Circus Poker v2.0


18
JUI

Second titre belge aux MicroMillions

Une 2ème casquette noir-jaune-rouge (par Julien Becquart)

Catégorie : Poker Online
Publié le : 18 juillet 2012 - 15:10

Notre micro poker online a décidément le vent bien en poupe ces derniers jours.

 

Après la victoire de Fab10170 le week-end dernier, la nuit dernière, ce fût au tour de Lander "Llandie" Dejonghe d'inscrire son nom au palmarès d'une des 100 épreuves que compte la compétition des MicroMillions.

 

Terminant meilleur d'un field de 11.168 participants dans l'Event 51 (un 2,2$ +R NLHE Ante Up, 2xTurbo - ça ne s'invente pas), le belge ne prendra cependant pas la plus grosse part de la galette, puisqu'un un deal établi entre les 4 derniers participants en course, ne lui attribuera que le deuxième prix... (8.092,30$ tout de même).

 

Par contre, la victoire dans le tournoi, obtenue malgré le relâchement de pression inévitable suite au deal, lui permettra de se coiffer désormais d'une des casquettes des MicroMillions Champion's.

 

Notons par ailleurs, que deux autres de nos compatriotes ont réussi eux-aussi à rejoindre des tables finales en ce début de semaine. "quartje" termine 4ème de l'Event 38 pour un gain de 2.264,22$ (5,5$ freezout - 8985 joueurs) et "KingBustYou"  finit 6ème de l'Event 47 pour un gain de 2.331,66$ (1$ +R 3XTurbo - 12.554 joueurs).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
JUI

Phil Hellmuth mis en vente...

...au profit de Charitybuzz (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 18 juillet 2012 - 11:55

On va finir par croire qu'il est comme le vin... Piquette et vinaigré les premières années de son existence médiatique, Phil Hellmuth se bonifie avec l'accumulation des années...

 

Mais trêve de mauvaise langue, depuis ses "folles années", il est vrai que Phil s'est bien assagi, et oeuvre pour la bonne cause, plus souvent qu'à son tour.

 

Le 31 juillet prochain, il remettra le couvert, ayant accepté d'être "mis en vente" aux enchères au profit d'une oeuvre de charité qui reversera directement le produit de la vente à une association destinée à rassembler plusieurs enfants Palestiniens et Israéliens le temps d'un match de football.

 

Le lot "Phil Hellmuth" comprend deux heures de cours de poker, un dîner et deux nuits à l'hôtel Aria de Las Vegas.

 

Les enchères sont déjà en route sur le site charitybuzz.com, et actuellement, le lot est estimé à 9750$... Autrement dit, un homme qui détient douze bracelets des WSOP, c'est plutôt hors de prix...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


18
JUI

Traque aux clandestins

Bruel hors de cause (par Julien Becquart)

Catégorie : Actu & fait divers
Publié le : 18 juillet 2012 - 09:22

En ce début de semaine, on a pu lire dans la presse spécialisée qu'une partie clandestine régulière à enjeux élevés avait été démantelée à Paris, et que son principal organisateur avait été interpellé une semaine plus tôt à son domicile.

 

Mis en examen pour « tenue d'une maison de jeux de hasard en bande organisée » et « association de malfaiteurs », Michaël B, gérant de sociétés, âgé de 41 ans, a été placé sous contrôle judiciaire. Dans son appartement, les enquêteurs du groupe spécialisé dans la lutte contre les jeux clandestins de la brigade de répression du banditisme (BRB) ont découvert des chèques d'un montant de 230000 €, provenant de joueurs.

 

Cette arrestation fait suite à deux précédentes du genre, opérées un mois plus tôt, et dont les sujets avaient été retrouvés en possession de grosses sommes en argent liquide, et plus inquiétant, de plusieurs armes à feu. Un des deux était d'ailleurs considéré comme "le banquier" de l'association, se portant garant du paiement des gains et du remboursement des dettes (Le Nicky Santoro du film Casino en somme).

 

Selon le journal Le Parisien, les organisateurs se faisaient entre 10.000 et 12.000€ par soirée, à raison de deux parties par semaine. De quoi s'assurer rapidement une bonne retraite...  à condition bien entendu de ne pas se faire prendre (parce que là, l'addition risque d'être autrement salée).

 

Sans doute "victime" d'une dénonciation interne par des perdants  (la partie aurait fait perdre à certains joueurs des sommes assez colossales allant de 500.000 à 700.000€), ce fait divers démontre si besoin en était, les risques encourus par les organisateurs illégaux.

 

Cette exclusivité du journal le parisien a rapidement fait le tour de la toile, car elle citait comme participant régulier à cette partie, le célèbre Patrick Bruel, qui à l'instar d'autres personnalités connues, aurait joué de très grosses sommes dans la partie.

 

N'ayant pas participé à cette partie depuis plusieurs mois, c'est principalement en qualité de témoin que le boss de Winamax a été entendu par la police judiciaire. Patrick Bruel ne devrait donc pas nous donner rendez-vous dans dix ans pour sa sortie de prison...

 

Une bonne chose au final... A moins qu'il ne se remette à chanter... (mais ça c'est une autre histoire )...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


17
JUI

Derniers bruits de couloirs Vegassiens

Réglement, polémique et religion (par Julien Becquart)

Catégorie : WSOP
Publié le : 17 juillet 2012 - 15:20

Allez... Comme Vegas va indéniablement nous manquer, même si au final on n'est pas loin de l'indigestion, un dernier post pour traiter de l'actualité Vegassienne 2012.

 

-Commençons par le début, et un point de règlement non négligeable, dont un joueur a fait les frais lors du jour 6 du Main Event. J'ignore si le règlement appliqué en Europe est le même, mais saviez-vous qu'à Vegas, lorsqu'un joueur se trouve en position de showdown à la river, il peut être exigé par le floor ou par un des joueurs de la table de voir ses cartes?

 

Exemple: Joueur A opère une mise à la rivière (le montant de la mise, on s'en fout). Joueur B décide de payer. Joueur A montre alors son jeu. Battu, joueur B décide de jeter ses cartes. Et bien à ce moment-là, n'importe quel joueur de la table, ou le floor peut exiger de voir la main du battu (sauf si les cartes du battu ont déjà rejoint le "muck").

 

Dans le cas vécu à Vegas, l'histoire fait déjà polémique, car à la base, ce ne sont ni les joueurs, ni les floors qui ont exigé de voir les cartes du joueur, mais bien le réalisateur ESPN. Suite aux protestations du joueur, le floor a alors exigé de voir les cartes (comment diable se fâcher avec ESPN... vous parlez d'un parti pris).

 

-L'autre polémique liée au règlement n'est pas sans rappeler le cas arrivé en début de table finale à Namur lors du PBT de l'an dernier. Il existe néanmoins une petite différence qui a sans doute complètement changé le cours de l'histoire.

 

Le coup oppose durant le jour 5 la française Gaëlle Baumann (bubble girl de la TF) à Andras Koroknai (2ème au chipcount de la TF). Depuis UTG, la française relance à 60.000. La parole arrive alors à Andras Koroknai en SB, qui envoie alors son tapis. La BB se couche et le hongrois rend alors ses cartes au croupier, n'ayant pas vu que la française était toujours dans le coup. Détail très important pour la suite, Gaëlle Baumann n'a pas encore pris sa décision.

 

Floor et directeur du tournoi sont donc appelés, et prennent la décision suivante: La main de Koroknai est foldée, et il doit s'acquitter du montant de la mise de Gaelle Baumann.

 

Dans la configuration du coup, le hongrois ne pouvait pas perdre plus que ce qu'il pouvait gagner, en l'occurrence 60.000 jetons. Par contre, si avant de se rendre compte de l'erreur, Gaelle Baumann avait annoncé "Call", la main aurait été muckée, et le tapis de Baumann payé... Et Andras Koroknai n'aurait probablement jamais fait partie des October Nine... Le manque de temps de réaction fût fatal à la française, qui allait certainement payer, puisqu'elle était en possession de deux rois (même si la valeur de la main était au final sans importance, puisque celle du hongrois aurait été muckée). Histoire à polémique, puisque Baumann sera éliminée en 10ème place par ... Koroknai.

 

La différence par rapport au coup en lien ci-dessus réside dans le fait qu'un autre joueur avait déjà payé le tapis du joueur aux cartes muckées quand la bévue fut constatée.

 

-Après le règlement, et les polémiques, une anecdote religieuse...

 

Un joueur qualifié pour le jour 5 qui se déroulait pour rappel ce samedi 14 juillet ne s'est pas présenté à la reprise pour motifs religieux... Appartenant un groupe de chrétiens orthodoxes, il lui était formellement interdit de pratiquer quoi que ce soit comme activité le samedi... Espérant voir son stack toujours en vie le dimanche, le joueur a pris cette décision suite à ses convictions. Malheureusement pour lui, ses piles de jetons furent mangées par les blinds avant qu'il ne soit dimanche... Il termine néanmoins à la 171ème place pour un gain de 44.655$.

 

Bizarre, vous avez dit bizarre???

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


17
JUI

Main Event (10)

9 joueurs pour un titre en octobre (par Julien Becquart)

Catégorie : WSOP
Publié le : 17 juillet 2012 - 09:22

Après plus de 6 semaines à se focaliser sur le festival le plus médiatisé de l'année, nous allons (enfin) pouvoir passer à autre chose. Le 7ème jour du Main Event des World Series Of Poker a rendu son verdict la nuit dernière.

 

9 joueurs ont réussi à déjouer tous les pièges, et se sont en effet qualifiés pour la plus prestigieuse table finale de l'année qui se déroulera en octobre prochain.

 

Le leader du classement provisoire est l'américain Jesse Sylvia (26 ans), qui défendra en octobre un tapis de 43.875.000. Pur amateur, ce résident du Massachusetts (Côte Est), avait cumulé jusqu'alors un total de 23.777$ (l'équivalent du 167ème joueur belge sur Hendon Mob). Cette qualification lui rapportera quoi qu'il se passe en octobre, une somme faramineuse de 754.798$ (le prix du 9ème). Gageons cependant qu'avec son énorme avance au chipcount, ce dernier lorgnera plutôt vers les 8.527.982$ promis au grand gagnant.

 

Derrière lui, on trouve le seul non-américain de la table finale. Avec 29.375.000 jetons, le hongrois Andras Koroknai (30 ans) se classe actuellement second du classement provisoire. Même si un coup joué de sa part (voir article à venir) est plutôt sujet à polémique sur les médias français, il reste un des plus beaux palmarès encore en course dans ce Main Event 2012. Vainqueur d'un WPT à Los Angeles en 2010, le joueur totalise avant la finale 1.841.013$ de gains durant sa carrière.

 

Sur la troisième marche du podium, Gregory Merson (24 ans) est sans nul doute une des grandes révélations de ces World Series 2012. Avec une victoire dans le prestigieux Championship 10.000$ 6-Handed (pour 1.136.197$), et deux autres places payées (5ème du 2500$ 4-handed, et 21ème du 3000$ 6-handed), ce résident du Maryland s'est tout simplement forgé un des plus beaux palmarès du festival en moins de 3 semaines. Nanti d'un stack de 28.725.000 jetons, il sera probablement un des grands favoris pour la table finale d'octobre. Spécialiste des jeux avec moins de joueurs à table, s'il parvient à se maintenir le temps de trois éliminations, il deviendra sans aucun doute encore plus redoutable.

 

Ensuite, en 4ème position, on trouve Russell Thomas (24 ans), titulaire d'un stack de 24.800.000 jetons. Fort d'une table finale en 2010 dans ces mêmes WSOP (5ème d'un 1500$ 6-handed), et également de deux autres places payées pour un total approximatif de 127.000$ de gains (avant ce Main Event), le jeune homme, lui aussi en provenance de la Côte Est (Pennsylvanie), devrait être un sérieux outsider à ne pas négliger.

 

5ème au chipcount provisoire, Steven Gee (56 ans), sera le doyen de la table finale. Le californien, vainqueur d'un bracelet en 2010 (un donkament à 1000$ de buy-in) partira avec un stack plus modeste de 16.860.000 jetons. Avec un palmarès totalisant presque 500.000$ (avant le Main Event), soyons certain que l'expérience sera pour lui un atout majeur.

 

Michael Esposito (43 ans) est le vice doyen de cette table finale et 6ème du chipcount provisoire. Même si son palmarès n'est pas à proprement parlé "impressionnant", ses premiers résultats enregistrés datent déjà de 2002... (le plus jeune des finalistes avait alors 11 ans). Avec 172.000$ de gains à son palmarès, et 16.260.000 jetons, le résident de l'état de New York (encore la Côte Est) devrait être tout sauf un oiseau pour le chat.

 

Après avoir longtemps occupé la tête du classement, le texan Robert Salaburu (27 ans - et Salaburn selon Hendon Mob), devra se contenter d'un stack de 15.155.000 jetons. Connaissant d'invariables variations de stack consécutives à un jeu très agressif, l'américain aurait tout aussi bien pu se retrouver large chipleader à la fin de la journée. Nanti d'un des plus petits palmarès de la table finale (42.000$ de gains avant le Main Event), il sera sans aucun doute une des grandes énigmes d'octobre, pouvant tout aussi bien terminer 9ème ou ... vainqueur.

 

Le 8ème du classement provisoire est également le benjamin de cette table finale. Jacob Balsiger (21 ans), dispute en effet ses toutes premières series, et pourrait en cas de succès devenir le plus jeune vainqueur de l'histoire (il détrônerait alors Joe Cada, vainqueur à 21 ans et 11 mois en 2009). Le résidant d'Arizona devra cependant cravacher pour multiplier rapidement son quasi short stack de 13.115.000 jetons. Avec moins de 4000$ de gains à son palmarès, Balsiger est également le plus petit palmarès de cette finale (en même temps, son palmarès est encore terriblement récent).

 

Enfin, fermant la marche en mode complètement short stack, on trouve le Monsieur "ITMs" de cette table finale. Seul résident local (Las Vegas), Jeremy Ausmus (32 ans) a réussi l'incroyable exploit de totaliser 8 places payées durant les Series 2012. Son ITM dans le Main Event sera son 9ème (3ème au nombre d'ITMs, ex aeqo avec Jeff Madsen, Zachary Clark et Joe Tehan, mais derrière Konstantin Puchkov qui en totalise 11, et Terrence Chan qui en compte pour sa part 10). Malgré cet afflux d'ITMs en tout genre, aucun ne semble réellement significatif en regard de celui qu'il obtiendra en octobre (430.000$ de gains sur l'ensemble de sa carrière). Il devra par ailleurs défendre un tapis problématique de 9.805.000 jetons.

 

La table finale se déroulera du 28 au 30 octobre avec comme récompense ultime le bracelet de Champion du Monde 2012.

 

Saluons avant de conclure l'exceptionnelle performance de la joueuse française Gaëlle Baumann, qui a terminé méritoirement à la 10ème place du tournoi, à la bulle réelle de cette table finale pour un gain de 590.442$. Avec trois tournois joués dans cette campagne 2012, et 3 places payées, la française aura démontré l'étendue de son immense talent. Gageons que nous n'avons pas fini d'entendre parler d'elle.

 

 

Créditphoto @pokernews

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb