ca c'est du poker d'hommes ! Ivey a top pair et tirage couleur max alors qu'Antonius tire couleur (morte née) et quinte par les deux bouts.

A propos de bout, c'est Ivey qui tient le bon ... Antonius va toutefois passer devant grâce au Jd qui apparaît à la turn. Phil peut encore gagner grâce à son retirage pique mais c'est un 7h qui tombe à la rivière, laissant Ivey quasi broke (il sautera d'ailleurs avant la fin de la journée) et permettant à Antonius de disparaître derrière une stack de 400.000 jetons !

 

A noter la deuxième place de Sorel Mizzi

 

Classement :

 

Joueurs encore en course : 90
Moyenne : 160.223
 

Tobias Reinkemeier 560,000
Sorel Mizzi 535,000
Randy Lew 495,000
Michael Ryan 460,000
Randy Dorfman 460,000
Rene Freymann 430,000
Patrik Antonius 416,500
Haibo Chu 380,000
Manny Rodrigues 365,000
Carter Phillips 360,000

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb