Circus Poker v2.0


31
OCT

Au revoir à toutes et à tous...

Communiqué (par Julien Becquart)

Catégorie : Nos Casinos
Publié le : 31 octobre 2012 - 15:45

Chères lectrices et chers lecteurs de Circus Poker,

 

Il y a un peu plus de deux ans (le 19 septembre 2010), la nouvelle version de notre site voyait le jour, et je devenais le blogueur et animateur attitré de ce dernier.

 

774 jours d'écriture  et que de chemin parcouru depuis…

 

Avant de passer à l'annonce officielle, voici un petit condensé de ce que représentent ces 774 jours de boulot...

 

La partie journalistique de Circus Poker c'est :

 

-1616 billets rédigés de nouvelles quotidiennes illustrées, 33 articles de reportages, 7 festivals couverts, 1340 billets de coverage et 6330 photos et images.

 

La partie journalistique de Circus Poker c'est aussi:

 

-1 appareil photo, 2 ordinateurs, 3 claviers et 5 souris (on n'a pas lésiné sur le matériel), 2322 tasses de café (sans compter  les autres boissons à base de caféine, ni les spiritueux), 2 machines Senseo (Pub), plus de 30.000 cigarettes (quelle horreur), 5 assistants rédacteurs, 2 photographes, 1 webmaster et 1 programmeur (tous usés jusqu'à l'os).

 

Pourquoi dresser un bilan ce jour ?

 

Et bien tout simplement parce que pour des raisons qui me sont propres, j'ai décidé de mettre fin à la collaboration qui lie ma société au Groupe Circus.

 

L'expérience quotidienne de journalisme vécue à travers ce blog restera pour moi inoubliable, et le reste de mon implication au niveau du poker (la partie immergée de l'iceberg), une acquisition de connaissances d'une valeur inestimable. J'ai beaucoup appris au contact de personnes de qualité, et suis reconnaissant au groupe de m'avoir donné la chance d'évoluer dans ce secteur.

 

Vous l'aurez compris par ces derniers mots, c'est en excellents termes que je quitte mes responsabilités, et quoi qu'il advienne, je resterai un défenseur enthousiaste du Casino de Namur comme étant la Mecque du poker dans notre pays. Il y a d'ailleurs de fortes chances que nous nous y croisions bientôt… Mais à une table cette fois.

 

Avant de rendre définitivement l'antenne (j'ignore encore à l'heure actuelle si une relève est prévue pour ce blog), je tenais à remercier diverses personnes.

 

Tout d'abord un grand merci à Monsieur Choffray qui m'a fait venir au sein du groupe. Ensuite merci à Messieurs Mewissen et Diego de l'avoir suivi, et de m'avoir donné ma chance. Merci également aux différentes équipes des Casinos de Namur et Spa (Poker ou autres) et aussi à Kenny. Collaborer avec vous pendant plus de deux ans fut un privilège.

 

Merci également au webmaster, François, et à son programmeur Saad, pour leur dévouement de toute heure.

 

Merci aux personnes qui ont bossé avec moi sur divers projets. Je pense à Sébastien, Jonathan, Ludovic, Gérard, Thomas, Marc, Brice, Alex, Manu, Stéphane, Pierre et j'en oublie probablement.

 

Merci aux différents acteurs du poker qui ont tous été d'excellents sujets de rédactions. Je pense à Davidi, Pierre(s), Kevin, Michael, Kenny, Koen, Matthias, Christophe, Charlotte, Philip, Xavier, Joël, Jean-Yves, Mustie, Benoit(s), Roland, Dalil, Anthony, Frank, Guy, Manu, Justice, Frederic(s), Nando, Noel, Yves, Laurent, Olivier, Fabrice, Gaetano, Jonathan(s), Rudi, Pierro, Danny, Cenk, Diren, Coralie, Anne, Michel, Stefan, Giuseppe, Sebo, Kamal, Pit, Stephan, Samy, Farid, Pascal, Touhami, et puis tant d'autres…

 

Grâce à vous tous, je possède un superbe palmarès … au niveau de mes articles.

 

Enfin, merci à vous… Fidèles lecteurs du site.

 

A de nombreuses reprises, j'ai été remercié et félicité pour le choix de l'actualité diffusée, et pour la qualité de mes textes. A mon tour, je tiens à vous adresser mes plus sincères remerciements, pour votre assiduité de lecteurs, et votre gentillesse à mon égard.

 

Une plume vit à travers ceux qui la lisent, et sans vous, je n'aurais jamais existé en tant que journaliste…Rendez-vous à tous au BOPC 2012, qui sera j'en suis convaincu, un superbe Championnat de Belgique.

 

Une page se tourne, un chapitre se ferme… Un grand merci à tous.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 3 commentaires pour cette news


31
OCT

Greg Merson Champion du Monde

La plus longue finale de l'histoire (par Julien Becquart)

Catégorie : WSOP
Publié le : 31 octobre 2012 - 14:00

Après une finale à couper le souffle, les nombreux rebondissements de celle-ci et 264 mains de jeu à trois, Greg Merson, le favori des spécialistes est devenu, il y a quelques instants, le 43ème Champion du Monde de Poker.

 

Si la victoire de l'américain était annoncée par la plupart des observateurs, celle-ci fut néanmoins tout, sauf une partie de plaisir.

 

Prenant le meilleur départ au détriment de ses deux adversaires durant les 20 premières mains, Merson devait par la suite, et à plusieurs reprises, reculer devant des come-backs, tantôt de Sylvia, tantôt de Balsiger.

 

Après 60 mains, la situation était même revenue au point de départ de la finale (avec même une petite remontée de Balsiger). C'était, il y a déjà plus de 9H...

 

Puis, 20 mains plus tard, Merson reprenait l'avance à la faveur d'un superbe bluff sur Balsiger. A ce moment, on pensait clairement qu'il avait pris un ascendant définitif sur les deux autres, totalement largués au chipcount (la somme des tapis de Sylvia et Balsiger représentait à peine 60% de celui de Merson).

 

Pendant une quarantaine de mains la situation se stabilisa. Ensuite survint la main 253 de la finale. Les tapis de Merson et Sylvia partirent au milieu avant le flop, générant le plus gros pot, jusqu'à présent de ce Main Event 2012. Kd Kh pour Merson et Ah Ks pour Sylvia.

 

Après la turn, le board affichait 3s 5c 2d 8h Sylvia n'en menait pas large... jusqu'au moment où le croupier décida qu'il n'allait pas mourrir sur ce coup... River 4h qui donne une quinte à Sylvia.

 

Statistique intéressante et incroyable donnée par ESPN à ce moment. Depuis le début de la table finale, la main AK fut distribuée 23 fois et l'emporta ... 23 fois (une improbabilité statistique extravagante).

 

Sylvia reprenait enfin le chiplead qu'il avait perdu lors de l'élimination de Koroknai la veille.

 

30 mains de travail de grind permettaient néanmoins à Merson de reprendre l'avantage... Et cela allait continuer... Tandis que Sylvia et Balsiger se confrontaient et s'échangeaient à plusieurs reprises leurs stacks respectifs, Merson continuait progressivement et méthodiquement sa montée.

 

Puis, de nouveau, Merson perdit quelques pots, et voyaient ses deux opposants revenir.

 

Après plus de 210 mains de jeu à trois, les mains 348 et 349 de la finale, allaient définitivement mettre le feu à celle-ci.

 

Alors que les rapports en stack affichent approximativement 90M pour Merson, 65M pour Sylvia et 42M pour Balsiger, la main 348 va d'abord permettre à Sylvia de reprendre le chiplead via un énorme pot pris à Merson (Sylvia 83M, Merson 70M et Balsiger 42M).

 

La joie de Sylvia fut cependant de courte durée, car dans la foulée, lors de la main 349, il voyait Balsiger doubler sur lui et s'emparer du chiplead pour la première fois de la finale (Balsiger 92M, Merson 69M et Sylvia 37M).

 

Après 214 mains, tapis dans l'ombre, Balsiger allait-il surprendre tout le monde sur le fil? Et bien non... A peine 5 mains plus tard, Sylvia redoublait sur ... Balsiger... Une finale de folie, je vous dis...

 

Les tapis étaient désormais à l'équilibre (73M pour Merson, 69M pour Sylvia et 56M pour Balsiger). Devenir chipleader devait être le chant du Cygne de Balsiger... Grindé par ses deux adversaires, il tombait petit à petit dans les profondeurs du chipcount.

 

Et son élimination à la 382ème main de la finale, des oeuvres de Merson fut tout sauf une surprise. Au bouton Sylvia relance à 4M (blinds 1M-2M), Basliger envoie son tapis (20M) et se voit payé par Merson depuis la BB. Sylvia fold.

 

Au showdown, Balsiger et son Qh Td sont clairement dominés par Merson et son Kc Qs  A l'issue du board 6s 6d 6c Jc 5h la situation reste inchangée, et le Heads-Up final peut commencer.

 

Le jeune Balsiger repart de Las Vegas plus riche de 3.799.073$

 

A l'entame du tête à tête final, Merson possède plus ou moins 60% des jetons et son opposant 40%.

 

Il y a plus de 11h que le match à trois a commencé. Et cela allait sans doute jouer dans la configuration de la dernière main qui laissa les nombreux observateurs sur leur faim.

 

Après 16 mains de HU, Merson possède désormais 65% des jetons en jeu (128M contre 70M).

 

Survint alors l'ultime et dernière main de la finale (la 399ème - record absolu). Du bouton Merson relance à 4M (blinds toujours à 1M-2M) et Sylvia sur-relance à 9,5M. Moment choisi par Merson pour pousser l'intégralité de son stack.

 

Après une très longue hésitation, Sylvia se décide à payer avec Qs Js Merson est devant avec Kd 5d Et il le resta définitivement à l'issue d'un board 5c 3h 9d 6s 7c

 

Avec plus de 30BB left, Sylvia aurait probablement pu folder. Mais bon, nous ne sommes pas dans la tête des joueurs, et après un tel marathon, il n'est pas inconcevable qu'un fantôme soit passé sur la table...

 

Pour sa seconde place, Sylvia repart néanmoins avec 5.295.149$.

 

Merson quant à lui revêt à son poignet le prestigieux bracelet de Champion du Monde, repart avec la somme de 8.531.853$ et pour couronner le tout, dépasse définitivement et d'extrême justesse Phil Hellmuth à la course de joueur de l'année des WSOP.

 

Dernière anecdote. On pourra dire que des jetons "belges" sont devenus champions du monde, puisque le dernier belge du Main Event, Jean-Yves Malherbe, fut éliminé en juillet dernier par... Greg Merson.


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


30
OCT

3 jeunes loups pour un titre

Le favori, le chipleader et le benjamin (par Julien Becquart)

Catégorie : WSOP
Publié le : 30 octobre 2012 - 10:30

En ce moment même, se déroule à Las Vegas, au Rio, la table finale la plus prestigieuse de l'année, celle du Main Event des WSOP 2012.

 

Cette dernière ligne droite est organisée en deux phases. Le jour 8, visant à passer de 9 à 3 joueurs, et le jour 9, celui qui verra un des "October-Nine" devenir le nouveau champion du monde, et le successeur de Piuz Heinz au palmarès.

 

Un peu plus de dix heures et 135 mains auront été nécessaires pour atteindre l'objectif de la journée, et le moins que l'on puisse écrire, c'est que cette première journée de jeu fut passionnante.

 

Trois joueurs se sont donc qualifiés pour l'ultime affrontement.

 

Greg Merson, le favori des spécialistes, n'a pas failli au bien que tout le monde pense de lui, et est parvenu à s'emparer du statut de chipleader. Parti en 3ème position, avec 28.725.000 jetons, il sera assis la nuit prochaine derrière un stack de 88.350.000 jetons.

 

Jesse Sylvia, le chipleader à l'entame de la finale, s'est contenté de gérer son stack, sans prise de risque démentielle, parvenant même à le faire un peu fructifier pour passer de 43.875.000 à 62.750.000 jetons.

 

Jake Balsiger, le benjamin du jour, a également réalisé une incroyable journée, lui permettant de passer du statut de short-stack à celui d'outsider réel. Parti avec le 8ème stack (13.115.000), il reviendra cette nuit avec un stack décent de 46.875.000 jetons, continuant à entretenir l'espoir de battre le record de précocité de Joe Cada.

 

Les éliminations de la finale

 

-Main 30 de la finale: Juste après le premier break, durant lequel les organisateurs ont annoncé le retour du Big One Drop (le tournoi à 1 million de dollars de buy-in) en 2014, Steve Gee, pourtant parti 5ème au chipcount, fut le premier à rendre les armes.

Gee ouvre à 900K depuis UTG. Merson call depuis UTG+1, Russel Thomas fait de même depuis le bouton. Les trois joueurs virent le flop 7c 4h 5d

Premier à parler, Gee ouvre à 1,6 million. Merson se couche et Thomas paie. Les deux joueurs voient la turn Jc

Gee envoie un second barrel à 3,25 million et Thomas paie de nouveau. La river est 3s

Gee décide alors de pousser l'intégralité de son tapis (11,35 million). Après 5 minutes d'intense réflexion, Thomas se décide à payer avec la main gagnante Qd Qc Gee ne peut montrer mieux que 8c 8d et se trouve donc être le premier éliminé de la finale pour un gain de 754.798$.

 

-Main 65 de la finale: 35 mains ont été nécessaires pour voir un nouveau joueur se faire éliminer. Salaburu, tombé très short après avoir doublé Balsiger une dizaine de mains plus tôt (ses dames ne dirent pas le poids face aux Rois de Balsiger), se retrouvé opposé à Sylvia en bataille de blinds. Tout le monde folda jusqu'à Sylvia en SB qui poussa son tapis pour mettre la pression sur Salaburu (qui ne défendait plus qu'une quinzaine de BB). Salaburu paya le tapis très rapidement avec 7d 7h En face, Sylvia ne peut opposer que Qc 5c

Mais à l'issue du board Ad As 4c 2d Qh Sylvia prenait finalement le meilleur sur son adversaire contraint à rejoindre le rail en 8ème position. Pour son résultat, Salaburu repart avec 971.360$.

 

-Main 70 de la finale: L'attente fut moins longue pour voir un nouveau joueur rejoindre le rail. De nouveau le coup se joua avant le flop. Depuis UTG, Merson relance à 1 million. Au CO, Michael Esposito envoie son tapis pour 10,7 millions en tout. La parole revint à Merson qui paya instantanément. Au showdown Merson est devant avec Ac Ks Esposito ne pouvant montrer mieux que As Jh

A l'issue d'un board 4s 9s 7d 6s 8c la main de Merson tient (malgré un flush draw rentré au turn), et Esposito se voit contraint à quitter le plateau en 7ème position, plus riche de 1.258.040$.

 

-Main 109 de la finale: Nouvelle grosse accalmie dans le jeu de près de 40 mains... Alors que le jeu à 6 était "censé" accélérer la cadence, il n'en fut rien... Tout du moins jusqu'à cette main (sans doute une des plus spectaculaires de la journée).

Au bouton, Merson ouvre à 1 million. Depuis la SB, Sylvia 3-bet à 2,6 millions. En BB, l'européen de la TF, le controversé Koroknai ne l'entend pas de cette oreille et 4-bet à 5,3 millions.

La parole revient à Merson, qui loin de se décomposer, 5-bet à 9,2 millions. Sylvia se couche, mais Koroknai décide d'aller au bout de sa lecture, et pousse alors son tapis en 6-bet pour un peu plus de 40 millions.

Merson paie assez rapidement avec As Ks et domine clairement le Kh Qd du hongrois.

A l'issue d'un board anodin 8h 3s 2c 7s 7h Merson s'empare d'un pot de plus de 80 millions, et envoie Korokrail dans le nail... (ou plutôt Koroknai dans le rail)... Ce dernier se consolera avec 1.640.902$ alors que Merson prend pour la première fois un clair ascendant sur la table finale.

 

-Main 129 de la finale: Le dénouement de la journée touche à sa fin et ça se sent. Parti en short stack absolu de la finale, Jeremy Ausmus est parvenu à se maintenir à sa place de short stack, faisant même grimper progressivement son stack, tout du moins jusqu'à cette 129ème main.

Depuis le bouton, il ouvre à 1,2 million. Sylvia défend sa BB. Les deux joueurs checkèrent ensuite le flop 3s 8s 9c

Sur la turn 3d Sylvia check de nouveau. Ausmus décide de prendre le contrôle du coup et ouvre à 1,5 million. Sylvia check-raise alors à 3,6 millions. Après avoir hésité, Ausmus envoie alors son tapis pour 14,5 millions. Payé instantanément par Sylvia.

Showdown: Ac 9h pour Sylvia qui détient Top paire Top Kicker et Ts 7d pour Ausmus qui doit désormais s'en remettre au destin. Il possède à ce moment 11 outs (8 pour une suite et 3 pour une paire supérieure).

La river 5s sonnera le glas pour Ausmus qui rejoint le rail en 5ème position pour un gain (plutôt inespéré) de 2.155.313$.

 

-Main 135 de la finale: Un petit quart d'heure fut ensuite nécessaire pour voir tomber le dernier éliminé de la journée.

La bataille oppose les deux plus petits tapis restants de la finale. Russel Thomas ouvre à 1,5 million depuis la SB. Balsiger envoie alors son tapis depuis la BB (30M) que Thomas se décide à payer en faisant la grimace.

Le showdown est ultra favorable à Balsiger qui détient As Kc alors que Thomas ne peut montrer que Ah 9d

A l'issue d'un board 8c Qh 5h 5d 7h Russel Thomas doit rendre les armes et se contenter de la 4ème place pour un gain de 2.851.537$.

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


29
OCT

Tombola Cash Game N°5, c'est ce soir...

En marge du 110€+1R+1A (par Julien Becquart)

Catégorie : Nos Casinos
Publié le : 29 octobre 2012 - 13:02

La cinquième tombola "Spécial Cash Game" se déroulera ce soir au Casino de Namur. Comme de coutume, celle-ci sera organisée en marge de notre traditionnel 110€+1R+1A qui se tient désormais chaque lundi.

 

Le tirage au sort se déroulera ce soir à minuit, et mettra de nouveau en jeu des superbes lots: Lunettes Blue Shark Optics, IPod Touch, Casque Bose, nuits d'hôtel, buffets, bouteilles de champagne, tee-shirts,...

 

Petit rappel sur le principe de cette promo: Tous les jours de la semaine, des billets de tombola sont distribués aux tables de cash game, à 16h30, 17h30, 18h30, 19h30, 20h30, 21h30, 22h30, et 23h30. Il suffit d'être assis à table pour recevoir un billet.

 

Il faudra ensuite mettre les billets dans l'urne prévue à cet effet et être présent lors du tirage pour pouvoir prétendre à un des lots.

 

Cette promotion est organisée 9 fois, à savoir tous les lundis d'octobre et de novembre...

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news


29
OCT

De chipleader à vainqueur

Neil Wallace remporte le dernier NDO (par Julien Becquart)

Catégorie : Nos Casinos
Publié le : 29 octobre 2012 - 11:49

Hier se déroulait au Casino de Namur le jour 2 du dernier Namur Deepstack Open de l'année.

 

Débuté jeudi dernier, la 18ème édition de notre tournoi deepstack annuel a consacré Neil Wallace (photo), chipleader à l'entame du jour 2, à l'issue d'un deal à 7 joueurs, pour un gain final de 2600€.

 

Pierre Pezzuto termine seul deuxième avec 1525€ de gain, Salvo Di Stefano troisième avec 1505€, alors que Philippe-J Farahnick, François Mordant, Dirk Baumans et Geoffrey Leroy repartent chacun avec 1450€.

 

96 inscriptions avaient été enregistrées sur l'ensemble des deux journées.

 

Au bilan final de l'année:

 

-Ont été organisés: 9 tournois à 330€  et 9 tournois à 165€ pour un total de 18 tournois.

-792 inscriptions ont été enregistrées pour le 330€ et 1029 pour le 165€ (total = 1821).

-La moyenne par édition a donc été de 101,16 participants (135 pour la plus grosse / 44 pour la plus petite).

-168 joueurs différents sont au moins une fois entrés dans l'argent, pour un total de 253 places payées.

-362.094€ ont été distribués sur l'ensemble des 18 tournois.

-Le plus gros gagnant d'un point de vue financier a été Cenk Oguz avec 10.959€ de gains (4 places payées). Il devance Cheng Wei Yin (10.756€ - 4 places payées), Noel Gaens (10.662€ - 5 places payées), et Florian Manz (10.147€ - 4 places payées).

-Noel Gaens est celui qui a été le plus souvent dans l'argent avec 5 places payées. Il devance un groupe de 7 joueurs qui totalisent chacun 4 places payées (Cenk Oguz, Florian Manz, Benoit Tombeur, Stefan Aerts, Pascal Libert, Bassam Chamhi et Cheng Wei Yin).

-2 joueurs sont parvenus à doubler la mise en s'imposant seuls à deux reprises. Daniela Salic fut la première à réaliser le doublé, en s'imposant lors des étapes 5 et 11. Et pour rester dans la famille, c'est son compagnon, Florian Manz qui a pris le relais en s'imposant lors des étapes 12 et 14.

-Noel Gaens cumule lui aussi deux victoires (lors des étapes 8 et 10). Mais lui par contre a partagé la première place lors de l'étape 8 (la seule où il n'y a pas de vainqueur distinct financièrement - deal à 4 joueurs).

 


Connectez-vous pour écrire un commentaire - Il y a 0 commentaire pour cette news



Le pourboire est libre et discrétionnaire

Site Internet par Xstudio.be | Backend par Produweb