Circus Poker v2.0


08
SEP

A la prochain révolution...

... Je retourne mon pantalon (par Julien Becquart)

Catégorie : Grands tournois (autres)
Publié le : 08 septembre 2012 - 10:20

Nouveau retournement de situation dans l'affaire des "5millions garantis non garantis", hier en début d'après-midi à Cannes.

 

Alors que la veille, Patrick Partouche avait donné l'impression de partir en croisade contre des moulins, en affirmant à qui voulait bien l'entendre, que jamais il n'avait été question de garantir les 5 millions, à l'occasion d'un nouveau face à face avec les joueurs, il a annoncé que finalement le prize-money serait bien complété à hauteur de la somme en question.

 

"Depuis mon intervention, controversée dans laquelle j'annonce la fin du Partouche Poker Tour, j'ai pris connaissance, d'éléments de médiatisation extérieurs du champ réglementaire, qui montrent que nos clients ont pu être à tort convaincus de l'existence d'un Prize pool garanti! Bien que le règlement officiel, garantissait clairement 500 000 euros au gagnant.

Je reconnais le caractère maladroit  de la médiatisation de cet événement, et la confusion qui en est sortie.

Je demande à mon groupe  d'en assumer les conséquences, et malgré la réglementation actuelle, de  rajouter les 736 880 Euros au Prize pool ….!

Je n'ai jamais lâché mes troupes, même dans les tempêtes les plus dures que nous avons eu à affronter. Je refuse la démission qui m'a été remise ce matin, tous ceux qui entreprennent  ont droit à l'erreur, y compris les patrons, mais je ne peux malheureusement pas revenir sur ma volonté. Le PPT n'est plus… J'ai une pensée particulière, et des remerciements à formuler à l'ensemble de nos équipes, qui ont toutes oeuvré pour livrer l'un des événements de poker les plus beaux qui soient… Ainsi que tous les amateurs et professionnels qui m'ont envoyé des messages de soutien…

Longue vie au Poker, à tous ses passionnés" …

 

Bon. Que retenir du message?

 

Au final, les 5 millions d'Euros garantis le sont réellement, et le PPT vit bel et bien sa dernière édition.

 

Pour le reste, étant dans les rouages de l'organisation casinotière et pokéristique depuis près de 6 ans, plusieurs choses me semblent quand même "suspectes". Tout d'abord, il me paraît impensable qu'un dirigeant de la trempe de Patrick Partouche n'ait pas été au courant, avant de s'adresser une première fois au public, de l'existence résiduelle de "traces" de la garantie annoncée. Tout comme je ne crois pas une seule seconde au fait que la décision d'arrêter l'organisation du PPT ait été prise cette semaine.

 

Je peux sans doute me tromper, et les propos tenus ici n'engagent que moi, mais j'ai l'intime conviction qu'il s'agit là d'une manoeuvre orchestrée par l'intéressé à des fins purement "marketing".

 

Je me mets dans la peau de PP et je réfléchis (*): "Le PPT va s'arrêter. Le produit séduit moins, et les perspectives d'avenir sont plus entre deux eaux que favorables. Il va falloir assumer, et arrondir le prize money pour respecter l'engagement. Faire ça dans la plus grande indifférence n'aurait qu'un très faible retour médiatique. Trouvons dès lors une manoeuvre pour profiter de la situation. Dans un premier temps, je tente le coup d'annoncer un prize-money inférieur. Ensuite en fonction des réactions, je monte à la tribune, m'offusque de ce qu'on peut dire ou penser de moi. Dans un élan de dramatisation, j'annonce la fin du PPT, comme une réaction blessée au peu de cas qu'on montre envers mon action légendaire. Comme les preuves existent néanmoins, notamment une vidéo avec un de mes seconds, celui-ci me remettra sa démission dans la foulée. Ensuite, je remonte au créneau, annonce en grandes pompes l'officialisation de la garantie, et également la refus de la démission de mon second. Comme ça, je montre que je suis un passionné au grand coeur. Je montre que je fais un geste envers les joueurs. Et enfin, les gens comprendront tout le respect que je peux avoir envers les gens qui travaillent pour moi"...

 

Quand je vois l'ensemble des réactions sur le net, pour la plupart et selon mon avis naïves, je ne peux m'empêcher de sourire... "Merci Monsieur"; "Reconnaître ses erreurs, quelle élégance"; "Quelle grandeur d'âme que de refuser la démission de JJ"; ... etc.

 

Mission accomplie, et très belle manoeuvre. Ce qui était un dû est devenu acte de coeur... Chacun est bien sûr libre de se faire une opinion, et j'ignore si "ma" vérité est la bonne, mais admettre que tout n'est pas aussi simple me semble quand même plus réaliste, que de gober les mouches les unes après les autres...

 

(*) Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
SEP

PPT 2012 (5)

Retour sur le jour 3 (par Julien Becquart)

Catégorie : Grands tournois (autres)
Publié le : 07 septembre 2012 - 11:33

Toutes ces histoires nous feraient presque oublier qu'il y a un immense tournoi en jeu à l'heure actuelle. L'argent a été atteint et 47 joueurs se sont qualifiés pour le jour 4 du PPT qui débutera aujourd'hui.

 

C'est Ole Scemion qui a terminé chipleader à l'issue du jour 3, avec un stack de 1.215.000 jetons.

 

A noter parmi les qualifiés de prestige, les présences au jour 4 de Dan Smith (photo - 8ème - 577.000), Tobias Reinkemeier (11ème - 446.000), Kyle Julius (25ème - 277.000), Justin Bonomo (29ème - 267.000), Antoine Saout (31ème - 243.000), David Williams (38ème - 148.000), Andrew Lichtenberger (39ème - 148.000), et Ramzi Jelassi (42ème - 130.000).

 

Côté belge, il n'en reste qu'un seul... Mais un beau!!! Après avoir fait un yo-yo en bonne et due forme, Gaston "Justice" Onana s'est qualifié pour le jour 4 en 7ème position, et démarrera la journée avec un stack de 647.000 jetons.

 

Pour rappel, les prochains payés repartiront avec 17.050€, alors que le vainqueur dimanche se verra offrir un chèque de 1.000.000€.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


07
SEP

PPT 2012 (4)

Suicide en règle (par Julien Becquart)

Catégorie : Grands tournois (autres)
Publié le : 07 septembre 2012 - 09:00

Alors que le monde du poker était en attente de voir comment le groupe Partouche allait gérer "l'affaire des 5 millions garantis non garantis", Patrick Partouche, le grand manitou du groupe du même nom, surprenait son monde  via une sorte de conférence de presse improvisée, face aux joueurs, juste avant l'entame du jour 3, en annonçant la fin du Partouche Poker Tour.

 

Patrick Partouche: "J'ai entendu, j'ai vu et on m'a rapporté que ce que faisait le Groupe Partouche n'était pas suffisant, limite n'était pas honnête. Le Partouche Poker Tour porte mon nom, celui de ma famille. Après 40 de vie dans ce métier, lire 'Partouche voleur, Partouche tricheur', je ne peux pas l'accepter et mes équipes non plus.

C'est pour cela que je vous annonce que vous jouerez la dernière édition du Partouche Poker Tour. Le Partouche s'arrêtera dimanche soir. Nous voguerons vers de nouveaux horizons, nous espérons que d'autre opérateurs de poker mettront autant d'énergie, autant de volonté et autant d'amour pour faire que ce jeu continue et soit toujours aussi aimé et adoré par tous les passionnés dont je fais partie, et je crois que beaucoup de gens ici le savent.

J'ai fait ce tournoi par passion, je n'ai pas à en rougir. Maintenant que de jeunes joueurs en mal d'ego, en mal de reconnaissance, qui ne sont même pas dans les tables finales, se permettent de dire que nous avons triché, que nous avons menti, je ne l'accepte pas.

Le prizepool de 5 millions n'a jamais été garanti sur toutes les publications que vous avez pu voir. Il y a peut-être eu une communication je ne dirais pas maladroite, je dirais plutôt une communication euphorique l'année dernière juste à la fin de ce tournoi.

Voilà messieurs dames, je vais annoncer le 'shuffle up and deal' de ce qui est la dernière édition du Partouche Poker Tour et je dirais en guise de conclusion une phrase qu'on m'a donné il n'y a pas très longtemps. On m'a dit : "Quand on vous crache dessus, on n'est jamais obligé de dire qu'il pleut".

Il y a des choses que j'accepte et des choses que je n'accepte pas. La communauté du poker retrouvera les siens. Je vous embrasse tous, je vous souhaite un bon tournoi, je vous souhaite de gagner le million qui a été garanti et qui est garanti".

 

Vidéo amateur de l'intervention

 

 

Si beaucoup de collègues de la presse ont relayé l'annonce, ils ont été très peu nombreux à la commenter, laissant sans doute le soin au public de se faire sa propre opinion, ou se rendant compte de ce que pouvait engendrer la disparition d'un tel tournoi pour l'économie du poker en France.

 

Quand je parle d'économie, je parle des croupiers, je parle des couvreurs, je parle de tout le "petit monde" qui sera touché d'une manière ou d'une autre par cette décision, et par la manière "malheureuse" (selon moi) de laquelle cela s'est passé.

 

Car le PPT, ce n'était pas seulement un tournoi à Cannes début septembre. C'était aussi de nombreux tournois qualificatifs à travers la France, et le produit porteur numéro 1 du groupe en termes de poker.

 

Je ne reviendrai pas sur les 5 millions garantis, car tout le monde sait ce qu'il en est. Quelques minutes de recherches sur internet suffisent à connaître la vérité concernant ce paramètre déclencheur. Par contre, je suis personnellement convaincu que la décision de stopper le PPT n'a pas été prise hier, ni avant-hier... Il ne faut pas être devin pour se rendre compte que le groupe perdait de l'argent avec ce tournoi.

 

Dommage que la communication n'ait pas été à la hauteur du prestige du tournoi depuis 5 ans. Que Patrick Partouche refuse de perdre 750.000€ supplémentaires sur un produit qu'il a de toute façon décidé d'arrêter, c'est une chose, mais qu'il se serve d'arguments liés aux diffamations sur sa personne, qu'il attaque les "jeunes en mal d'ego" (qui sont tout de même des clients - sans doute moins fortunés), qu'il maintienne sa position quant aux 5 millions envers et contre tout, et qu'il quitte la scène en affirmant à un joueur étranger "que lui sait écrire, et que ce n'est pas de sa faute si les gens ne savent pas lire"... C'était bien maladroit.

 

En "vociférant" de la sorte, ce n'est pas seulement le Partouche Poker Tour que son papa risque d'avoir tué... Mais aussi tout ce qui est lié de près ou de loin point de vue poker au nom Partouche.

 

Dans la foulée du discours, Jean-Jacques Ichaï, le directeur marketing du groupe, a publié son intention de présenter sa démission à Patrick Partouche: "Bonjour à tous. Je vous écris suite à cette polémique autour du Partouche Poker Tour.Je n'avais pas le souvenir de mon ITW TV ou j'annonçais la garantie de ce tournoi.Mon Président, Monsieur Patrick Partouche a pris la parole ce jour sans avoir la connaissance de cette vidéo.Je tiens à présenter mes excuses particulièrement vis à vis de lui, qui a été cohérent dans son discours, et à l'équipe du Partouche Poker Tour ainsi qu'à tous les joueurs.Suite à ce problème, je remettrai ma démission à Monsieur Patrick Partouche dès demain matin.".

 

La vidéo de JJ Ichaï par rapport aux 5 millions garantis

 

 

Un épisode bien navrant de notre cher poker...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


06
SEP

PPT 2012 (3)

Retour sur le jour 2 (par Julien Becquart)

Catégorie : Grands tournois (autres)
Publié le : 06 septembre 2012 - 09:00

Le jour 2 du Main Event du Partouche Poker Tour appartient désormais à l'histoire. Malgré les excellents résultats belges lors de la journée, c'est surtout un parfum de polémique qui a occupé le principal de l'actualité de la journée.

 

En effet, au final, ce sont 278 joueurs qui ont participé au jour 2, soit 5 inscriptions directes en plus des qualifiés des jours 1, pour un total de 573 joueurs pour l'ensemble des participants.

 

Bien loin des 650 nécessaires pour atteindre le prize money garanti de 5 millions d'Euros.

 

Dans un premier temps sont venues les rumeurs, puis les questions, 5 millions, pas 5 millions, garanti... ou pas... Pour au final voir le couperet tomber avec l'annonce du prize money 2012: 4,2 millions d'euros.

 

L'ambiance s'en est retrouvée plombée d'un coup, et de nombreux joueurs (dont plusieurs "stars") n'ont pas tardé à allumer les organisateurs sur internet ("Si Partouche corrige le prize pool, je pardonnerai. Sinon je ne jouerai plus jamais ici et j'en parlerai beaucoup autour de moi". Justin Bonomo. Le scandale est officiel, Partouche vient de confirmer un prize pool de 4,2 millions. Je ne remettrai plus jamais les pieds là-bas. Nicolas Levi. "Je ne savais pas que Annie Duke était en charge du PPT à Cannes cette année"...).

 

Apparemment la journée d'hier s'est terminée avec joueurs et organisateurs, qui restaient sur leurs positions respectives, le groupe Partouche démentant avoir garanti le prize money en question (ce qui entre nous n'est qu'un énorme mensonge - toute la campagne de publicité lancée depuis décembre de l'année dernière ne s'appuie quasiment que là-dessus), et les joueurs râlant et maugréant de se sentir "arnaqués".

 

Sans compter qu'à cette polémique dont nous risquons d'entre parler longtemps, s'ajoute la décision du directeur de tournoi, de passer les niveaux du jour 2 de 120 à 90 minutes... Etat de fait passé plutôt inaperçu, du fait de l'autre polémique, mais d'après moi tout aussi scandaleux... Soit.

 

A l'heure actuelle, nous ne savons toujours par comment Partouche va gérer ce qui pourrait devenir une sale affaire pour leur réputation (à suivre). Trêve de bruits de couloir et passons à l'aspect "sportif" du tournoi.

 

Des 278 joueurs revenus disputer le jour 2 du Main Event, 123 sont parvenus à se qualifier pour le jour 3, et cocorico... C'est un compatriote qui occupe la première place du chipcount. Gaston "Justice" Onana a en effet terminé la journée assis derrière un superbe stack de 412.000 jetons. Un grand bravo à lui.

 

Davidi Kitai a lui aussi réussi une excellente journée, emballant dans son sac en plastique, un stack de 252.000 jetons (Un des objectifs de Davidi pour 2012 est de remporter un grand tournoi sur le territoire français. Il semble plutôt bien parti). Stéphane Allard reviendra quant à lui avec 107.300 jetons, et Wouter Van de Wiel avec 63.100.

 

Parmi les joueurs notables qualifiés, on trouve Antoine SAOUT, David WILLIAMS, Kyle JULIUS, Philippe GRUISSEM, Andrew LICHTENBERGER, Justin BONOMO, Michael MIZRACHI, Johannes VAN TIL, Leo Margets, David VAMPLEW, Paul BERENDE, Fabrice SOULIER, Remy BIECHEL, Aubin CAZALS, Ramzi JELASSI, Alain ROY, Pascal TOSELLO, Raphael KROLL et Tobias REINKEMEIER.

 

57 joueurs seront payés, avec 14.920€ pour les premiers sortants, et 1.000.000€ pour le vainqueur.

 

creditphoto @wampoker


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


05
SEP

PPT 2012 (2)

Retour sur le jour 1B (par Julien Becquart)

Catégorie : Grands tournois (autres)
Publié le : 05 septembre 2012 - 11:20

Grosse déception hier pour les organisateurs de la grande finale du Partouche Poker Tour à Cannes. Seulement 236 inscriptions (re-entry compris) pour le jour 1B du Main Event du festival.

 

Au total, l'ensemble des deux premières journées de jeu n'aura attiré "que" 562" joueurs. Ce chiffre n'est pas définitif, car d'après le règlement, les joueurs peuvent encore s'inscrire en début de jour 2...

 

Mais il est à présent clair que le record de 2010 (764 participants) tiendra encore au moins un an.

 

Mas là n'est pas le plus grave. Plus problématique en revanche se trouve être la perspective de ne pas atteindre le chiffre de 650 joueurs, soit le minimum requis pour atteindre le fameux prize money garanti de 5 millions d'euros. A l'heure actuelle, selon le buy-in 7700+800€, on tombe à peine à 4.330.000€. Soit une perte sèche de plus de 650.000€ pour le groupe...

 

Mais bon, on verra demain cet après-midi ce qu'il en est.

 

Concernant ce jour 1B, 123 joueurs se sont qualifiés, s'ajoutant à la liste des 155 qualifiés de lundi. Avec les quelques probables nouvelles inscriptions au début du jour 2, on devrait donc tourner aux alentours des 280-300 joueurs encore en course.

 

Parmi les qualifiés de prestige, on trouve Marvin Rettenmaier, David Williams, Tobias Reinkemeier, David Vamplew, Patrik Antonius, Johan Van Til, Tristan Clemençon, Sam Trickett, David Benyamine, Alain Roy, Manuel Bevand, Ilan Boujenah, Nicolas Levi, Juha Helppi, Liv Boeree, etc...

 

Côté belge, un cinquième compatriote sera de la partie en la personne du sympathique Stéphane Allard (qualifié avec 62.800 jetons).

 

La partie reprendra ce jour aux blinds 400-800 Ante 100 pour des niveaux de 2H dorénavant.

 

creditphoto @wampoker

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb