Circus Poker v2.0


11
AOÛ

Vidéo, bad-beat et amende

L'habit poker ne fait pas le moine bouddhiste (par Julien Becquart)

Catégorie : Législation
Publié le : 11 août 2012 - 01:00

Être moine bouddhiste et jouer au poker, ce n'est pas compatible.

 

C'est ce que viennent d'apprendre à leurs dépens 8 membres de la communauté de l'Ordre Bouddhiste sud-coréen (ordre Jogye).

 

En avril dernier, ces derniers avaient été filmés à leur insu, entrain de jouer une partie de poker (High Stakes de surcroit) dans une chambre d'un hôtel de luxe en Corée du Sud (en fumant, buvant et jouant l'argent des fidèles pour couronner le tout).

 

Malheureusement pour eux, ces images se sont rapidement retrouvées sur le bureau d'un procureur du tribunal de Séoul.

 

Après trois mois d'investigation, la sanction est tombée. Radiation du comité exécutif de l'ordre auquel ils appartenaient, et 1400€ d'amende pour chacun.

 

En Corée du Sud, les jeux d'argent sont interdits, sauf dans des zones autorisées et réservées aux touristes étrangers.

 

A bon entendeur...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


03
AVR

Mise à jour des sites online autorisés

Winamax sur la liste noire (par Julien Becquart)

Catégorie : Législation
Publié le : 03 avril 2012 - 12:50

La commission des jeux de hasard a publié en ce début de mois une mise à jour des sites de jeux onlines autorisés (ou pas) sur notre territoire.

 

Cette liste est elle-même divisée en quatre catégories.

 

En haut de l'échelle, les sites qui ont reçu officiellement la licence A+ (licence reliée à un Casino en dur). Ensuite, les sites qui ont reçu la licence B+ (licence reliée à une salle de jeu en dur). Les sites jouissant à titre provisoire d'une autorisation précaire (les sites en période test). Et enfin, la fameuse Black List (liste noire), à laquelle nous nous intéresserons dans cet article.

 

Pour rappel: "Liste des sites interdits au sens de l'article 43/8, §2, 5° de la Loi du 7 mai 1999 sur les jeux de hasard, les établissements de jeux de hasard et la protection des joueurs, tel que modifiée par la Loi du 10 janvier 2010 portant modification de la législation relative aux jeux de hasard.

Conformément à l'article 4, §§ 1 et 2 de la Loi sur les jeux de hasard, il est interdit à quiconque d'exploiter un jeu de hasard sans licence préalablement octroyée par la commission des jeux de hasard.

Il est également interdit à quiconque de participer à un jeu de hasard illégal, d'en faciliter l'exploitation ou d'en faire la publicité. Les joueurs peuvent être soumis à une amende pouvant varier de 26 euro à 25.000 euro (majorés des décimes additionnels).

Pour les organisateurs ces montants peuvent varier de 100 euro à 100.000 euro (majorés des décimes additionnels)".

 

Concernant les sites de poker, nous savions déjà depuis le 8 février de cette année, que Titan, Everest, 888 et Chili Poker faisaient partie des sites considérés comme illégaux.

 

Depuis le 28 mars, la liste s'est étendue. Désormais, Winamax, Pokerhuis, Flanderspoker, et Prodigypoker sont tous considérés comme sites interdits.

 

Si les trois derniers sites ne nous parlent pas vraiment, il n'en est pas de même pour la room au W de Patrick Bruel, dont un des ambassadeurs principaux reste notre numéro 1 national, Davidi Kitaï.

 

Beaucoup de joueurs belges sévissent toujours sur la room, et sont donc directement concernés par cette interdiction.

 

Apparemment, depuis hier, Winamax a, conformément à la législation belge, bloqué l'accès à sa plate-forme, aux adresses IP en provenance de Belgique, et communiquent à ce sujet un message plutôt rassurant pour les joueurs:

 

"Ce blocage fait suite à un récent durcissement de la législation en vigueur en Belgique. Nous sommes actuellement dans l'attente de plus amples informations, mais nous tenons à rassurer les joueurs belges sur l'avenir des fonds bloqués sur leurs comptes poker qui en aucun cas ne sont perdus".

 

A suivre...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


17
FÉV

Sites légaux - illégaux en Belgique

L'amende peut être salée (par Julien Becquart)

Catégorie : Législation
Publié le : 17 février 2012 - 14:35

Trois listes différentes ont été publiées récemment par la commission des jeux de hasard en Belgique.

 

Une liste blanche (White List) qui reprend les sites qui ont reçu officiellement leur licence d'exploitation, une liste intermédiaire des sites web en test (autorisation précaire), et une liste noire (Black List) qui reprend la liste des sites interdits sur le territoire belge.

 

La liste blanche comprend pour l'instant 3 sites, à savoir PokerStars (en alliance avec le Casino de Namur), Casino777 (en alliance avec le Casino de Spa) et Partouche (en alliance avec le Casino de Dinant). Ces trois sites sont pour l'instant les seuls et uniques détenteurs de la licence A+.

 

Parmi les sites en transition, on trouve Circus.be, Gpwin.be (Golden Palace), Napoleongames.be, Magicdice.be, Bingoal.be, Soniconline.be, Carousel.be, 24win.be, 777win.be et Betfirst.be.

 

Du côté des sites fermement interdits, et concernant le poker, on trouve notamment Everestpoker, Titanpoker, Chilipoker et 888.

 

Selon le site de la commission des jeux de hasard, les sites illégaux continuant d'offrir leurs services aux consommateurs Belges sont passibles d'une amende de 100 euro à 100.000 euro (majorés des décimes additionnels).

 

Mais ce n'est pas tout. En plus des organisateurs, les joueurs aussi peuvent être mis à l'amende: "Les joueurs peuvent être soumis à une amende pouvant varier de 26 euro à 25.000 euro (majorés des décimes additionnels)". A noter que les "décimes" sont un coefficient multiplicateur appliqué au montant de l'amende. L'addition risque donc d'être plus élevée.

 

Cette liste noire a été par ailleurs envoyée aux forces de l'ordre, afin que ceux-ci contraignent les fournisseurs d'accès internet de notre pays à bloquer l'accès aux sites illégaux.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


17
FÉV

Pétition contre les ex-pros Full Tilt

Menace de boycott à l'appui (par Julien Becquart)

Catégorie : Législation
Publié le : 17 février 2012 - 13:54

Le scandale Full Tilt consécutif au Black Friday de l'an dernier continue à faire parler de lui (et cela risque d'être le cas tant que les joueurs lambda de la room ne reverront pas leurs dollars).

 

Ainsi, un groupe de joueurs a décidé de lancer une pétition sur le célèbre forum américain Two Plus Two, visant à interdire la participation aux prochaines World Series Of Poker des anciens actionnaires et joueurs devant de l'argent à la room.

 

Au-delà d'une pétition, il s'agit surtout de mettre la pression sur les organisateurs des séries, puisque le groupe encense les joueurs à boycotter les WSOP au profit des Deepstack Extravaganza du Venetian si les organisateurs ne prennent pas en compte la proposition.

 

Relativement mal accueillie, la pétition est dénoncée par beaucoup comme une prise d'otage des WSOP. En effet, à l'heure actuelle, aucune directive légale n'existe quant au remboursement par les actionnaires.

 

A suivre...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


08
FÉV

Communiqué - Licences Onlines

PokerStars et le Casino de Namur obtiennent la licence A+ (par Julien Becquart)

Catégorie : Législation
Publié le : 08 février 2012 - 17:00

La nouvelle est tombée cet après-midi sous la forme d'un communiqué de presse diffusé par PokerStars.

 

Circus Groupe et PokerStars obtiennent la première licence A+ de poker en ligne en Belgique.

 

Petit à petit, les choses se mettent en place du côté de la loi online, et les acteurs de qualité de notre poker se révèlent au grand jour, en obtenant sous forme d'accréditation officielle, les lauriers d'un travail de fourmis.

 

Le communiqué:

 

NAMUR, BELGIQUE – 8 février 2012 – Le groupe Circus et PokerStars, le plus grand site de poker au monde, ont annoncé aujourd'hui que www.pokerstars.be est désormais l'un des premiers sites de poker en ligne de Belgique à avoir obtenu une licence A+ en partenariat avec le Casino de Namur. En 2011, le site avait été autorisé par la Commission des Jeux de Hasard de Belgique pour une phase de test et possède désormais officiellement une licence complète.

 

Mr. Etienne Marique, président de la Commission des Jeux de Hasard de Belgique a déclaré : « C'est un important pas en avant pour la régulation des jeux d'argent en ligne. Il n'est pas seulement question du cadre juridique qui offre aux opérateurs la possibilité de proposer leurs jeux de hasard en ligne, mais il s'agit aussi, d'un point de vue économique, d'opportunités données à la Belgique grâce aux opérateurs de jeux d'argent. Et tout cela se développe dans un environnement qui assure une meilleure protection des joueurs que sur les sites illégaux. A titre d'exemple, les joueurs interdits de jeu ne peuvent pas jouer sur les sites sous licence et une perte moyenne maximale à l'heure peut être appliquée pour chacun des joueurs. »

 

Jean Christophe Choffray, Directeur des jeux en ligne du groupe Circus, a déclaré : « Après tant d'efforts et avec la coopération de la Commission des Jeux de Hasard, nous sommes ravis d'être parvenus à notre régulation totale sur le marché belge. »

 

La Commission des Jeux de Hasard de Belgique a indiqué qu'à compter de cette année, seuls les opérateurs en possession d'une licence complète seront autorisés à proposer des services de jeux en ligne dans le pays et la Commission tentera activement d'éviter que des opérateurs exempts de licence puissent proposer leur offre aux joueurs belges.

PokerStars.be opère en association avec le Casino de Namur et est le plus grand site à être autorisé et a opérer en Belgique. Les joueurs belges sont en mesure de participer à tous les tournois internationaux de PokerStars, et notamment au Sunday Million, au World Championship of Online Poker (WCOOP) et au Spring Championship of Online Poker (SCOOP) ainsi qu'aux tables de cash game.

 

« PokerStars est fier de compter parmi les tous premiers opérateurs possédant une licence complète en Belgique », s'exprime Guy Templer, qui occupe les fonctions de Directeur du Développement Commercial chez PokerStars. « Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux joueurs belges un produit sous licence locale, grâce à notre partenariat avec le groupe Circus. Cela renforce notre volonté d'obtenir des licences sur tous les marchés récemment régulés et de travailler avec le groupe Circus et la Commission des Jeux de Hasards. »

 

Cette toute dernière licence octroyée à PokerStars en Belgique marque la continuité du succès après l'obtention des licences délivrées en Italie, en France, en Estonie et au Danemark. PokerStars.it, lancé en octobre 2008, permet aux citoyens italiens de participer à des jeux organisés par l'opérateur de poker leader de marché en toute conformité avec la législation italienne. PokerStars.fr, qui a obtenu une licence en juin 2010, offre un accès similaire aux joueurs français. Les mêmes privilèges ont été accordés aux joueurs estoniens en octobre 2010 avec PokerStars.ee et aux joueurs danois en janvier 2012 avec PokerStars.dk.

 

À propos de PokerStars 

 

PokerStars est le plus grand site de poker au monde, avec plus de 49 millions de membres. C'est le premier choix des meilleurs joueurs de poker, avec plus de tournois quotidiens que sur n'importe quel autre site tout en restant le site de poker en ligne le plus sécurisé. Plus de mains ont été distribuées sur PokerStars que sur tout autre site, soit plus de 75 milliards de mains données à ce jour et plus de 475 millions de tournois organisés.

 

PokerStars.com opère à travers le monde sous la licence accordée par le gouvernement de l'Île de Man. PokerStars.dk, PokerStars.fr, PokerStars.it, PokerStars.be et PokerStars.ee ont récemment rejoint la famille PokerStars et opèrent sous la licence de leur gouvernement respectif.au Danemark, en France, en Italie, en Belgique et en Estonie.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb